Année : 2017

L’année 2018 va bien commencer pour les joueurs possédant le PS +. Voici les jeux offerts pour le mois de janvier 2018 sur PS4 / PS3 / PS Vita

Sony vient de révéler la lineup des jeux PlayStation Plus du mois de janvier 2018, avec Deus Ex: Mankind Divided et Batman: Telltalle en tête de proue pour la PlayStation 4.

Ces deux titres majeurs sont accompagnés par d’autres productions intéressantes pour PS3 et PS Vita, en plus d’un jeu bonus PS4 en la personne de « Qui es-tu ? » dont nous ne vous ferons pas l’affront de présenter.

Qui es-tu PS +Voici la liste complète des jeux PS + qui seront disponibles dès le 02 janvier 2018:

  • Deus Ex: Mankind Divided (PS4)
  • Batman: The Telltale Series (PS4)
  • Sacred 3 (PS3)
  • The Book of Unwritten Tales 2 (PS3)
  • Psycho-Pass: Mandatory Happiness (PS Vita, PS4)
  • Uncanny Valley (PS Vita, PS4)

Ce n’est pas tout car il est bon de rappeler que les jeux du PS Plus du mois de décembre 2017 ne seront plus disponibles à partir du 02 janvier prochain, logiquement remplacés par les jeux mentionnés au-dessus.

Voici la liste complète des jeux PlayStation Plus qui sont encore disponibles pendant quelques jours:

  •  Darksiders 2: Deathinitive Edition (PS4)
  • Kung Fu Panda Showdown of Legendary Legends (PS4)
  • Until Dawn Rush Of Blood (Bonus PS4)
  • Xblaze Lost Memories (PS3)
  • Syberia Collection (PS3)
  • Forma 8 (PS Vita)
  • Wanted Corp (PS Vita)

Bien entendu, on vous conseille de foncer sur Darksiders 2 qui ne sera bientôt plus disponible mais qui vaut vraiment le coup même s’il est inférieur au premier opus. Pour le mois de janvier, c’est la très bonne suite Deus Ex Mankind Divided qu’il faudra absolument faire malgré quelques défauts mineurs.

Quant au Batman Telltale, vous connaissez la formule qui commence à être usée depuis The Walking Dead. Cela dit, l’univers de Gotham devrait séduire les amateurs du chevalier noir. D’ailleurs, on tient à préciser que ce Batman Telltale prend quelques libertés scénaristiques qui pourront faire hérisser le poil des fans hardcore… (Vous ne devinerez jamais ce qu’ils ont fait à Harley Quinn #Clickbait)

Vous êtes prévenus !

Voici un petit tuto pour profiter d’une petite faille d’utilisation de vos Amiibo sur Skyrim.

En novembre dernier, la Nintendo Switch a pu accueillir un classique du jeu vidéo, Skyrim. Que dire de plus sur cette énième version du jeu de Bethesda, mis à part qu’il s’agit d’un excellent portage, fluide et beau pour la console de Nintendo. Et comme beaucoup de titres Switch, Skyrim est compatible avec les Amiibo, ces fameuses figurines NFC qui offrent des bonus divers et variés en jeu (de nouveaux costumes, nouvelles armes et autres).

Cependant et pour conserver un certain équilibre dans le jeu, vous ne pourrez utiliser vos Amiibo qu’une seule fois pas jour. Au-delà, un message d’erreur s’affichera discrètement pour vous annoncer que vous avez déjà utilisé votre quota de la journée. Dans Skyrim, l’utilisation des Amiibo est justifiée comme un pouvoir exceptionnel (et donc limité), au même rang que le terrible « Cri de guerre » qui fait fuir tous les ennemis aux alentours durant quelques secondes.

Voici donc la démarche à suivre pour contourner cette limitation d’une seule utilisation par jour :

  1. Rendez-vous dans les paramètres de votre console
  2. Changez la date pour mettre celle du lendemain ou plus (Et oui, ce n’est pas plus compliqué que ça)
  3. Revenez au jeu et relancez le sort Amiibo
  4. Posez l’Amiibo sur le Joy-Con compatible (ou sur la manette Switch Pro)
  5. Recommencez autant que vous le souhaitez

Pas besoin de relancer le jeu, pas besoin de code ou d’une certaine mise à jour … il vous suffit de changer la date et d’utiliser votre Amiibo, autant de fois que vous le souhaitez. Nous avons fait l’essai avec le Zelda Link Skyward Sword, disponible à 15€ et cela fonctionne parfaitement. Nous avons pu récupérer la fameuse épée légendaire, le costume de Link ainsi que le magnifique bouclier d’Hylia. A noter que ces derniers sont disséminés à travers plusieurs coffres et vous devrez faire plusieurs manipulations pour les récupérer tous.

Nous espérons que cette petite astuce profitant d’une (petite) faille du système Amiibo sur Skyrim fera votre bonheur. N’hésitez pas à partager vos découvertes et astuces similaires sur le jeu ou les Amiibo.

Nous allons tester aujourd’hui, le Magic-NS, l’adaptateur qui permet de jouer à la Nintendo Switch avec ses manettes de PS3, PS4 & Xbox One (S et X).

Comme beaucoup, nous avons une préférence pour la manette Switch Pro notamment lorsque nous jouons en mode télévision sur Nintendo Switch. Celle-ci propose une excellente prise en main et permet de profiter pleinement de la plupart des excellents jeux de la fameuse console japonaise. Son (seul ?) principal défaut reste son prix très élevé, surtout qu’il s’agit d’une solution de « confort », les joy-Con remplissant largement leur mission.

Nous nous sommes donc intéressés au Magic-Ns, un simple adaptateur qui permettrait de jouer à Nintendo Switch avec des manettes  de PS3, PS4 et Xbox One. Très prometteur sur le papier, qu’en est-il réellement ?

