Catégorie : Dossiers

Alors que nous arrivons à la fin d’une année 2017 riche en émotions, voici une vidéo de six minutes qui vous présente le meilleur du cinéma de 2017.

Comme chaque année, c’est le Youtubeur cinéphile The Sleepy Skunk qui s’y colle et nous propose une vidéo regroupant l’ensemble des films sortis et à venir en 2017. Le tout rythmé par trois musiques ‘Witches Procession’ – Composed by Theta Sound Music, ‘Main Offender’ – Performed by The Hives et ‘Sol Invictus’ – Composed by Audiomachine.

Voici la liste complète des films utilisés pour cet excellent mashup signé The Sleepy Skunk :

1ère partie

  • 0:08 – War for the Planet of the Apes
  • “What are you waiting for?” – Lars Eidinger in PERSONAL SHOPPER
  • 0:10 – Geostorm
  • 0:12 – The Greatest Showman
  • “We made this oath. Whoever died first would send the other a sign.” – Kristen Stewart in PERSONAL SHOPPER
  • 0:14 – Annabelle: Creation (double shot)
  • 0:16 – A Ghost Story (double shot)
  • “A sign. Have you, communicated with spirits before?” – Lars Eidinger in PERSONAL SHOPPER
  • 0:18 – The Blackcoat’s Daughter
  • 0:19 – Wind River
  • 0:20 – Ghost in the Shell
  • 0:22 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 0:23 – War for the Planet of the Apes
  • “It was quiet, for all these years.” – Miranda Otto in ANNABELLE: CREATION
  • 0:26 – It (double shot)
  • 0:29 – Hangman
  • “We all knew, something was very wrong.” – Holly Earl in LOVING VINCENT
  • 0:31 – King Arthur
  • 0:32 – The Beguiled
  • “I saw something.” – Jaeden Lieberher in IT
  • 0:34 – The Devil’s Candy
  • 0:35 – Annabelle: Creation
  • 0:36 – Get Out (triple shot)
  • “A clown. Yeah, I saw him too.” – Jack Dylan Grazer in IT
  • 0:39 – Lavender
  • 0:41 – A Cure For Wellness (triple shot)
  • 0:44 – The Circle
  • “You know there’s a sickness. Stops them seeing the truth.” – Vanessa Redgrave in THE SECRET SCRIPTURE
  • 0:46 – Thelma
  • 0:48 – The Secret Scripture
  • 0:49 – Jackals
  • 0:50 – Professor Marsten and the Wonder Women
  • 0:51 – A Cure for Wellness
  • “There’s something, calling them all here.” – Aaron Poole in THE VOID
  • 0:52 – Annabelle: Creation
  • 0:53 – Mother! (double shot)
  • 0:55 – Flatliners
  • “Shhh. That’s not me.” – Shae Smolik in THE HATRED
  • 0:56 – The Hatred
  • 1:02 – Mother!
  • 1:03 – It
  • 1:05 – Annabelle: Creation
  • 1:05 – Personal Shopper
  • 1:06 – Polaroid (triple shot)
  • 1:08 – The Bye Bye Man
  • 1:09 – It Comes At Night
  • 1:10 – Berlin Syndrome
  • 1:10 – Wish Upon
  • “Mister Policeman. You could’ve saved her.” – Jonas Karlsson in THE SNOWMAN
  • 1:11 – Jigsaw
  • 1:11 – Rings (double shot)
  • 1:13 – Happy Death Day (double shot)
  • 1:14 – The Devil’s Candy
  • 1:15 – Jigsaw (double shot)
  • 1:16 – The Lego Ninjago Movie (double shot)
  • 1:18 – The Snowman (triple shot)
  • 1:20 – Flatliners (double shot)
  • 1:21 – The Shape of Water (double shot)
  • 1:22 – The Belko Experiment
  • 1:23 – Breathe
  • 1:23 – Brigsby Bear
  • “Make it a wonderful day!” – Edie Inksetter in IT
  • 1:24 – Justice League
  • 1:25 – Kidnap (double shot)
  • 1:26 – Collide
  • “At the end of the day, people are out for themselves.” – Adria Arjona in THE BELKO EXPERIMENT
  • 1:27 – Good Time
  • 1:27 – Gerald’s Game
  • 1:28 – Wind River (double shot)
  • 1:30 – The Belko Experiment
  • 1:31 – The Devil’s Candy (double shot)
  • 1:33 – King Arthur
  • 1:34 – Split
  • “Death always wins.” – Matthew McConaughey in THE DARK TOWER
  • 1:35 – Ghost in the Shell
  • 1:36 – The Void
  • 1:37 – Paint it Black
  • 1:40 – The Snowman
  • 1:41 – The Mountain Between Us
  • 1:43 – Blade Runner 2049
  • 1:44 – The Shape of Water (double shot)
  • “We all float down here.” – Jackson Robert Scott in IT
  • 1:50 – It

2nd partie

  • 1:56 – Baby Driver
  • 1:59 – The Boss Baby
  • 1:59 – Despicable Me 3
  • 2:00 – Baywatch
  • 2:01 – Ingrid Goes West (double shot)
  • 2:03 – Logan Lucky
  • 2:04 – Going in Style (double shot)
  • 2:06 – Catfight (double shot)
  • 2:06 – Kong: Skull Island
  • 2:07 – A Fantastic Woman
  • 2:07 – The Square
  • 2:08 – Brawl on Block 99
  • 2:10 – The Nut Job 2: Nutty By Nature
  • 2:11 – All Eyez On Me
  • 2:11 – Detroit
  • 2:12 – CHIPs
  • 2:13 – How To Be a Latin Lover
  • “This doesn’t put an end to shit, you f*cking retard, this is just the f*cking start. Why don’t you put that on your ‘Good Morning Missouri’ f*cking wake-up broadcast b*tch .” – Frances McNormand in THREE BILLBOARDS OUTSIDE EBBING, MISSOURI
  • 2:14 – Pitch Perfect 3 (double shot)
  • 2:16 – The Disaster Artist
  • 2:18 – Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
  • 2:22 – Fist Fight
  • 2:23 – Suburbicon
  • 2:23 – T2 Trainspotting
  • 2:24 – Song to Song
  • 2:25 – My Name is Emily
  • 2:26 – Raw (double shot)
  • 2:28 – Patti Cake$
  • 2:29 – A Bad Mom’s Christmas
  • 2:30 – Girls Trip
  • 2:30 – Tragedy Girls
  • 2:31 – T2 Trainspotting
  • 2:32 – Rough Night
  • “Come on, man.” – Armie Hammer in FREE FIRE
  • 2:32 – Free Fire (triple shot)
  • 2:35 – First Kill
  • “I got you all wrong, didn’t I? You got me just right.” – Bel Powley and Tye Sheridan in DETOUR
  • 2:36 – Kingsman: The Golden Circle (double shot)
  • 2:37 – Wolf Warrior 2
  • 2:38 – Detour
  • 2:39 – Geostorm
  • 2:40 – War for the Planet of the Apes
  • 2:41 – Wonder Woman
  • 2:42 – The Great Wall
  • 2:43 – American Assassin
  • 2:44 – Thor: Ragnarok
  • 2:44 – Spider-man: Homecoming
  • 2:45 – Monster Trucks (double shot)
  • 2:47 – The Mummy
  • 2:47 – Baby Driver (double shot)
  • 2:49 – xXx: Return of Xander Cage
  • 2:50 – Baby Driver (double shot)
  • 2:52 – Guardians of the Galaxy Vol. 2 (triple shot)
  • 2:57 – Ghost in the Shell
  • 2:58 – John Wick: Chapter 2
  • 2:58 – Transformers: The Last Knight
  • 2:59 – The Dark Tower (double shot)
  • 3:01 – Transformers: The Last Knight (double shot)
  • 3:02 – Logan
  • 3:02 – Alien: Covenant (double shot)
  • 3:04 – Wonder Woman (double shot)
  • 3:05 – The Fate of the Furious (quintuple shot)
  • 3:08 – The Mummy (double shot)
  • 3:10 – John Wick: Chapter 2
  • 3:10 – Sleepless
  • 3:11 – Jumanji: Welcome to the Jungle (double shot)
  • 3:12 – Renegades
  • 3:12 – Colossal
  • 3:13 – Okja (double shot)
  • 3:14 – Baby Driver
  • 3:15 – Ghost in the Shell
  • 3:16 – Outrage Coda
  • 3:17 – Captain Underpants
  • 3:17 – Okja
  • 3:18 – Saban’s Power Rangers
  • 3:18 – The LEGO Batman Movie
  • 3:19 – The LEGO Ninjago Movie
  • 3:20 – The Emoji Movie
  • 3:21 – Atomic Blonde
  • 3:22 – Spider-man: Homecoming (double shot)
  • 3:23 – Blade of the Immortal
  • 3:24 – Thor: Ragnarok (triple shot)
  • 3:25 – Jumanji: Welcome to the Jungle
  • 3:26 – Justice League
  • 3:26 – Cars 3 (double shot)
  • 3:28 – Star Wars: The Last Jedi
  • “Jesus Christ! What happened to the seatbelt rule?” – Ryan Reynolds and Samuel L. Jackson in THE HITMAN’S BODYGUARD
  • 3:29 – The Hitman’s Bodyguard (quadruple shot)

