Catégorie : News

Après la publication d’un tweet mystérieux, Rockstar Games lache enfin le morceau sur sa future grosse production : Red Dead Redemption 2.

Cette dernière publication confirmerait-elle le grand retour de la licence Red Dead sur consoles next-gen ? En effet, des rumeurs, dévoilées par nos confrères de IGN France, laissaient entendre qu’une préquelle serait en préparation. L’image mise à part, l’évident hommage fait au film les 7 mercenaires nous rappelle le passé trouble de John Marston qui, avant sa Redemption, faisait parti d’un gang. Ce teasing révèlerait peut être une préquelle à Red Dead Redemption avec John Marston et son gang ?

Notez que Red Dead Redemption est l’épisode qui a le plus marqué les esprits, au point où l’on oublie parfois qu’il s’agit du « second opus » de la saga Red Dead, débutée en 2004 sur PS2 et Xbox avec Red Dead Revolver.

Pour ce qui est du contenu du jeu, l’avenir nous dira ce que l’équipe de Rockstar nous réserve mais nous pouvons d’ores et déjà leur tirer nos chapeaux pour ce qui est du teasing. En conclusion, nous pouvons dire qu’après le remake des 7 mercenaires d’Antoine Fuqua, le western fait bel et bien son retour en force sur nos écrans, petits et grands.

Selon The information, les studios Warner seraient en passe d’acheter le réseau de chaines spécialisés dans les jeux vidéo, Machinima.

Créé en 2000, le site regroupe de nombreuses vidéos « Machinima », autrement dit, un genre cinématographique usant de séquences tirées de jeux vidéo. Ainsi de nombreux films ont pu être réalisés à travers les moteurs de jeux de renom tels que Les Sims 2, Halo, Doom, WOW, Minecraft et bien d’autres.

Déjà présent dans leur capital depuis quelques années, Warner aurait été séduit par les dernières orientations de Machinima qui, en 2014, a signé de nombreux partenariats eSport. Si la transaction se concrétise, elle pourrait s’évaluer entre 100 et 150 millions de dollars soit le double de son CA annuel de 2016 (75 millions de dollars ndlr).

Notez qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, rien ne confirme cette transaction et aucune des deux parties n’a confirmé ou commenté ces rumeurs.

On profite de la récente sortie de Firewatch sur Xbox One (précédemment sur PS4/PC/Mac) pour rappeler que le jeu du studio Campo Santo sera adapté au Cinéma. En effet, ce studio composé d’anciens vétérans du jeu narratif (The Walking Dead, Tales of Monkey Island, Sam & Max….) va collaborer avec la maison de production Good Universe en vu d’une adaptation de Firewatch sur grand écran.

On rappelle tout de même le pitch du jeu qui a conquis et surpris beaucoup de joueurs : Vous incarnez Henry, un homme ayant besoin d’une catharsis pour oublier ses tracas, une libération qu’il trouvera en devenant garde forestier dans le Wyoming. La particularité de Firewatch, outre sa magnifique direction artistique, se situe dans sa narration s’articulant autour de Henry et son employeuse, Delilah qui communiquent à l’aide de talkie-walkie. Ambiance garantie !

Pour le moment, pas plus d’infos à se mettre sous la dent mais sachez que Firewatch est l’une des belles réussites sur le secteur des jeux indépendants en 2016, ayant déjà dépassé le million d’exemplaires, sans parler de la version Xbox One sortie il y a peu.

On peut cependant vous partager l’enthousiasme de Sean Vanaman, fondateur du studio Campo Santo : « Quand on a rencontré Good Universe, nous étions étonnés par la manière dont ils reconnaissent, cultivent et produisent d’incroyables histoires. On a hâte de voir ce qu’on l’on fera ensemble ! ».

Cependant, beaucoup de joueurs remettent en cause la nécessité d’un film Firewatch, tant le jeu vidéo devrait se suffire à lui même grâce à sa narration, son ambiance et bien entendu, l’implication du joueur dans ses décisions. Toutefois, d’autres joueurs soulignent aussi que Firewatch aurait dû être un film dès le début, c’est un long débat qui touche la tendance des « Walking Simulator » tels que SOMA, Ether One, Everybody’s Gone to the Rapture ou encore l’inclassable The Stanley Parable.

Firewatch peut diviser sur le sujet mais il fera peut être partie de notre prochain podcast avec notre « A voir, A jouer, A jeter » pour en débattre ?

Gears of War se dirige vers Hollywood, la mecque du grand spectacle. Mais le jeu semble sur le chemin de ses pairs (devrais-je dire la voie de garage ?!), tel Resident Evil, qui est devenu une machine à sous, sans grand lien avec l’idée originelle du jeu ! Ce serait donc l’opposé d’un Warcraft qui tentait tant bien que mal d’adapter fidèlement un univers complexe. Est-ce une bonne ou mauvaise chose pour cette énorme franchise ?

Rod Fergusson à la tête du studio de développement The Coalition nous donne son avis :

Je pense que vous devez laisser le film être le film”.  Il continue : “Ce sont deux médiums différents et deux audiences différentes dans certains cas, et je pense que certains jeux vidéo ont échoué dans le passé car ils ont essayé de faire un film pour les joueurs. Si tu as ce matériel avec un univers profond et beaucoup de traditions dont tu peux tirer des histoires intéressantes c’est génial, mais si tu cherches seulement une audience de joueurs alors ce ne sera pas un film à succès.