Le Magic-Ns de MayFlash se présente comme une simple clef USB avec, sur sa tranche, un bouton de synchronisation. Très simple à utiliser, il vous suffira d’appuyer longuement sur ce bouton pour sélectionner la couleur correspondant au support sur lequel vous souhaitez vous synchroniser (PC ou Nintendo Switch). Ensuite vous pouvez simplement brancher la manette souhaitée en USB ou la synchroniser en Bluetooth. Pour cela, rien de plus simple : une pression courte sur le bouton de synchronisation du Magic-Ns et sur celui de votre manette Xbox One (bouton sur la tranche haute) ou PS4 (enfoncez les boutons PS et Share simultanément).

Après plusieurs heures de jeu, le bilan est plutôt excellent. Que l’on soit Playstation ou Xbox One, les sensations et le plaisir sont au rendez-vous. Aucun ralentissement ou latence n’est à déplorer, autant en Bluetooth qu’en mode filaire. Nous vous préconisons cependant de ne pas trop vous éloigner lorsque vous en êtes en mode Bluetooth, il nous est arrivé de perdre le signal, une fois, à 3 mètres de la console.

Côté installation, nous avons branché le fameux adaptateur à l’arrière du dock télévision de la Nintendo Switch. Ce qui est très appréciable tant il est discret. Il est également possible de le connecter directement à la console, en mode portable, via un adaptateur USB-C fournis. Cependant, il vous sera difficile de l’utiliser dans ce mode à moins de posséder un support pour surélever la console. Enfin, nous nous en doutions, il ne sera pas possible de synchroniser plusieurs manettes en même temps : Un Magic NS connecté = Une manette.

En conclusion, le Magic-NS de MayFlash est une excellente surprise et vous permettra ainsi de profiter pleinement de votre Nintendo Switch sans être contraint de vous acheter une manette Switch Pro. Cet adaptateur est disponible à un prix de 23 euros sur Amazon et 19 euros sur Priceminister. Ceci n’est pas un article sponsorisé et nous l’avons commandé via Amazon.

Après des semaines de rumeurs, le rachat de la 21st Century Fox par Disney est officialisé

Disney a finalement réussi un nouveau gros coup en rachetant la plupart des actifs financiers du groupe 21st Century Fox. Cela fait quelques semaines que ce rachat se faisait sentir, maintenant officialisé pour environ 52 milliards de dollars (44 milliards d’euros).

Pour faire un parallèle, c’est en 2012 que Disney a acquis les droits de la licence Star Wars pour « seulement » 4 milliards de dollars.

star wars disneyDisney possède donc maintenant les chaînes Fox News et Fox Sports, deux relais médiatiques majeurs aux Etats-Unis. En outre, la compagnie aux grandes oreilles souhaite également acquérir les parts de la chaîne britannique Sky afin de compléter sa mainmise médiatique. Au niveau cinéma, on remarque surtout que cette transaction comprend également des prestigieuses licences cinématographiques de la Fox et ses studios TV, telles que X-Men, Avatar, Alien ou encore les Simpsons !

x menDisney souhaite maintenant s’atteler à la SVoD (ndlr: vidéo à la demande) d’ici 2019, en proposant notamment un prix d’abonnement inférieur à celui de Netflix qui domine le marché. On se rappellera que l’été dernier, Disney prenait la décision de retirer ses films de la plateforme Netflix, un premier signe qui dessinait la future stratégie du géant américain.

Pour séduire ses futurs abonnés, Disney planche d’ores et déjà sur une nouvelle série Star Wars qui risque de faire couler beaucoup d’encre à sa sortie.

Pour finir, on salue (encore une fois) les scénaristes visionnaires des Simpsons qui avaient prédit ce rachat dans un épisode !

disney 20st century fox simpsons

Selon les sources de Deadline, Quentin Tarantino devrait travailler sur le prochain Star Trek avec JJ Abrams

C’est un duo plus que prometteur qui semble avoir été choisi pour le prochain film Star Trek. D’après The Hollywood Reporter, Tarantino aurait d’ores et déjà partagé sa vision avec JJ Abrams ayant réalisé les deux premiers films du reboot de la série. Toutefois, le réalisateur des Kill Bill ou du récent Hateful Eight, attendrait d’exposer son idée à des scénaristes afin d’écrire ce prochain long métrage sci-fi, produit par la Paramount.

star trek tarantino jj abramsPour l’heure, on ne sait pas si ce prochain Star Trek sera le quatrième film du reboot de cette saga mythique, initié en 2008. C’est donc il y a presque dix ans que JJ Abrams a exposé sa vision de Star Trek au cinéma, pour continuer d’explorer cet univers en 2013, avec Star Trek Into Darkness. Par la suite, c’est le réalisateur Justin Lin qui a repris le flambeau, en proposant le troisième film Star Trek Beyond l’année dernière.

On ne peut donc qu’être enthousiaste à l’idée de retrouver le grand Tarantino sur ce projet, ce dernier étant un fan invétéré de Star Trek. C’est un cinéphile averti et reconnu qui a déjà partagé quelques unes de ses idées par l’intermédiaire d’un podcast Nerdist en 2015. Le cinéaste américain confiait qu’il préfèrerait s’éloigner des trop nombreux arcs scénaristiques initiés dans les reboot par exemple.

La saga Star Trek est donc plus que jamais d’actualité depuis quelques temps, l’année 2017 ayant été marquée par l’arrivée de Star Trek Discovery, nouvelle série disponible via CBS All Access. On se rappellera également du jeu vidéo Star Trek Bridge Crew, une expérience vidéoludique en réalité virtuelle produite par Ubisoft en 2017 sur PS4 et son Playstation VR, ainsi que sur les autres plateformes VR sur PC. Ce n’était pas inoubliable mais cela vaut le détour pour les trekkies équipés, afin de découvrir et s’immerger à bord du vaisseau Aegis, une variante du légendaire Enterprise.

star trek enterprise

Alors que nous arrivons à la fin d’une année 2017 riche en émotions, voici une vidéo de six minutes qui vous présente le meilleur du cinéma de 2017.

Comme chaque année, c’est le Youtubeur cinéphile The Sleepy Skunk qui s’y colle et nous propose une vidéo regroupant l’ensemble des films sortis et à venir en 2017. Le tout rythmé par trois musiques ‘Witches Procession’ – Composed by Theta Sound Music, ‘Main Offender’ – Performed by The Hives et ‘Sol Invictus’ – Composed by Audiomachine.