3ème partie

  • 3:38 – Golmaal Again
  • 3:40 – A Dog’s Purpose
  • 3:40 – Realive
  • 3:42 – Kedi
  • 3:43 – My Cousin Rachel
  • 3:44 – Downsizing
  • 3:45 – The Snowman
  • 3:46 – Fifty Shades Darker
  • 3:47 – Leap!
  • 3:48 – The Greatest Showman (double shot)
  • 3:49 – Tulip Fever
  • 3:50 – Split
  • 3:51 – Wonder Woman
  • “Whatever you do, do it carefully.” – Vicky Krieps in PHANTOM THREAD
  • 3:52 – The Book of Henry
  • 3:53 – The Devil’s Candy
  • 3:55 – Hounds of Love
  • 3:56 – Loving Vincent
  • 3:57 – XX
  • 3:58 – All The Money in the World
  • 3:59 – The Bad Batch
  • 4:00 – Lady Macbeth
  • 4:01 – Victoria and Abdul
  • 4:02 – Phantom Thread
  • 4:03 – Polina
  • 4:04 – Coco (double shot)
  • “I always told you, you were special.” – Ana de Armas in BLADE RUNNER 2049
  • 4:08 – The Killing of a Sacred Deer (double shot)
  • 4:09 – Jungle
  • 4:11 – Leap! (double shot)
  • “Because you have something she can only dream of.” – Carly Rae Jepsen in LEAP!
  • 4:13 – The Greatest Showman (triple shot)
  • 4:16 – The Limehouse Golem
  • 4:17 – Battle of the Sexes (double shot)
  • “Without our passion, it’s very hard for us to find our place in the world.” – Ken Stott in 100 STREETS
  • 4:19 – I, Tonya (double shot)
  • 4:21 – Molly’s Game (triple shot)
  • 4:23 – Professor Marsten and the Wonder Women
  • 4:24 – Worlds Apart
  • 4:26 – First Kill
  • “If we may find a city, where one was considered impossible to exist, it may well write a whole new chapter in human history.” – Charlie Hunnam in LOST CITY OF Z
  • 4:27 – Star Wars: The Last Jedi
  • 4:28 – Alien: Covenant
  • 4:29 – The Lost City of Z
  • 4:30 – Dunkirk
  • 4:33 – The Battleship Island
  • 4:35 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:36 – War for the Planet of the Apes
  • 4:39 – Kong: Skull Island
  • 4:40 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:41 – Dunkirk
  • 4:43 – Valerian and the City of a Thousand Planets
  • 4:44 – Life (double shot)
  • 4:46 – Only The Brave
  • 4:48 – Menashe
  • 4:49 – Before I Fall
  • “A man’s reach should exceed his grasp.” – Sienna Miller in LOST CITY OF Z
  • 4:50 – American Made
  • 4:51 – The Promise
  • 4:52 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:53 – The Dark Tower
  • 4:54 – Saban’s Power Rangers
  • 4:55 – Blade Runner 2049 (double shot)
  • 4:57 – Kong: Skull Island
  • 4:59 – All the Money in the World
  • 5:00 – Stronger (double shot)
  • 5:03 – Spoor
  • 5:06 – Your Name
  • 5:07 – Smurfs: The Lost Village
  • 5:08 – The Odyssey
  • 5:09 – Ghost in the Shell
  • 5:11 – A Ghost Story
  • “I know this is a sacrifice for all of us.” – Charlie Hunnam in LOST CITY OF Z
  • 5:14 – The Lost City of Z
  • 5:16 – My Cousin Rachel
  • 5:18 – Goodbye Christopher Robin (triple shot)
  • “I’d really like if you wrote a book for me. Should we go for a walk? Aren’t you working?” – Domhnall Gleeson and Will Tilston in GOODBYE CHRISTOPHER ROBIN
  • 5:22 – The Zookeeper’s Wife
  • “Why’d you leave my mama? I got lost. But you found your way back, right?” – Abby Ryder Fortson and Alex Roe in FOREVER MY GIRL
  • 5:23 – Worlds Apart
  • 5:24 – Columbus
  • 5:25 – Phantom Thread
  • 5:26 – Darkest Hour
  • 5:28 – Forever My Girl (double shot)
  • 5:31 – Wonderstruck
  • 5:32 – It (double shot)
  • 5:33 – The Big Sick
  • 5:34 – Darkest Hour (triple shot)
  • “If all of this stopped, even if I were dead, I’d miss it… And i’d miss you.” – Gemma Arterton in THEIR FINEST
  • 5:36 – The Post
  • 5:37 – Megan Leavey
  • 5:38 – Murder on the Orient Express
  • 5:39 – The Shape of Water
  • 5:40 – The Man Who Invented Christmas
  • 5:41 – Okja
  • 5:43 – Table 19
  • 5:44 – Their Finest
  • 5:45 – A Kind of Murder
  • 5:46 – Everything, Everything (double shot)
  • 5:47 – The Florida Project (double shot)
  • “This is what life looks like. People who love each other. You still have time.” – Patrick Stewart in LOGAN
  • 5:49 – The Children of Chance
  • 5:50 – The Lost City of Z
  • 5:51 – The Shack
  • 5:52 – Goodbye Christopher Robin
  • 5:53 – Call Me By Your Name
  • 5:54 – Three Billboards Outside Ebbing, Missouri’
  • 5:55 – Breathe
  • 5:56 – Gifted (double shot)
  • 5:58 – The Sense of an Ending
  • 6:00 – Queen of the Desert
  • 6:00 – Lady Bird (double shot)
  • 6:02 – Beauty and the Beast (double shot)
  • 6:04 – The Greatest Showman
  • 6:05 – Wonder
  • 6:06 – The Greatest Showman
  • 6:06 – Coco
  • 6:07 – Murder on the Orient Express
  • 6:08 – The Shape of Water
  • 6:09 – Darkest Hour
  • Edited by Sleepy Skunk (sleepyskunk@gmail.com)

 

La Playstation Experience sera la quatrième conférence de Sony cette année. Retour sur ce qu’on peut attendre de ce salon et de cette dernière conférence Sony pour l’année 2017.