Ce n’est donc pas clair à ce stade du projet si le film va suivre une strict adaptation du jeu ou va s’inspirer plus largement de son univers.

Tout cela a été annoncé lors d’un streaming en direct pour la sortie de “Gears of War 4”. Le film est développé en coopération avec Universal Pictures sous la direction des producteurs vétérans Scott Stuber (“Ted,” “The Kingdom”) et Dylan Clark (“Rise of the Planet of the Apes”). Un film basé sur la populaire franchise à la troisième personne était depuis longtemps devenu un bruit de couloir mais Rod Fergusson pense que c’est le bon moment pour le grand écran.

Il ajoute d’ailleurs : “c’est une étape logique pour supporter cette franchise qui a déjà été adapté en comics et en livre, qui plus est l’opportunité de travailler avec Universal tombée à point nommé”.

Il n’est pas nécessaire d’attendre la sortie du film pour sauter dans l’univers de “Gears of War” puisque l’opus numéro 4 va sortir le 11 octobre sur Xbox one et Windows.

Alors à vos écrans ! On vous laisse avec ce trailer très cinématique :

Les 7 Mercenaires est un remake très attendu d’un grand film des années 60 : The Magnificent Seven de John Sturges avec Yul Brynner, Eli Wallach, Steve McQueen, Charles Bronson, Robert Vaughn, James Coburn… des stars de l’âge d’or des studios Hollywoodiens. Qui est lui même inspiré du film les 7 samouraïs d’Akira Kurosawa, le chambara par excellence.

 

On retrouve aux commandes de cette super production de 90 millions de dollars Antoine Fuqua un réalisateur connu pour ses actioners  premier degré comme “Shooter, tireur d’élite” ou plus récemment “La Chute de la Maison Blanche”. Là aussi nous avons droit à une pléthore de stars : Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent D’Onofrio…

Ethan Hawk parle du film comme d’un western à la John Ford : “On n’en a toujours parlé, et j’ai fait un western spaghetti dans A Valley Of Violence, et tout d’un coup, Antoine m’a appelé avec cette idée que Denzel et lui voulaient faire Les 7 Mercenaires et est-ce que je voulais me joindre à eux. Et j’ai été totalement emballé ! Le genre du Western est tellement énorme, et celui que j’ai fait avec Antoine est plus proche d’un western Fordien que spaghetti. En fait, il se rapproche plus du genre western épique à la sauce hollywoodienne.

Pour le moment c’est un carton au box-office américain avec 40 millions de dollars pour les quatre premiers jours. Assistons-nous à la renaissance d’un genre qui s’est fait rare ces dernières années ? En tout cas Ethan Hawk le souhaite fortement : “J’aimerais que ce film relance la mode des westerns, admet Ethan Hawke. Ils sont éprouvants physiquement mais fort amusants à tourner. !

Alors à voir, à jouer, ou à jeter ?! On vous en dira plus dans notre prochain podcast 😉

On avait hâte d’en apprendre plus sur la campagne solo de Battlefield 1, c’est chose faite avec ce premier trailer !

Comme on pouvait s’y attendre, on arpentera les terres des pays suivants : France, Italie, Allemagne ou encore l’Egypte. On retrouvera également des personnages historiques tels que Lawrence d’Arabie incarné à l’écran par Peter O’Toole en 1963. On ne veut pas tout vous dévoiler de ce trailer qui peut être pour la première fois dans l’histoire de la licence Battlefield, semble posséder un solo très intéressant et inédit compte tenu de la période abordée.

Au final, ce trailer cinématographique donne envie de mettre la main sur la campagne solo de Battlefield 1 avec une superbe mise en scène, des graphismes Frobite Engine 3 déjà jolies dans la bêta , sûrement sublimées dans le solo. N’oublions pas le multijoueur qui semble aussi revenir aux sources. avec un feeling à la Battlefield 1942 qui nous manquait.

Pour (re)découvrir nos avis complets et notre analyse sur Battlefield 1 notamment sur son (possible) scénario, retrouvez notre deuxième épisode qui aborde aussi le cas des films et jeux basés sur la Première Guerre Mondiale.

Pour rappel, Battlefield 1 est prévu pour le 21 octobre sur PS4, Xbox One et PC.

Vous voulez de l’épique ? Le dernier opus de Gears War s’offre les services du compositeur de la série Game of Thrones.

Gears of War 4 s’offre les services Ramin Djawadi qui n’est autre que le compositeur de la célèbre série Game of Thrones, mais pas que. Vous avez pu tomber sur ses oeuvres si vous avez suivi des séries TV telles que The Strain, Person of Interest, ou encore Prison Break pour laquelle il a été nominé aux Emmy Awards. Djawadi ne s’est d’ailleurs pas arrêté à la télévision puisqu’il a également travaillé sur les films Pacific Rim et Warcraft.

Plus que quelques jours avant de découvrir la nouvelle aventure et surtout la bande son 4 étoiles de ce Gears of War 4. Rendez-vous le 11 octobre prochain sur PC / Xbox One.

Scroll to top