Voici la liste complète des films utilisés pour cet excellent mashup signé The Sleepy Skunk :

1ère partie

  • 0:08 – War for the Planet of the Apes
  • “What are you waiting for?” – Lars Eidinger in PERSONAL SHOPPER
  • 0:10 – Geostorm
  • 0:12 – The Greatest Showman
  • “We made this oath. Whoever died first would send the other a sign.” – Kristen Stewart in PERSONAL SHOPPER
  • 0:14 – Annabelle: Creation (double shot)
  • 0:16 – A Ghost Story (double shot)
  • “A sign. Have you, communicated with spirits before?” – Lars Eidinger in PERSONAL SHOPPER
  • 0:18 – The Blackcoat’s Daughter
  • 0:19 – Wind River
  • 0:20 – Ghost in the Shell
  • 0:22 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 0:23 – War for the Planet of the Apes
  • “It was quiet, for all these years.” – Miranda Otto in ANNABELLE: CREATION
  • 0:26 – It (double shot)
  • 0:29 – Hangman
  • “We all knew, something was very wrong.” – Holly Earl in LOVING VINCENT
  • 0:31 – King Arthur
  • 0:32 – The Beguiled
  • “I saw something.” – Jaeden Lieberher in IT
  • 0:34 – The Devil’s Candy
  • 0:35 – Annabelle: Creation
  • 0:36 – Get Out (triple shot)
  • “A clown. Yeah, I saw him too.” – Jack Dylan Grazer in IT
  • 0:39 – Lavender
  • 0:41 – A Cure For Wellness (triple shot)
  • 0:44 – The Circle
  • “You know there’s a sickness. Stops them seeing the truth.” – Vanessa Redgrave in THE SECRET SCRIPTURE
  • 0:46 – Thelma
  • 0:48 – The Secret Scripture
  • 0:49 – Jackals
  • 0:50 – Professor Marsten and the Wonder Women
  • 0:51 – A Cure for Wellness
  • “There’s something, calling them all here.” – Aaron Poole in THE VOID
  • 0:52 – Annabelle: Creation
  • 0:53 – Mother! (double shot)
  • 0:55 – Flatliners
  • “Shhh. That’s not me.” – Shae Smolik in THE HATRED
  • 0:56 – The Hatred
  • 1:02 – Mother!
  • 1:03 – It
  • 1:05 – Annabelle: Creation
  • 1:05 – Personal Shopper
  • 1:06 – Polaroid (triple shot)
  • 1:08 – The Bye Bye Man
  • 1:09 – It Comes At Night
  • 1:10 – Berlin Syndrome
  • 1:10 – Wish Upon
  • “Mister Policeman. You could’ve saved her.” – Jonas Karlsson in THE SNOWMAN
  • 1:11 – Jigsaw
  • 1:11 – Rings (double shot)
  • 1:13 – Happy Death Day (double shot)
  • 1:14 – The Devil’s Candy
  • 1:15 – Jigsaw (double shot)
  • 1:16 – The Lego Ninjago Movie (double shot)
  • 1:18 – The Snowman (triple shot)
  • 1:20 – Flatliners (double shot)
  • 1:21 – The Shape of Water (double shot)
  • 1:22 – The Belko Experiment
  • 1:23 – Breathe
  • 1:23 – Brigsby Bear
  • “Make it a wonderful day!” – Edie Inksetter in IT
  • 1:24 – Justice League
  • 1:25 – Kidnap (double shot)
  • 1:26 – Collide
  • “At the end of the day, people are out for themselves.” – Adria Arjona in THE BELKO EXPERIMENT
  • 1:27 – Good Time
  • 1:27 – Gerald’s Game
  • 1:28 – Wind River (double shot)
  • 1:30 – The Belko Experiment
  • 1:31 – The Devil’s Candy (double shot)
  • 1:33 – King Arthur
  • 1:34 – Split
  • “Death always wins.” – Matthew McConaughey in THE DARK TOWER
  • 1:35 – Ghost in the Shell
  • 1:36 – The Void
  • 1:37 – Paint it Black
  • 1:40 – The Snowman
  • 1:41 – The Mountain Between Us
  • 1:43 – Blade Runner 2049
  • 1:44 – The Shape of Water (double shot)
  • “We all float down here.” – Jackson Robert Scott in IT
  • 1:50 – It