Après Los Angeles (E3), Tokyo (Tokyo Game Show) et Paris (Paris Games Week), c’est au tour de la ville d’Anaheim (en Californie) d’accueillir la prochaine conférence de la firme nippone. C’est via le duo Shawn Layden, président de Sony CE America, Sid Shuman, directeur de la communication et le Playstation Blog que l’on en apprend plus sur le contenu de cet événement. Dans un premier temps, Sony tient à tempérer les attentes en annonçant que cette conférence ne sera pas du même calibre que les précédentes, telle que la dernière ayant eu lieu à la Paris Games Week 2017 .

Cela dit, on connait quelques têtes d’affiche confirmées par Sony pour cette Playstation Experience :

  • Ghost of Tsushima, prochain jeu du studio Sucker Punch, connu pour les licences Infamous et Sly
  • Dreams, prochain jeu du studio Media Molecule, connu pour les licences Little Big Planet et Tearaway

Pour Ghost of Tsushima, on attend forcément une vidéo de gameplay car les spéculations vont bon train depuis la diffusion du premier trailer. Est-ce le retour d’un jeu à la Tenchu avec de l’infiltration et de l’assassinat ? Ou plutôt, un jeu d’action/aventure à la Onimusha comme on peut si attendre de la part de Sucker Punch ? En effet, le studio appartenant à Sony a développé la franchise Infamous, une trilogie de jeux qui a commencé en 2009, pour se terminer en 2014.  On peut donc supposer que Ghost of Tsushima est en développement depuis environ trois ans.

On a vraiment hâte d’en découvrir plus sur cette nouvelle licence exclusive à la PS4 !

En ce qui concerne Dreams, on est aussi dans le flou. On sait que Media Molecule veut conserver sa philosophie Play, Create & Share merveilleusement incarnée par la franchise Little Big Planet. Par l’intermédiaire de Dreams, Alex Evans, co-fondateur du studio Media Molécule, précise « ne pas vouloir faire de différence entre créer, fabriquer et partager ».

En dépit de cette bonne volonté de vouloir créer une expérience ludique originale, on ne sait pas exactement où veut nous emmener Dreams. Cette Playtation Experience lèvera sûrement le voile sur cette nouvelle exclusivité PS4 que les fans de Little Big Planet attendent avec impatience.

Avant tout, la PlayStation Experience 2017 devrait mettre à l’honneur le Playstation VR. Sony semble bien préparer le terrain de la réalité virtuelle pour commencer à percer en 2018. Preuve en est, les japonais ont annoncé que 19 titres Playstation VR seront jouables lors de cette Playstation Experience :

playstation experience PS4 VR

On nous annonce également que l’Anaheim Convention Center où se déroule cette Playstation Experience, propose une superficie plus vaste que les précédentes éditions (+50%). Cet agrandissement offre à Sony la possibilité de dédier un espace pour les compétitions de Gran Turismo Sport. Cela donnera l’occasion de vérifier l’engouement des joueurs sur le retour de cette licence mythique et de vérifier les ambitions des japonais autour de l’e-Sport.

Pour le reste, on espère avoir des informations sur certains titres PS4 exclusifs dont Sony n’a pas communiqué récemment : Days Gone, Death Stranding ou encore Wild, le projet de Michel Ancel qui est en silence radio total depuis un certain temps. Bien entendu, on ne serait pas contre avoir des versions jouables de titres récemment montrés comme Spider Man, God of War qui se font désirer. On pense que Detroit Become Human sera bien mis en avant et que Sony pourrait profiter de cet événement pour fixer sa date de sortie.

detroit become humanEn outre, on ne voulait pas passer sous silence le souhait de tous les fans de Darks Souls ou Bloodborne : l’annonce du prochain titre du studio From Software. Peut-on espérer l’annonce probable d’un Bloodborne 2 ?

La Playstation Experience se lancera donc du 09 au 10 décembre prochain. Restez connecté sur PopCorn Game afin de connaître les surprises qui seront annoncées.

Enfin, pour être tout à fait complet, voici la liste des exposants et des titres PS4/PS VR qui seront proposés lors de cette Playstation Experience:

EXPOSANTS

  • 11 bit studios
  • Ackk Studios
  • Activision Publishing, Inc.
  • Adult Swim Games
  • Aksys Games
  • AOne Games
  • Aquiris
  • Arcade Distillery
  • Arika CO.,LTD.
  • Armor Games Studios
  • Artifact 5
  • Ask an Enemy Studios
  • Atlus/Sega
  • Batterystaple Games and Fire Hose Games
  • Bend Studio
  • Bit Kid, Inc.
  • Blue Mammoth Games
  • Bungie & Activision
  • Capcom
  • Cleaversoft
  • Cococucumber
  • Crows Crows Crows
  • Dan & Gary Games
  • Dangen Entertainment
  • Deep Silver
  • Devolver Digital
  • Double Fine Productions
  • Drinkbox Studios
  • Electronic Arts
  • En Masse Entertainment / Bluehole, Inc.
  • Endnight Games
  • Epic Games
  • Finji + Infinite Fall
  • Firesprite
  • Friend & Foe AB
  • Grab Games
  • Grip Digital
  • Highwire Games
  • Hopoo Games, LLC
  • Household Games
  • Humble Bundle
  • iam8bit
  • Iggymob
  • Impulse Gear
  • Insomniac Games
  • ISVR
  • Japan Studio
  • Lienzo
  • Limited Run Games
  • London Studio
  • Mad Mimic
  • Media Molecule
  • Mommy’s Best Games
  • MunkyFun
  • Muse Games
  • NapNok Games
  • Naughty Dog
  • nDreams
  • Neowiz
  • Paranoid Productions
  • Playdius
  • Playism
  • Polyarc
  • Polyphony Digital
  • Quantic Dream
  • Rebellion
  • RocketPunch Games
  • Samurai Punk
  • San Diego Studio
  • Santa Monica Studio
  • Sirlin Games
  • Spooky Squid Games
  • Starbreeze
  • Studio Surgical Scalpels
  • Sunsoft
  • Supermassive Games
  • Survios
  • Team Meat
  • The Voxel Agents
  • Toadman Interactive
  • Tribetoy
  • Trion Worlds
  • Ubisoft Entertainment
  • Ultizero Games
  • USC Games
  • Versus Evil LLC
  • White Lotus Interactive
  • Wish Studios
  • Zoink Games

TITRES PLAYSTATION 4

  • 20XX (Batterystaple Games / Fire Hose Games)
  • A Duel Hand Disaster: Trackher (Ask An Enemy Studios)
  • Aegis Defenders (Humble Bundle / GUTS Department)
  • At Sundown (Versus Evil / Mild Beast Games)
  • Boundary (Studio Surgical Scalpels)
  • Brawlhalla (Blue Mammoth Games)
  • Call of Duty: WWII (Activision Publishing, Inc. / Sledgehammer Games)
  • Chasm (Discord Games)
  • Children of Morta (11 bit studios / Dead Mage)
  • Code: Hardcore (RocketPunch Games)
  • Crossing Souls (Devolver Digital / Fourattic)
  • Dead by Daylight (Starbreeze / Behaviour Interactive)
  • Dead Rising 4: Frank’s Big Package (Capcom / Capcom Vancouver)
  • Deadbolt (Hopoo Games, LLC)
  • Destiny 2 – Expansion I: Curse of Osiris (Activision Publishing, Inc. / Bungie)
  • Detroit: Become Human (SIE / Quantic Dream)
  • DJMAX Respect (Neowiz)
  • Dragon’s Crown Pro (Atlus)
  • EarthNight (Cleaversoft)
  • Fantasy Strike (Sirlin Games)
  • Far Cry 5 (Ubisoft Entertainment / Ubisoft Montreal)
  • fault milestone one (Sekai Project / Alice in Dissonance)
  • Fight Knight
  • Fighting EX Layer (Arika)
  • Flipping Death (Zoink Games)
  • Fortnite Battle Royale (Epic Games)
  • Frantics (SIE / NapNok Games)
  • Gang Beasts (Double Fine Productions / Boneloaf)
  • Gran Turismo Sport (SIE / Polyphony Digital)
  • Guacamelee! 2 (DrinkBox Studios)
  • Guns of Icarus Alliance: PS4 Edition (Muse Games)
  • Hidden Agenda (SIE / Supermassive Games)
  • Horizon Chase Turbo (Aquiris)
  • Hover (Playdius)
  • Iconoclasts (Bifrost Entertainment)
  • Immortal: Unchained (Toadman Interactive)
  • Kingdom Come: Deliverance (Deep Silver)
  • Knights and Bikes (Double Fine Productions / Foam Sword Games)
  • Knowledge Is Power (SIE / Wish Studios)
  • Lost Soul Aside (PSX 2017 Special Version) (Ultizero Games)
  • Marvel vs. Capcom: Infinite (Capcom)
  • MLB The Show 17 (SIE / SIE San Diego Studio)
  • Monster Hunter: World (Capcom)
  • Moonlighter (11 bit studios / Digital Sun)
  • Mothergunship (Grip Digital / Terrible Posture Games)
  • Mulaka (Lienzo)
  • Night in the Woods (Infinite Fall)
  • No Heroes Here (Mad Mimic)
  • Omen of Sorrow (AOne Games)
  • Pig Eat Ball (Mommy’s Best Games)
  • Pinstripe (Armor Games Studios)
  • Riverbond (Cococucumber)
  • Russian Subway Dogs (Spooky Squid Games)
  • School Girl/Zombie Hunter (Aksys Games / D3 Publisher / Tamsoft)
  • Shadow of the Colossus (SIE / Bluepoint Games / SIE Japan Studio)
  • Shape of the World (Plug In Digital / Hollow Tree Games)
  • SkullPirates
  • Sonic Forces (Sega)
  • Sonic Mania (Sega / PagodaWest Games / Headcannon)
  • Strange Brigade (Rebellion Developments)
  • Street Fighter V: Arcade Edition (Capcom)
  • Super Daryl Deluxe (Dan & Gary Games)
  • Super Meat Boy Forever (Team Meat)
  • Tera (Bluehole)
  • That’s You! (SIE / Wish Studios)
  • The Adventure Pals (Armor Games Studios / Massive Monster)
  • The Cat and the Coup (Peter Brinson and Kurosh ValaNejad)
  • The Church in the Darkness (Paranoid Productions)
  • The Forest (Endnight Games)
  • The Gardens Between (The Voxel Agents)
  • The Night Journey (USC Games)
  • The Swords of Ditto (Devolver Digital / Onebitbeyond)
  • Tokyo Xanadu EX+ (Aksys Games / Falcom)
  • Tower 57 (11 bit studios / Pixwerk)
  • Trove (Trion Worlds)
  • Uncharted: The Nathan Drake Collection (SIE / Naughty Dog)
  • Uncharted 4: A Thief’s End (SIE / Naughty Dog)
  • Uncharted: The Lost Legacy (SIE / Naughty Dog)
  • Under Night In-Birth EXE:Late[ST] (Aksys Games / Arc System Works / French-Bread)
  • Vane (Friend & Foe)
  • Walden, a game (USC Games)
  • War Theatre
  • Way of the Passive Fist (Household Games)
  • World End Economica (Sekai Project / Spicy Tails)
  • Yakuza 6: The Song of Life (Sega / Yakuza Studio)
  • YIIK: A Postmodern RPG (Ysbryd Games / Ackk Studios)

TITRES PLAYSTATION VR

  • Anamorphine (Artifact 5)
  • Bow to Blood (Tribetoy)
  • Bravo Team (SIE / Supermasisve Games)
  • Dark Eclipse (Sunsoft)
  • Farpoint (SIE / Impulse Gear)
  • Golem (Highwire Games)
  • Gungrave (Blueside / Iggymob / RED Entertainment)
  • Knockout League (Grab Games)
  • League of War: VR Arena (MunkyFun)
  • Medusa and Man (ship of EYLN)
  • Moss (Polyarc)
  • Resident Evil 7: biohazard (Capcom)
  • Shooty Fruity (nDreams / Near Light)
  • Sprint Vector (Survios)
  • The American Dream (Samurai Punk)
  • The Inpatient (SIE / Supermassive Games)
  • The Persistence (Firesprite)
  • The X Animal (Internet Stars / Beijing Hulianxingmeng Technology)
  • Xing: The Land Beyond (White Lotus Interactive)

Profitons de la période d’Halloween pour vous proposer notre sélection des jeux à faire pour frissonner de peur !

Pour ce top jeux vidéo Halloween, on va essayer de déguiser notre sélection de 10 jeux avec un concept un tant soit peu original : une opposition de 2 jeux en face à face ayant les mêmes principes de jeu/gameplay (le fond) mais pas le même univers ou la même proposition artistique (la forme).

« C’est l’heure du dddd-du DUEL »

Freddy VS Jason

5 – Until Dawn / Hidden Agenda

Ces 2 titres sont des expériences vidéoludiques proposées par Sony et sa PS4, des jeux ayant pour trait commun de s’apprécier à plusieurs. Until Dawn est une très bonne inspiration des titres Quantic Dream (Nomad Soul, Heavy Rain, Detroit…) avec un gameplay minimaliste (à base de QTE) mais une ambiance cinématographique interactive qui fait mouche. En effet, le titre propose tout simplement de jouer à un Slasher Movie (Scream, Vendredi 13, Massacre à la Tronçonneuse…) où chacun des protagonistes jouables au nombre de 8, auront un objectif en commun: survivre jusqu’à l’aube.
On retrouve les codes classiques du genre à base de Jumpscare, musique angoissante, twist mais surtout des morts en pagaille. Les 8 protagonistes peuvent tous mourir, ce qui donne tout le sel à y jouer avec ses amis, pour que chacun prennent partis sur les actions à faire.

Hidden Agenda est un jeu de la gamme PlayLink ayant la particularité d’utiliser nos smartphones et tablettes. Un à six joueurs contrôleront les différents personnages de l’aventure qui s’articule autour d’une enquête policière très sombre. A l’instar d’Until Dawn, vos choix auront souvent des issues dramatiques pour les protagonistes. Tout le sel de l’expérience viendra du fait que les joueurs pourront effectuer des décisions qui trahiront certains de leurs amis, pour des parties à plusieurs qui s’annoncent savoureuses.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’est le même studio qui se cache derrière ces 2 jeux, à savoir Supermassive Games !