2nd partie

  • 1:56 – Baby Driver
  • 1:59 – The Boss Baby
  • 1:59 – Despicable Me 3
  • 2:00 – Baywatch
  • 2:01 – Ingrid Goes West (double shot)
  • 2:03 – Logan Lucky
  • 2:04 – Going in Style (double shot)
  • 2:06 – Catfight (double shot)
  • 2:06 – Kong: Skull Island
  • 2:07 – A Fantastic Woman
  • 2:07 – The Square
  • 2:08 – Brawl on Block 99
  • 2:10 – The Nut Job 2: Nutty By Nature
  • 2:11 – All Eyez On Me
  • 2:11 – Detroit
  • 2:12 – CHIPs
  • 2:13 – How To Be a Latin Lover
  • “This doesn’t put an end to shit, you f*cking retard, this is just the f*cking start. Why don’t you put that on your ‘Good Morning Missouri’ f*cking wake-up broadcast b*tch .” – Frances McNormand in THREE BILLBOARDS OUTSIDE EBBING, MISSOURI
  • 2:14 – Pitch Perfect 3 (double shot)
  • 2:16 – The Disaster Artist
  • 2:18 – Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
  • 2:22 – Fist Fight
  • 2:23 – Suburbicon
  • 2:23 – T2 Trainspotting
  • 2:24 – Song to Song
  • 2:25 – My Name is Emily
  • 2:26 – Raw (double shot)
  • 2:28 – Patti Cake$
  • 2:29 – A Bad Mom’s Christmas
  • 2:30 – Girls Trip
  • 2:30 – Tragedy Girls
  • 2:31 – T2 Trainspotting
  • 2:32 – Rough Night
  • “Come on, man.” – Armie Hammer in FREE FIRE
  • 2:32 – Free Fire (triple shot)
  • 2:35 – First Kill
  • “I got you all wrong, didn’t I? You got me just right.” – Bel Powley and Tye Sheridan in DETOUR
  • 2:36 – Kingsman: The Golden Circle (double shot)
  • 2:37 – Wolf Warrior 2
  • 2:38 – Detour
  • 2:39 – Geostorm
  • 2:40 – War for the Planet of the Apes
  • 2:41 – Wonder Woman
  • 2:42 – The Great Wall
  • 2:43 – American Assassin
  • 2:44 – Thor: Ragnarok
  • 2:44 – Spider-man: Homecoming
  • 2:45 – Monster Trucks (double shot)
  • 2:47 – The Mummy
  • 2:47 – Baby Driver (double shot)
  • 2:49 – xXx: Return of Xander Cage
  • 2:50 – Baby Driver (double shot)
  • 2:52 – Guardians of the Galaxy Vol. 2 (triple shot)
  • 2:57 – Ghost in the Shell
  • 2:58 – John Wick: Chapter 2
  • 2:58 – Transformers: The Last Knight
  • 2:59 – The Dark Tower (double shot)
  • 3:01 – Transformers: The Last Knight (double shot)
  • 3:02 – Logan
  • 3:02 – Alien: Covenant (double shot)
  • 3:04 – Wonder Woman (double shot)
  • 3:05 – The Fate of the Furious (quintuple shot)
  • 3:08 – The Mummy (double shot)
  • 3:10 – John Wick: Chapter 2
  • 3:10 – Sleepless
  • 3:11 – Jumanji: Welcome to the Jungle (double shot)
  • 3:12 – Renegades
  • 3:12 – Colossal
  • 3:13 – Okja (double shot)
  • 3:14 – Baby Driver
  • 3:15 – Ghost in the Shell
  • 3:16 – Outrage Coda
  • 3:17 – Captain Underpants
  • 3:17 – Okja
  • 3:18 – Saban’s Power Rangers
  • 3:18 – The LEGO Batman Movie
  • 3:19 – The LEGO Ninjago Movie
  • 3:20 – The Emoji Movie
  • 3:21 – Atomic Blonde
  • 3:22 – Spider-man: Homecoming (double shot)
  • 3:23 – Blade of the Immortal
  • 3:24 – Thor: Ragnarok (triple shot)
  • 3:25 – Jumanji: Welcome to the Jungle
  • 3:26 – Justice League
  • 3:26 – Cars 3 (double shot)
  • 3:28 – Star Wars: The Last Jedi
  • “Jesus Christ! What happened to the seatbelt rule?” – Ryan Reynolds and Samuel L. Jackson in THE HITMAN’S BODYGUARD
  • 3:29 – The Hitman’s Bodyguard (quadruple shot)

3ème partie

  • 3:38 – Golmaal Again
  • 3:40 – A Dog’s Purpose
  • 3:40 – Realive
  • 3:42 – Kedi
  • 3:43 – My Cousin Rachel
  • 3:44 – Downsizing
  • 3:45 – The Snowman
  • 3:46 – Fifty Shades Darker
  • 3:47 – Leap!
  • 3:48 – The Greatest Showman (double shot)
  • 3:49 – Tulip Fever
  • 3:50 – Split
  • 3:51 – Wonder Woman
  • “Whatever you do, do it carefully.” – Vicky Krieps in PHANTOM THREAD
  • 3:52 – The Book of Henry
  • 3:53 – The Devil’s Candy
  • 3:55 – Hounds of Love
  • 3:56 – Loving Vincent
  • 3:57 – XX
  • 3:58 – All The Money in the World
  • 3:59 – The Bad Batch
  • 4:00 – Lady Macbeth
  • 4:01 – Victoria and Abdul
  • 4:02 – Phantom Thread
  • 4:03 – Polina
  • 4:04 – Coco (double shot)
  • “I always told you, you were special.” – Ana de Armas in BLADE RUNNER 2049
  • 4:08 – The Killing of a Sacred Deer (double shot)
  • 4:09 – Jungle
  • 4:11 – Leap! (double shot)
  • “Because you have something she can only dream of.” – Carly Rae Jepsen in LEAP!
  • 4:13 – The Greatest Showman (triple shot)
  • 4:16 – The Limehouse Golem
  • 4:17 – Battle of the Sexes (double shot)
  • “Without our passion, it’s very hard for us to find our place in the world.” – Ken Stott in 100 STREETS
  • 4:19 – I, Tonya (double shot)
  • 4:21 – Molly’s Game (triple shot)
  • 4:23 – Professor Marsten and the Wonder Women
  • 4:24 – Worlds Apart
  • 4:26 – First Kill
  • “If we may find a city, where one was considered impossible to exist, it may well write a whole new chapter in human history.” – Charlie Hunnam in LOST CITY OF Z
  • 4:27 – Star Wars: The Last Jedi
  • 4:28 – Alien: Covenant
  • 4:29 – The Lost City of Z
  • 4:30 – Dunkirk
  • 4:33 – The Battleship Island
  • 4:35 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:36 – War for the Planet of the Apes
  • 4:39 – Kong: Skull Island
  • 4:40 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:41 – Dunkirk
  • 4:43 – Valerian and the City of a Thousand Planets
  • 4:44 – Life (double shot)
  • 4:46 – Only The Brave
  • 4:48 – Menashe
  • 4:49 – Before I Fall
  • “A man’s reach should exceed his grasp.” – Sienna Miller in LOST CITY OF Z
  • 4:50 – American Made
  • 4:51 – The Promise
  • 4:52 – Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
  • 4:53 – The Dark Tower
  • 4:54 – Saban’s Power Rangers
  • 4:55 – Blade Runner 2049 (double shot)
  • 4:57 – Kong: Skull Island
  • 4:59 – All the Money in the World
  • 5:00 – Stronger (double shot)
  • 5:03 – Spoor
  • 5:06 – Your Name
  • 5:07 – Smurfs: The Lost Village
  • 5:08 – The Odyssey
  • 5:09 – Ghost in the Shell
  • 5:11 – A Ghost Story
  • “I know this is a sacrifice for all of us.” – Charlie Hunnam in LOST CITY OF Z
  • 5:14 – The Lost City of Z
  • 5:16 – My Cousin Rachel
  • 5:18 – Goodbye Christopher Robin (triple shot)
  • “I’d really like if you wrote a book for me. Should we go for a walk? Aren’t you working?” – Domhnall Gleeson and Will Tilston in GOODBYE CHRISTOPHER ROBIN
  • 5:22 – The Zookeeper’s Wife
  • “Why’d you leave my mama? I got lost. But you found your way back, right?” – Abby Ryder Fortson and Alex Roe in FOREVER MY GIRL
  • 5:23 – Worlds Apart
  • 5:24 – Columbus
  • 5:25 – Phantom Thread
  • 5:26 – Darkest Hour
  • 5:28 – Forever My Girl (double shot)
  • 5:31 – Wonderstruck
  • 5:32 – It (double shot)
  • 5:33 – The Big Sick
  • 5:34 – Darkest Hour (triple shot)
  • “If all of this stopped, even if I were dead, I’d miss it… And i’d miss you.” – Gemma Arterton in THEIR FINEST
  • 5:36 – The Post
  • 5:37 – Megan Leavey
  • 5:38 – Murder on the Orient Express
  • 5:39 – The Shape of Water
  • 5:40 – The Man Who Invented Christmas
  • 5:41 – Okja
  • 5:43 – Table 19
  • 5:44 – Their Finest
  • 5:45 – A Kind of Murder
  • 5:46 – Everything, Everything (double shot)
  • 5:47 – The Florida Project (double shot)
  • “This is what life looks like. People who love each other. You still have time.” – Patrick Stewart in LOGAN
  • 5:49 – The Children of Chance
  • 5:50 – The Lost City of Z
  • 5:51 – The Shack
  • 5:52 – Goodbye Christopher Robin
  • 5:53 – Call Me By Your Name
  • 5:54 – Three Billboards Outside Ebbing, Missouri’
  • 5:55 – Breathe
  • 5:56 – Gifted (double shot)
  • 5:58 – The Sense of an Ending
  • 6:00 – Queen of the Desert
  • 6:00 – Lady Bird (double shot)
  • 6:02 – Beauty and the Beast (double shot)
  • 6:04 – The Greatest Showman
  • 6:05 – Wonder
  • 6:06 – The Greatest Showman
  • 6:06 – Coco
  • 6:07 – Murder on the Orient Express
  • 6:08 – The Shape of Water
  • 6:09 – Darkest Hour
  • Edited by Sleepy Skunk (sleepyskunk@gmail.com)