4 – Resident Evil 4 / The Evil Within

Les amateurs de survival-horror saupoudré d’action doivent connaître ces 2 titres savoureux. Il est assez cohérent de les voir ensemble car ils ont en commun le même père: le grand Shinji Mikami !
Le créateur et producteur japonais est comme une hydre qui a engendré de grosses têtes d’affiche dans le genre (Resident Evil 1 / 2 / 3 / 4 / Code Veronica, Dino Crisis) sans passer sous silence ses autres faits d’oeuvres (Devil May Cry, PN 03, Viewtiful Joe, Killer 7, Vanquish…)

Shinji Mikami

Resident Evil 4 et The Evil Within partagent cette même vision du survival horror japonais, faisant la part belle au gore et à la tension constante dans leurs atmosphères respectives. Resident Evil 4 figure au panthéon des jeux horrifiques pour ce qu’il a apporté au genre et à la série, notamment grâce à sa narration et sa science du rythme. On notera quand même une surcouche nanardesque sur le scénario du jeu, comme c’est le cas sur toute la série, ce qui ne peut pas être du goût de tout le monde.

Resident Evil 4

The Evil Within propose une ambiance encore plus malsaine, son sound design y contribuant grandement. Il propose un challenge plus corsé que son ainé, plus punitif mais pas injuste ou aussi cauchemardesque que Dark Souls (nouveau maître étalon de la difficulté vidéoludique). Il profite également d’un beau panel de références assez évident, outre Resident Evil 4, on pourrait citer The Last of Us pour l’influence infiltration et la personnalisation des armes. Cela dit, Silent Hill est une autre source d’inspiration majeure et iconique pour son bestiaire et le monde parallèle donnant la touche psychédélique et « malaisante » du titre.

3 – Alien Isolation / Resident Evil 7

On continue avec deux FPS immersif qui vont vous faire plonger dans l’angoisse, la vraie. Alien Isolation, comme son nom l’indique, vous plongera dans l’ambiance du mythique premier film de Ridley Scott avec le xénomorphe en toile de fond, faisant figure de vrai némésis sur ce titre. L’alien sera un véritable cauchemar vivant tout au long de votre périple qui ne sera pas avare en armes et munition, privilégiant votre instinct de survie par la fuite et la solidité de vos nerfs tant l’I.A. du xénomorphe s’adapte très bien à vos actions.

Alien Isolation
Pour le cas de Resident Evil 7 qui a, d’un côté réinventé la série et d’un autre, est revenu aux bases instaurées dans les années 90, il est surtout caractérisé par des fulgurances. En effet, le début de RE 7 est prodigieux dans son ambiance et son immersion, ainsi que certaines idées de mises en scène très bien rythmées. Malheureusement, ce n’est pas le cas sur la durée, la deuxième partie étant beaucoup moins savoureuse mais pas à jeter non plus. Pour ce dernier, si vous voulez l’expérience ultime, on vous conseillera de le faire en réalité virtuelle via le Playstation VR. Frissons garantis !

2 – Condemned / F.E.A.R.

Voici (encore) 2 FPS horrifique que l’on met en face à face, deux jeux ayant une bonne tension mais surtout des intelligences artificielles qui y contribuent grandement. Les deux titres proposeront des ennemis « intelligents » qui n’hésiteront pas à vous contourner (F.E.A.R.) ou à se cacher pour mieux vous surprendre (Condemned). Outre son côté nerveux avec ses gunfights en bullet time, F.E.A.R. a traumatisé plus d’un joueur à cause de son antagoniste principale: Alma
Véritable rejeton démoniaque clairement inspiré par les films d’horreurs japonais à la The Grudge et The Ring, Alma est une entité à l’apparence d’une jeune fille aux longs et raides cheveux noirs. Elle se fera un malin plaisir à vous faire sursauter comme il se doit !

F.E.A.R.

Condemed vous proposera une aventure plus « posée », articulée autour d’une enquête policière mais c’est son ambiance qu’on retiendra. Ce titre vous fera flipper par le moindre bruit environnant qui deviendra une source d’angoisse menant à une paranoia certaine…même lorsque vous vous rendrez compte que le bruit provient d’un objet que vous venez de bouger au sol.

Ce titre joue surtout sur l’une de nos peurs les plus primaires : la peur du noir et de ce qu’on ne voit pas. Couplez ça avec des combats violents et viscéraux, une atmosphère poisseuse collant à la proposition initiale, et vous obtenez un jeu unique.

Condemned a certes un peu vieillit de nos jours, tant par ses graphismes que par son aspect dirigiste mais il reste néanmoins une aventure horrifique qu’il faut faire pour tout bon amateur du genre.

Comble de l’ironie, ces deux titres ont été développés par le studio Monolith Productions à qui l’on doit maintenant les 2 jeux L’Ombre du Mordor, beaucoup moins horrifiques mais pas moins ambitieux.

1 – Dead Space / Doom 3

Pour être tout à fait honnête, on a galéré à trouver un titre qui peut s’opposer en face à face avec Dead Space, sans citer ses suites (oubliables) ou un Resident Evil (trop évident). A la place, on vous propose Doom 3, un FPS qui a marqué son époque car il était techniquement très aboutis. C’était un véritable renouveau de cette mythique série qui combinait l’aspect survival avec une ambiance stressante (la gestion de la lumière et du noir), combiné avec l’aspect bourrin qui caractérise la licence Doom, à flinguer du démon à tout va avant de passer à la salle suivante. On le rapproche de Dead Space pour l’aspect spatial et l’ambiance oppressante. A tester pour les amateurs de FPS (bourrin) horrifiques.

On préfère s’attarder sur Dead Space, un des plus grands survival horror à mon sens, n’ayant pour seul défaut que son scénario mais là n’est pas le cœur de ce chef d’œuvre. Il a révolutionné les TPS d’horreur avec un travail visuel remarquable, mention spéciale à son interface épurée, le HUD étant intégré à son univers (l’inventaire sous forme de projection la jauge de santé et d’oxygène directement sur la combinaison…). Comment ne pas mentionner le fait que Dead Space a dépoussiéré Resident Evil en proposant (enfin !) de pouvoir tirer en se déplaçant ?!? D’autant plus que la rigidité du personnage et sa lourdeur, sont justifiées par la combinaison qu’il porte. Tout fait sens. On pourrait s’éterniser sur le merveilleux sound design du jeu qui fait des merveilles, bonne chance à ceux qui s’essaieront à y jouer au casque, seul dans le noir.

Enfin, le gameplay n’est pas en reste, notamment grâce à son arme principale et ses faisceaux lasers qui serviront à démembrer vos ennemis de manière stratégique afin de mieux les achever. Dead Space est un jeu (quasi) parfait que tout bon amateur de survival horror se doit de faire sous peine de malédiction !

 

halloween

 

On passe sous silence tout un tas de belles licences et jeux horrifiques(P.T, Silent Hill, Project Zero, Doom 3, Eternal Darkness, Metro 2033,  Forbidden Siren…) mais il fallait bien choisir. On aurait pu aussi proposer une sélection de jeux puisant leurs univers du contexte Halloween, tels que MedievilDarkstalkers ou encore Luigi’s Mansion par exemple ou encore d’autres jeux très légitimes (la nouvelle adaptation de Vendredi 13 en multijoueurs que nous n’avons pas encore pu tester). Quoi qu’il en soit, nous espérons que ce top horrifique vous aura plu et qu’il aura fait parcourir quelques sueurs froides le long de votre échine, à la simple évocation de certains titres et des souvenirs douloureux associés.