 

  1. L’année 2017 aura été une année riche pour le jeu vidéo et notamment pour Nintendo. La Switch aura été un véritable raz-de-marée de fraicheur sur l’ensemble du marché vidéoludique. Un succès provenant de son concept séduisant et surtout de ses licences de grande qualité. Entre un Zelda Breath of the wild qui donne un second souffle aux jeux en monde ouvert et un Super Mario Odyssey qui met tout le monde d’accord, la Nintendo Switch aura abattu de très grosses cartes en 2017. Mais alors que nous réserve la firme japonaise pour la suite ?

Toujours plus de classiques sur Switch

La mode des « remastered » n’est pas prête de s’arrêter et la Nintendo Switch n’en est pas exempte. Nous avons déjà eu droit aux excellentes adaptations de Doom, Skyrim ou encore LA Noire. Ce n’est pas fini car Bethesda a notamment annoncé son grand intérêt pour cette petite console. Le succès grandissant de celle-ci ne fera d’ailleurs que pousser d’autres éditeurs tiers tels qu’EA, Ubisoft ou Rockstar Games d’y adapter leurs franchises les plus célèbres.

Nintendo nous prépare du lourd dès 2018

Après une année de lancement quasi parfaite, Nintendo nous prépare déjà la suite :

Metroid Prime 4

Annoncé lors d’un Spotlight Nintendo à l’E3 2017, Metroid Prime 4 marque le grand retour de Samus Aran. Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, nous avons encore peu d’informations sur ce nouvel opus hormis qu’il ne serait pas développé par Retro Studios (déjà occupé sur un autre projet secret). De nombreuses rumeurs rapportent que ce serait Bandaï Namco qui aurait hérité du développement du jeu. Ces derniers s’étaient d’ailleurs occupés de StarFox : Assault en 2005. Nous devrions en apprendre plus début d’année prochaine, à l’occasion d’un Nintendo Direct.

Pokémon Switch

Pokémon Switch

Il y a plusieurs semaines, alors que Game Freak peaufinait ses deux derniers Pokémon Ultra Soleil, Ultra Lune, les développeurs ont annoncé que le projet sur Nintendo Switch était d’ores et déjà sur les rails. Bonne nouvelle, même si nous n’avons pas, à l’heure actuelle, plus d’information à ce sujet.

Autres jeux prévus pour 2018 :

  • Blasphemous
  • Wolfenstein II : The New Colossus
  • Bloodstained
  • Dragon Quest Builders
  • Dragon Quest Builders 2
  • Lost Sphear
  • Fear Effect Sedna
  • Indivisible
  • Kirby : Star Allies
  • The Longest Five Minutes
  • Penny-Punching Princess
  • Riptide GP : Renegade
  • Runbow
  • Yoku’s Island Express
  • Yoshi
  • Pikuniku
  • RE:Legend
  • Super Meat Boy Forever
  • Shovel Knight : King of Cards
  • Mom Hid My Game
  • Floor Kids
  • Wulverblade
  • Poly Bridge
  • Kentucky Route Zero : TV Edition
  • Earth Atlantis
  • Next Up Hero
  • Mulaka
  • Moonlighter
  • Yono and the Celestial Elephants
  • Dragon Marked For Death
  • Battle Chef Brigade
  • Sausage Sports Club
  • Light Fingers
  • Nine Parchments
  • Travis Strikes Again : No More Heroes
  • project OCTOPATH TRAVELER
  • Astro Bears Party
  • The Sparkle 2 EVO
  • Hollow
  • One More Dungeon

La Nintendo Switch vient de se faire classer numéro 1 dans le TOP 1O des objets high tech de l’année 2017 du Time Magazine.

A l’approche des fêtes de fin d’année le Time Magazine dévoile son classement des meilleurs objets high tech de l’année et surprise cette année c’est la console de Nintendo qui arrive en tête. Qui l’aurait cru ?  Il y a un an encore la firme japonaise essuyait les plâtres de l’échec de sa WiiU, alors qu’aujourd’hui la Switch explose la concurrence et tous les records de vente.

Comme l’indique l’auteur de l’article, la Nintendo Switch est considérée comme un excellent produit technique notamment de par sa promesse. Permettre une excellente expérience de jeu autant en mode console de salon qu’en portable. Le tout couronné par la présence de jeux exceptionnels tels que Zelda Breath of the Wild, Super Mario Odyssey et de licences fortes telles que Skyrim, Doom et bien d’autres.

A ce jour, la fameuse console de Big N a dépassé toutes les projections les plus optimistes et Noël n’est pas encore passé. Nintendo est à ce jour, selon toyokeizai , l’entreprise la plus riche du Japon, détrônant par la même occasion Sony qui se retrouve à la quatrième place.

Voici pour finir le classement des objets high tech de l’année, selon le Time Magazine :

10. Sony Alpha A7R III

9. Apple Watch 3

8. Xbox One X

7. Amazon Echo

6. Super Nintendo Entertainment System (SNES) Classic

5. Galaxy S8

4. DJI Spark

3. Microsoft Surface Laptop

2. Apple iPhone X

1. Nintendo Switch

La Playstation Experience sera la quatrième conférence de Sony cette année. Retour sur ce qu’on peut attendre de ce salon et de cette dernière conférence Sony pour l’année 2017.

Après Los Angeles (E3), Tokyo (Tokyo Game Show) et Paris (Paris Games Week), c’est au tour de la ville d’Anaheim (en Californie) d’accueillir la prochaine conférence de la firme nippone. C’est via le duo Shawn Layden, président de Sony CE America, Sid Shuman, directeur de la communication et le Playstation Blog que l’on en apprend plus sur le contenu de cet événement. Dans un premier temps, Sony tient à tempérer les attentes en annonçant que cette conférence ne sera pas du même calibre que les précédentes, telle que la dernière ayant eu lieu à la Paris Games Week 2017 .

Cela dit, on connait quelques têtes d’affiche confirmées par Sony pour cette Playstation Experience :

  • Ghost of Tsushima, prochain jeu du studio Sucker Punch, connu pour les licences Infamous et Sly
  • Dreams, prochain jeu du studio Media Molecule, connu pour les licences Little Big Planet et Tearaway

Pour Ghost of Tsushima, on attend forcément une vidéo de gameplay car les spéculations vont bon train depuis la diffusion du premier trailer. Est-ce le retour d’un jeu à la Tenchu avec de l’infiltration et de l’assassinat ? Ou plutôt, un jeu d’action/aventure à la Onimusha comme on peut si attendre de la part de Sucker Punch ? En effet, le studio appartenant à Sony a développé la franchise Infamous, une trilogie de jeux qui a commencé en 2009, pour se terminer en 2014.  On peut donc supposer que Ghost of Tsushima est en développement depuis environ trois ans.

On a vraiment hâte d’en découvrir plus sur cette nouvelle licence exclusive à la PS4 !

En ce qui concerne Dreams, on est aussi dans le flou. On sait que Media Molecule veut conserver sa philosophie Play, Create & Share merveilleusement incarnée par la franchise Little Big Planet. Par l’intermédiaire de Dreams, Alex Evans, co-fondateur du studio Media Molécule, précise « ne pas vouloir faire de différence entre créer, fabriquer et partager ».

En dépit de cette bonne volonté de vouloir créer une expérience ludique originale, on ne sait pas exactement où veut nous emmener Dreams. Cette Playtation Experience lèvera sûrement le voile sur cette nouvelle exclusivité PS4 que les fans de Little Big Planet attendent avec impatience.

Avant tout, la PlayStation Experience 2017 devrait mettre à l’honneur le Playstation VR. Sony semble bien préparer le terrain de la réalité virtuelle pour commencer à percer en 2018. Preuve en est, les japonais ont annoncé que 19 titres Playstation VR seront jouables lors de cette Playstation Experience :

playstation experience PS4 VR

On nous annonce également que l’Anaheim Convention Center où se déroule cette Playstation Experience, propose une superficie plus vaste que les précédentes éditions (+50%). Cet agrandissement offre à Sony la possibilité de dédier un espace pour les compétitions de Gran Turismo Sport. Cela donnera l’occasion de vérifier l’engouement des joueurs sur le retour de cette licence mythique et de vérifier les ambitions des japonais autour de l’e-Sport.

Pour le reste, on espère avoir des informations sur certains titres PS4 exclusifs dont Sony n’a pas communiqué récemment : Days Gone, Death Stranding ou encore Wild, le projet de Michel Ancel qui est en silence radio total depuis un certain temps. Bien entendu, on ne serait pas contre avoir des versions jouables de titres récemment montrés comme Spider Man, God of War qui se font désirer. On pense que Detroit Become Human sera bien mis en avant et que Sony pourrait profiter de cet événement pour fixer sa date de sortie.

detroit become humanEn outre, on ne voulait pas passer sous silence le souhait de tous les fans de Darks Souls ou Bloodborne : l’annonce du prochain titre du studio From Software. Peut-on espérer l’annonce probable d’un Bloodborne 2 ?

La Playstation Experience se lancera donc du 09 au 10 décembre prochain. Restez connecté sur PopCorn Game afin de connaître les surprises qui seront annoncées.