S’amuser à se faire peur, quelle idée saugrenue n’est-ce pas ?

Comme chaque année, il est temps de frissonner tout en s’empiffrant de bonbons. Et oui c’est Halloween et pour cela nous vous avons sélectionné 10 films d’horreur classiques à regarder sans modération

1 – Sleepy Hollow

sleepy hollow halloween top 10

Le film culte de Tim Burton prend place à Halloween et s’inspire d’une nouvelle de Washington Irving contenue dans le recueil The Sketch Book of Geoffrey Crayon, et publiée pour la première fois en 1820. Il donne à Johnny Depp l’un de ses meilleurs rôles.

Son atmosphère à la fois sombre et brumeuse dans un univers gothique, donne au film un ton angoissant et mystérieux qui vous fera frissonner le soir d’Halloween

2 – La nuit des démons

la nuit des démons halloween top 10

Attention : ce n’est pas un chef d’oeuvre. Mais si vous aimez le sous genre du film d’horreur où des adolescents se retrouvent dans un lieu isolé et sont tués les uns après les autres par d’horribles démons, alors ce film est fait pour vous ! Cette oeuvre est aujourd’hui considérée comme un film culte malgré un mauvais accueil à sa sortie.

En effet, l’histoire se déroule durant Halloween. Pour fêter cette nuit démoniaque, des ados décident de faire un rite satanique dans une maison abandonnée. Malheureusement, leur sympathique initiative va conjurer les pires démons et tourner au cauchemar sanglant.

3 –  Ginger Snaps

ginger snaps halloween top 10

Deux soeurs, Ginger et Brigitte, sont les parias de leur quartier. Elles s’habillent en noir et prennent des photos d’elles-mêmes en train de se suicider. À la pleine lune, Ginger a ses première règles mais se fait aussi mordre par un loup-garou. Elle commence alors à changer physiquement et sexuellement, attirant tous les hommes qui se moquaient d’elle. Assez rapidement, les corps commencent à s’accumuler et Brigitte doit essayer de trouver un moyen de sauver sa soeur…

Le casting féminin fort et la satire sur la vie d’adolescente a été un énorme succès parmi les fans et les critiques. Utilisant la lycanthropie comme métaphore de la puberté féminine, Ginger Snaps se démarque dans le genre du film de loup-garou et lui vaut aujourd’hui le statut de film culte.

4 – Trick’r Treat

trick r treat halloween top 10

Ce film est une petite perle sous-estimée. C’est une anthologie de quatre histoires d’horreur liées à Halloween. Sam, un mystérieux enfant qui porte des pyjamas orange et un sac de jute sur la tête, est l’élément commun qui lie les histoires. Il fait son apparition à chaque fois qu’un personnage brise les traditions d’Halloween et devient la mascotte de cette période.

Alors que la plupart des films d’horreur utilisent Halloween comme un simple décor, Trick’r Treat se révèle à travers ses codes. Le réalisateur Michael Dougherty aime la culture d’Halloween et en capte l’esprit.

Le film qu’il vous faut pour passer une bonne et effrayante soirée !

5 – May

Mayest un petit film d’horreur. Il présente les aventures d’une jeune femme solitaire (May jouée par Angela Bettis), traumatisée par une enfance difficile, et ses tentatives de plus en plus désespérées de se connecter avec les gens autour d’elle.

A  Halloween, après avoir tué ses amis et ses amants, tel Frankenstein, May Dove Canady utilise leurs corps pour en faire une version grandeur nature de sa nouvelle meilleur amie.

6 – Pet Sematary (Simetierre)

simetierre halloween top 10

Voici une bonne petite adaptation de Stephen King à la fois dérangeante et horrifique. Le film aborde la mort d’un enfant.

Dans une ville de la Nouvelle-Angleterre, une famille de Chicago emménage dans une maison à proximité d’un cimetière indien, qui est capable de ressusciter les morts. Cette famille voit sa vie tourner au cauchemar le jour où leur fils se fait écraser par un camion.

Si vous aimez les chats morts-vivants ce film est fait pour vous !

7 – Poltergeist

poltergeist halloween top 10

Située dans une banlieue de Californie, l’intrigue se concentre sur une famille dont la maison est envahie par des fantômes malveillants qui enlèvent la plus jeune fille de la famille.

Le film est réalisé par Tobe Hooper révélé par son film Massacre à la tronçonneuse. Et au scénario on retrouve Steven Spielberg.

Le film repose, comme Pet Semetary, sur une sombre histoire de cimetière indien. Beaucoup d’idées traversent le film, comme celui d’une autre dimension d’où les fantômes viennent. On pense immédiatement à Stranger Things ou bien Insidious qui reprend la même idée de monde parallèle et l’équipe d’investigateurs du surnaturel.

8 – The Exorcist

l'exorcist halloween top 10

On ne pouvait oublier ce classique du film d’horreur réalisé par William Friedkin et considéré comme l’un des meilleurs du genre.

Un prêtre tente de sauver une petite fille possédée par un démon. S’en suit un combat autant physique que moral qui aura raison d’une des deux parties.

Il met en scène un enfant démoniaque comme pour Pet Sematary. Halloween est plus une image de fond, un bonus pour aider à expliquer éventuellement toute l’activité démoniaque qui se passe dans le film.

9 – Sinister

Sinister halloween top 10

Ellison (Ethan Hawke) un écrivain passionné de récits criminels, en mal d’inspiration, emménage avec sa famille dans une maison où a eu lieu l’épouvantable assassinat d’une famille entière.

L’astuce du film repose sur la découverte de film en Super 8 qui mettent en scène des meurtres tous plus dérangeants les uns que les autres.

Le film se déroule à Halloween et reste une toile de fond. Le Boogie Man du film est la partie la plus réussi.

10 – Halloween

halloween top 10

On ne pouvait pas finir cette liste sans parler d’un film qui porte le nom de notre article et qui plus est réalisé par l’un des plus grand auteur du genre : John Carpenter.

Halloween est devenu l’un des films les plus influents dans le genre de l’horreur et du slasher. Il a fait de Jamie Lee Curtis la reine du cri.

Halloween est un film simple qui ne repose pas sur de grosses scènes gores ou des jump scares pour faire valoir son point de vue. Nous ne savons jamais quelles sont les motivations de ce monstre; il est simplement une force de la nature qui tue parce qu’il en a envie (bien que Carpenter ait laissé entendre qu’il pourrait avoir des origines surnaturelles).

L’une des raisons pour lesquelles Michael Myers est si effrayant est qu’il est réel. Les vampires et les loups-garous peuvent faire peur, mais ils ne sont rien comparés aux monstres humains qui rôdent parmi nous.

Notre top est a présent terminé. Nous vous souhaitons le plus horrible des Halloween devant l’un des 10 films de ce Top !

AHAHAH !

Alors que l’E3 2017, la grande messe mondiale du jeu vidéo vient de fermer ses portes, il est temps de faire un bilan de ce qu’il faut retenir.

Après les conférences E3 2017, nous étions quelque peu déçus de ce que les grands éditeurs nous ont proposé. Peu de surprises et surtout pas vraiment d’annonce fracassante. Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas une grande année que nous n’avons pas vu passer d’excellents jeux.

Voici, en vidéo, le Top 10 des jeux qui ont sauvé l’E3 2017 :

1 : Beyond Good and Evil 2

2 : Super Mario Odyssey

3 : Way Out

4 : God of War

5 : Dragon Ball Fighter Z

6 : Anthem

7 : Star Wars Battlefront 2

8 : Spider-Man

9 Skull and Bones

10 Shadow of War

La Playstation 4 nous réserve un catalogue chargé en exclusivités en  2017.