Enfin, pour être tout à fait complet, voici la liste des exposants et des titres PS4/PS VR qui seront proposés lors de cette Playstation Experience:

EXPOSANTS

  • 11 bit studios
  • Ackk Studios
  • Activision Publishing, Inc.
  • Adult Swim Games
  • Aksys Games
  • AOne Games
  • Aquiris
  • Arcade Distillery
  • Arika CO.,LTD.
  • Armor Games Studios
  • Artifact 5
  • Ask an Enemy Studios
  • Atlus/Sega
  • Batterystaple Games and Fire Hose Games
  • Bend Studio
  • Bit Kid, Inc.
  • Blue Mammoth Games
  • Bungie & Activision
  • Capcom
  • Cleaversoft
  • Cococucumber
  • Crows Crows Crows
  • Dan & Gary Games
  • Dangen Entertainment
  • Deep Silver
  • Devolver Digital
  • Double Fine Productions
  • Drinkbox Studios
  • Electronic Arts
  • En Masse Entertainment / Bluehole, Inc.
  • Endnight Games
  • Epic Games
  • Finji + Infinite Fall
  • Firesprite
  • Friend & Foe AB
  • Grab Games
  • Grip Digital
  • Highwire Games
  • Hopoo Games, LLC
  • Household Games
  • Humble Bundle
  • iam8bit
  • Iggymob
  • Impulse Gear
  • Insomniac Games
  • ISVR
  • Japan Studio
  • Lienzo
  • Limited Run Games
  • London Studio
  • Mad Mimic
  • Media Molecule
  • Mommy’s Best Games
  • MunkyFun
  • Muse Games
  • NapNok Games
  • Naughty Dog
  • nDreams
  • Neowiz
  • Paranoid Productions
  • Playdius
  • Playism
  • Polyarc
  • Polyphony Digital
  • Quantic Dream
  • Rebellion
  • RocketPunch Games
  • Samurai Punk
  • San Diego Studio
  • Santa Monica Studio
  • Sirlin Games
  • Spooky Squid Games
  • Starbreeze
  • Studio Surgical Scalpels
  • Sunsoft
  • Supermassive Games
  • Survios
  • Team Meat
  • The Voxel Agents
  • Toadman Interactive
  • Tribetoy
  • Trion Worlds
  • Ubisoft Entertainment
  • Ultizero Games
  • USC Games
  • Versus Evil LLC
  • White Lotus Interactive
  • Wish Studios
  • Zoink Games

TITRES PLAYSTATION 4

  • 20XX (Batterystaple Games / Fire Hose Games)
  • A Duel Hand Disaster: Trackher (Ask An Enemy Studios)
  • Aegis Defenders (Humble Bundle / GUTS Department)
  • At Sundown (Versus Evil / Mild Beast Games)
  • Boundary (Studio Surgical Scalpels)
  • Brawlhalla (Blue Mammoth Games)
  • Call of Duty: WWII (Activision Publishing, Inc. / Sledgehammer Games)
  • Chasm (Discord Games)
  • Children of Morta (11 bit studios / Dead Mage)
  • Code: Hardcore (RocketPunch Games)
  • Crossing Souls (Devolver Digital / Fourattic)
  • Dead by Daylight (Starbreeze / Behaviour Interactive)
  • Dead Rising 4: Frank’s Big Package (Capcom / Capcom Vancouver)
  • Deadbolt (Hopoo Games, LLC)
  • Destiny 2 – Expansion I: Curse of Osiris (Activision Publishing, Inc. / Bungie)
  • Detroit: Become Human (SIE / Quantic Dream)
  • DJMAX Respect (Neowiz)
  • Dragon’s Crown Pro (Atlus)
  • EarthNight (Cleaversoft)
  • Fantasy Strike (Sirlin Games)
  • Far Cry 5 (Ubisoft Entertainment / Ubisoft Montreal)
  • fault milestone one (Sekai Project / Alice in Dissonance)
  • Fight Knight
  • Fighting EX Layer (Arika)
  • Flipping Death (Zoink Games)
  • Fortnite Battle Royale (Epic Games)
  • Frantics (SIE / NapNok Games)
  • Gang Beasts (Double Fine Productions / Boneloaf)
  • Gran Turismo Sport (SIE / Polyphony Digital)
  • Guacamelee! 2 (DrinkBox Studios)
  • Guns of Icarus Alliance: PS4 Edition (Muse Games)
  • Hidden Agenda (SIE / Supermassive Games)
  • Horizon Chase Turbo (Aquiris)
  • Hover (Playdius)
  • Iconoclasts (Bifrost Entertainment)
  • Immortal: Unchained (Toadman Interactive)
  • Kingdom Come: Deliverance (Deep Silver)
  • Knights and Bikes (Double Fine Productions / Foam Sword Games)
  • Knowledge Is Power (SIE / Wish Studios)
  • Lost Soul Aside (PSX 2017 Special Version) (Ultizero Games)
  • Marvel vs. Capcom: Infinite (Capcom)
  • MLB The Show 17 (SIE / SIE San Diego Studio)
  • Monster Hunter: World (Capcom)
  • Moonlighter (11 bit studios / Digital Sun)
  • Mothergunship (Grip Digital / Terrible Posture Games)
  • Mulaka (Lienzo)
  • Night in the Woods (Infinite Fall)
  • No Heroes Here (Mad Mimic)
  • Omen of Sorrow (AOne Games)
  • Pig Eat Ball (Mommy’s Best Games)
  • Pinstripe (Armor Games Studios)
  • Riverbond (Cococucumber)
  • Russian Subway Dogs (Spooky Squid Games)
  • School Girl/Zombie Hunter (Aksys Games / D3 Publisher / Tamsoft)
  • Shadow of the Colossus (SIE / Bluepoint Games / SIE Japan Studio)
  • Shape of the World (Plug In Digital / Hollow Tree Games)
  • SkullPirates
  • Sonic Forces (Sega)
  • Sonic Mania (Sega / PagodaWest Games / Headcannon)
  • Strange Brigade (Rebellion Developments)
  • Street Fighter V: Arcade Edition (Capcom)
  • Super Daryl Deluxe (Dan & Gary Games)
  • Super Meat Boy Forever (Team Meat)
  • Tera (Bluehole)
  • That’s You! (SIE / Wish Studios)
  • The Adventure Pals (Armor Games Studios / Massive Monster)
  • The Cat and the Coup (Peter Brinson and Kurosh ValaNejad)
  • The Church in the Darkness (Paranoid Productions)
  • The Forest (Endnight Games)
  • The Gardens Between (The Voxel Agents)
  • The Night Journey (USC Games)
  • The Swords of Ditto (Devolver Digital / Onebitbeyond)
  • Tokyo Xanadu EX+ (Aksys Games / Falcom)
  • Tower 57 (11 bit studios / Pixwerk)
  • Trove (Trion Worlds)
  • Uncharted: The Nathan Drake Collection (SIE / Naughty Dog)
  • Uncharted 4: A Thief’s End (SIE / Naughty Dog)
  • Uncharted: The Lost Legacy (SIE / Naughty Dog)
  • Under Night In-Birth EXE:Late[ST] (Aksys Games / Arc System Works / French-Bread)
  • Vane (Friend & Foe)
  • Walden, a game (USC Games)
  • War Theatre
  • Way of the Passive Fist (Household Games)
  • World End Economica (Sekai Project / Spicy Tails)
  • Yakuza 6: The Song of Life (Sega / Yakuza Studio)
  • YIIK: A Postmodern RPG (Ysbryd Games / Ackk Studios)