2017 sera une grosse année pour les consoles de Sony, notamment pour la Playstation 4 qui détient un grand nombre d’exclusivités et cela, avant le passage de l’E3 2017. Notez que ce listing concerne les sorties de jeux Playstation (PSVita, PS4, PS4 PRO) en France ainsi que les exclusivités temporaires, à date.

Voici la liste de jeux exclusifs PS4 en 2017 :

Mars 2017 :

  • MLB The Show 17 : 28 mars
  • Kingdom Hearts HD I.5 + II.5 ReMIX : 31 mars

Avril 2017 :

  • PaRappa the Rapper : 4 avril
  • Persona 5 : 4 avril
  • Drawn to Death : 4 avril
  • StarBlood Arena : 12 avril
  • What Remains of Edith Finch : 25 avril

Printemps & été 2017 :

  • Farpoint : 17 mai
  • Crash Bandicoot NSane Trilogy : 30 juin
  • Final Fantasy XII The Zodiac Age : 11 juillet
  • Everybody’s Golf : été
  • Yakuza Kiwami : été
  • WipEout Omega Collection : été

Courant 2017 :

  • Uncharted : The Lost Legacy
  • Gran Turismo Sport
  • Hellblade Senua’s Sacrifice
  • Knack 2
  • LocoRoco
  • Patapon
  • Ni No Kuni II
  • Shenmue III
  • Ys VIII : Lacrimosa of Dana
  • World of Warriors

Date de sortie par encore confirmée 2017/2018 :

  • Days Gone
  • Death Stranding
  • Detroit : Become Human
  • Dreams
  • Earth Defense Force 5
  • Final Fantasy VII Remake
  • God of War
  • Matterfall
  • Spider-Man
  • Yakuza 6
  • The Last of Us Part 2
  • WiLD

A quelques semaines de l’E3 2017, voici le listing des sorties des jeux exclusifs sur Xbox One.

Notez qu’il s’agit d’une liste de jeux à date, sur le marché français et qui tient compte des exclus temporaires sur Xbox One.

Voici la liste de jeux exclusifs Xbox One pour 2017 au 27/03/2017 :

Mars 2017 :

  • Narcosis : 28 mars

Confirmés pour 2017 :

  • Below
  • Crackdown 3
  • CupHead
  • Gigantic
  • Phantom Dust
  • Sea of Thieves
  • State of Decay 2
  • Tacoma

Date non confimée :

  • Ashen
  • ION

Vous l’aurez compris, rien de bien extraordinaire à venir sur la console de Microsoft. Il est important de souligner que cette liste risque de fortement s’allonger, notamment à l’approche de l’E3 de juin 2017. Microsoft devrait y présenter sa Scorpio et sans doute de nombreuses exclusivités provenant de ses licences phares. Pour finir, gardez à l’esprit que les jeux qui seront annoncés sur Xbox Scorpio ou Xbox One S seront compatibles avec toutes les consoles de la gamme Xbox One.

Vous vous demandez quels sont les jeux qui ont le plus cartonné en 2016. La réponse (sans surprise) dans ce classement.

top20 des jeux vidéo en france

Rien de bien surprenant dans ce classement, on constate que Fifa 17 reste en tête, ainsi que la licence Call Of Duty (à la 4ème place). Battlefield1 se fait une belle place également dans le Top 3, juste derrière le carton de la fin d’année, Pokémon Soleil et Lune.

Nous tirons notre chapeau à GTA V qui reste dans le Top 5, plus de 3 ans après sa sortie. Un véritable exploit dans l’industrie et qui prouve une nouvelle fois le véritable tour de force réalisé par Rockstar Games. Même chose pour Minecraft, sorti à l’origine en 2011 et qui attire toujours autant les joueurs.

Nous regrettons cependant de ne pas avoir Quantum Break sur ce Top, mais cette exclusivité Xbox One et PC n’a malheureusement pas rencontré le succès espéré à sa sortie.

N’hésitez pas à nous dire les jeux que vous auriez aimé voir dans ce Top 20 des ventes 2016.

Source : SELL

Attention, nous allons remuer de très mauvais souvenirs pour beaucoup de joueurs dans ce TOP 10.

Ils devaient être parfaits ! Ils devaient être révolutionnaires ! On ne compte plus le nombre de jeux vidéo qui nous ont déçu à leur sortie. On pensait que tout était dans la poche, nous étions convaincus que c’était LE jeu parfait, LE jeu qu’il nous fallait. Revenons donc sur les jeux vidéo prometteurs, ceux que les joueurs attendaient, que la presse spécialisée adulait… jusqu’à leur sortie. Parlons de ces oeuvres qui ont, contre toute attente, loupé la dernière ligne droite vers le succès.

Voici le TOP 10 des jeux vidéo qui ont le plus déçu les joueurs à leur sortie :

No Man Sky

no man sky

Nous ne pouvions pas faire de top sans parler de la plus grosse déception de l’année 2016. Une déception jugée d’ailleurs illégale par plusieurs joueurs qui ont décidé de porter plainte contre l’éditeur au Royaume Unis pour « publicité mensongère ». C’est en tout cas une bien triste histoire pour les studios Hello Games propulsés malgré eux sur le devant de la scène par Sony. Le pitch du jeu met en scène un univers entier avec des planètes uniques se créant de façon procédurale. Chacune d’entre elle est unique et libre à vous d’en coloniser autant que vous le souhaitez. Teasé à de nombreuses reprises par Sony, qui était ravi de mettre en avant un tel projet provenant d’un studio « indé », le jeu devint l’un des titres les plus attendus de l’année. Malheureusement à la sortie, la réalité rattrapa tristement les folles promesses du studio/éditeur. S’en suivit un véritable bad buzz médiatique et commercial avec des centaines… enfin… des milliers de joueurs qui demandèrent à se faire rembourser.

Aujourd’hui Hello Games tente tant bien que mal de rectifier le tir en apportant un grand nombre de mises à jour, pour le peu de joueurs qui reste.

 

Mafia 3

Autre grosse déception de l’année 2016, le dernier opus très prometteur de la licence Mafia. En plus d’être sagement attendu par les fans des deux premiers opus, 2K Games nous servit un teasing digne des plus gros blockbusters hollywoodiens. Présentant des cutscenes explosives devant la presse et diffusant des trailers magnifiques et rythmés des musiques de l’époque, l’éditeur nous a littéralement vendu du rêve. Et comme d’habitude, le rêve était trop beau et le retour à la réalité fut violent pour les joueurs … et les journalistes. Vous l’aurez compris le titre ne fut pas à la hauteur des attentes, avec de nombreux bug et un arrière goût de travail bâclé.

Mafia 3 reste un véritable cas d’école, tant il est clair que l’éditeur était conscient qu’il livrait une mauvaise copie du jeu. Pour palier à cela, il a réussi à faire monter la hype avec des présentations, propres et millimétrées, du jeu. Ensuite, il s’est gardé de délivrer le jeu en test aux journalistes avant la sortie pour finalement noyer le retour de flamme de ces derniers avec une campagne de communication d’envergure (Pub TV, affichages, présence dans les salons spécialisés etc). Même si la déception est bien là, 2K Games ne s’en est pas trop mal sorti grâce à ces pirouettes.

 

 

Tomb Raider l’ange des ténèbres

L’arrivée de la belle Lara sur consoles de 6ème génération s’est plutôt mal passée. Après une brillante carrière sur la première Playstation, Tomb Raider devait casser la baraque sur la nouvelle console de Sony. Malheureusement, le résultat fut extrêmement décevant et reste aujourd’hui encore l’un des pires épisodes de la saga, voire de la PS2.

 

 

Assassin’s Creed Unity

assassin's creed unity
Voilà encore une licence qui loupa le passage entre deux générations de consoles. Assassin’s Creed Unity devait être L’EPISODE clé de la saga. Avec les nouveaux graphismes next gen, une époque clef (la révolution française ndlr), le Paris de l’époque entièrement reconstitué, Ubisoft avait toutes les cartes en main pour imposer son titre comme un incontournable. Mais le résultat fut tellement catastrophique (bugs, système vieillissant ndlr)  que le PDG d’Ubisoft (Yannis Mallat, PDG d’Ubisoft Montreal et Toronto ndlr) s’excusa publiquement et s’engagea à offrir tous les DLC aux joueurs. Malheureusement le mal était fait et la licence ne parvint pas à revenir dans le coeur des joueurs. La licence est désormais en stand-by depuis le dernier opus Londonien, ayant rencontré un succès très mitigé.

 

Battlefront

battlefront

Parler de grosse déception est un peu rapide pour Battlefront. Le jeu fut un véritable succès à sa sortie (novembre 2015 ndlr) autant critique que commercial. Tous les fans de Star Wars ont pu retrouver les références cultes de la saga concentrées dans cette excellente production. Mais alors que fait-il dans ce top ?
C’est très simple, derrière la beauté technique, EA nous a servi une belle coquille dorée mais vide. Vendu à la sortie avec (trop) peu de contenu et surtout pas de solo, le jeu reste essentiellement concentré sur le multijoueur. Sauf qu’à 69€ la pilule fut difficile à avaler pour de nombreux joueurs. Un point noir que l’éditeur s’efforcera de rattraper dans le second opus.

 

Call of Duty Infinite Warfare

Que dire sur cet opus… trop d’Infinite … trop de Warfare ! La licence annuelle Call of Duty a fait le bonheur d’Activision sur cette dernière décennie. L’éditeur avait d’ailleurs fait basculer sa licence dans la guerre moderne avec un incroyable succès (avec Modern Warfare 1&2, Black Ops, Ghost notamment ndlr). Mais à force de pousser dans l’ultra-moderne, la licence s’éloigne encore plus de son ADN de base : la « vraie guerre vue par Michael Bay ».
En nous servant son dernier opus très futuriste, la licence Call of Duty se perd dans l’espace alors que son concurrent Battlefied1 cartonne sur le bon vieux plancher des vaches.

Enfin, clin d’oeil ou plutôt aveu d’échec, Activision offre le célèbre premier Modern Warfare pour l’achat du dernier Infinite Warfare.  Tout est bon pour écouler les stocks.

 

Watch_dogs

watch Dogs

Premier véritable scandale de downgrade pour Ubisoft avec ce Watch Dogs. Alors que la dernière génération de consoles promettait de révolutionner le jeu vidéo, le célèbre éditeur Français décida de nous en mettre plein la vue lors de l’E3 2012. Impressionnant, beau, futuriste, bluffant… on ne compte plus le nombre de superlatifs utilisés pour décrire la première présentation de Watch Dogs.
Cependant, une fois sorti, le jeu fut bien en deçà des promesses de l’éditeur et largement en dessous de tout ce qui avait été présenté jusqu’à là. Avec les bugs, un scénario très classique, un héros peu charismatique, une véritable douche froide pour les joueurs. Watch Dogs reste encore à ce jour un des cas les plus flagrants de downgrade. (Le plus flagrant restant le fameux Killzone 2 sur PS3 à l’E3 2005 ndlr)

 

The Order 1886

the order 1886

Un échec de toute beauté. Attendu comme la claque de début 2015, The Order 1886 se présenta au final comme une place de cinéma à 69€. Littéralement magnifique pour l’époque, le jeu dispose malheureusement d’un gameplay daté qui ne parvient pas à convaincre les joueurs. The Order 1886 se fait une place comme une des plus grosses déceptions de cette dernière génération.

 

Tony Hawk Pro Skater 5

tony hawk

Alors que tout le monde attendait le cinquième opus du grand Tony Hawk, le drame se produit. Sortez les genouillères, ça va faire mal. Véritable usine à bugs, revenir sur ce petit désastre fait encore mal aux fans de la licence. Conscient de leur jeu médiocre, Activision ne transmettra aucune copie aux journalistes, jusqu’à la sortie. Plus effarant encore, le patch day one (mise à jour de lancement ndlr) était plus lourd que le poids du jeu original. Bâclé vous dites ? Navrant surtout.

 

Ryse : Son of Rome

Terminons ce top avec la première déception de la Xbox One. Disponible lors du lancement de la console de Microsoft, Ryse : Son of Rome devait tout exploser. Et il en avait les moyens, avec Crytek aux commandes, nos rétines n’en pouvaient plus tellement le jeu était beau pour l’époque. Mais voilà, passées les premières heures de jeu, Ryse se présente comme une simple vitrine technique. Nous garderons malheureusement en tête un jeu linéaire au gameplay horriblement répétitif et à l’intelligence artificielle des ennemis très limitée. Comme quoi la beauté ne suffit pas.

Voilà, nous espérons que ce top vous a plu et vous a rappelé de « bons et mémorables » souvenirs. N’hésitez pas à partager les jeux vidéo que vous attendiez comme un fou et qui vous ont finalement déçu, dans les commentaires.

mass-effect-shepard-head-spinning-360-13770416003

 

Quelles sont les adaptations de jeux vidéo qui ont le plus cartonné ces dernières années au Box Office ?

On ne compte plus les célèbres licences de jeux vidéo qui tentent leur chance dans nos salles obscures. De réputation, la tâche est rarement aisée et bon nombre de ces adaptations se fracassent contre des critiques assassines, la déception des fans ou encore des résultats moyens au Box Office.

Nous allons nous intéresser aujourd’hui au classement des films adaptés de jeux vidéo ayant rencontré un véritable succès commercial. En effet, le site BoxOfficeMojo a réalisé un classement de ces derniers selon la recette qu’ils ont pu générer lors de leur sortie cinéma :

box office

Notez que ce classement prend en compte uniquement la recette totale effectuée sur le sol américain. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que la plupart de ces adaptations ont réalisé le plus gros de leur recette à l’étranger. C’est le cas de Warcraft, qui fausse complètement ce classement en se hissant à la première place place avec plus de 433 millions de dollars engrangés dont 386 dans le monde, soit 90% de ses recettes. Il est d’ailleurs suivi de près par Angry Birds avec 349 millions de dollars de recette totale soit 70% de ces recettes faites à l’étranger.

Pour ceux qui se demandent où est passé Ratchet & Clank, le film se place en 30ème position de ce classement. Cela signifie, qu’il se trouve derrière Doom, House of the dead (de ce cher Uwe Boll ndlr) et … Super Mario Bros. Enfin, malgré des résultats en deçà des prévisions, la dernière production des Studios Ubisoft, Assassin’s Creed, se hisse d’ores et déjà en 21ème position, avec 28 millions de dollars (US). Nul doute de voir, nos chers assassins, se faire une meilleure place dans ce classement au cour des prochains mois.

Retrouvez la liste complète des 40 adaptations sur BoxOfficeMojo.

Scroll to top