TITRES PLAYSTATION VR

  • Anamorphine (Artifact 5)
  • Bow to Blood (Tribetoy)
  • Bravo Team (SIE / Supermasisve Games)
  • Dark Eclipse (Sunsoft)
  • Farpoint (SIE / Impulse Gear)
  • Golem (Highwire Games)
  • Gungrave (Blueside / Iggymob / RED Entertainment)
  • Knockout League (Grab Games)
  • League of War: VR Arena (MunkyFun)
  • Medusa and Man (ship of EYLN)
  • Moss (Polyarc)
  • Resident Evil 7: biohazard (Capcom)
  • Shooty Fruity (nDreams / Near Light)
  • Sprint Vector (Survios)
  • The American Dream (Samurai Punk)
  • The Inpatient (SIE / Supermassive Games)
  • The Persistence (Firesprite)
  • The X Animal (Internet Stars / Beijing Hulianxingmeng Technology)
  • Xing: The Land Beyond (White Lotus Interactive)

Comment ne pas être impatient de retrouver le nouvel opus d’Assassin’s Creed. Il est vrai que depuis le faux pas d’Unity et le très insipide Syndicate, la célèbre licence d’Ubisoft était en sérieuse perte de vitesse. Mais voilà, après deux ans d’absence, Assassin’s Creed revient avec un nouveau lieu, une nouvelle époque et un système de jeu entièrement revu. Mais cela sera-t-il suffisant ? C’est ce que nous allons voir dans ce Crash Test.

Revenir dans le passé pour mieux oublier le présent 

Assassin’s-Creed-Origins-

Depuis quelques épisodes, il devient difficile de suivre et surtout de comprendre les différentes ficelles de la trame de fond des Assassin’s Creed. Certes nous apprécions les scénarios particuliers de chaque opus, sans pour autant profiter d’une veritable mise en lumière de l’histoire fil rouge de la série. Cet opus ne fera malheureusement pas figure d’exception.
Pour revenir au scénario d’Origins, nous sommes en Egypte durant le règne de Ptolémée XIII en 48-49 avant Jésus Christ. Ce dernier, corrompu par le pouvoir, a chassé sa soeur du trône, Cléopatre, devenant ainsi Pharaon. Il est d’ailleurs manipulé par l‘Ordre des Anciens, société secrète malfaisante qui influence tous les grands dirigeants de l’époque. Nous prenons ainsi les commandes de Bayek, le dernier Medjay, une sorte de justicier & protecteur des traditions de l’Égypte ancienne. Suite à une terrible tragédie, notre héros décide de mener sa quête de vengeance et croisera ainsi la route de personnages historiques, jusqu’à la création d’une certaine Confrérie des Assassins.

Après un prologue confus, nous partons pour une longue et riche aventure que nous n’oublierons pas de si tôt. Même si celle-ci se compose d’une trame principale, les quêtes secondaires sont loin d’être en reste. Fini les petites missions répétitives et sans intérêts des précédents opus, désormais elles disposeront d’une véritable intrigue narrative. On y appréciera notamment la présence de cut-scenes et la variété de missions qui peuvent aller de 10 minutes à 1 heure de jeu. Notez que l’ensemble de la carte d’Assassin’s Creed Origins vous est offerte en totale liberté. Nous saluons d’ailleurs l’incroyable travail accompli par les équipes d’Ubisoft dans la reproduction de l’Egypte ancienne. Le résultat est tout simplement magistral et très généreux en contenu.

assassin's Creed origins

Plus besoin de se synchroniser au sommet d’une tour pour en dévoiler les détails, une simple visite suffit. Vous avez donc le choix de suivre scrupuleusement le fil rouge du scénario principal ou de vous laisser aller à travers différentes activités (courses de char, alignement d’étoile et bien d’autres) ou partir à l’exploration et découvrir les mystères de l’Egypte ancienne. Ce n’est pas pour autant que les synchronisations sur les différentes hauteurs du jeu sont devenues inutiles, bien au contraire. Elles vous permettront de vous téléporter sur vos lieux de synchronisation, ce qui vous sera très utile vu la taille de la monstrueuse carte du jeu.

map assassin's creed origins

Du RPG à la rescousse !

L’une des plus grandes (r)évolutions se passe au niveau du gameplay. Assassin’s Creed Origins prend un virage nécessaire, passant de l’action/aventure à l’action/RPG. Les combats ne sont plus de simples enchaînements de coups scriptés contre des ennemis attendant sagement leur tour pour mourir. Désormais vous devez faire preuve de stratégie et agir selon le nombre d’adversaires et leurs capacités. Aussi, vos équipements et votre expérience vous donneront un avantage plus ou moins important selon la situation. Durant les combats, vous devrez bloquer, esquiver et frapper votre ennemi tout en gardant un oeil sur ses coéquipiers, qui n’hésiteront pas à prendre part au combat. Gardez néanmoins en tête qu’une approche frontale peut rapidement s’avérer mortelle et même si vous avez de l’expérience, une attaque mal préparée vous expose à de lourdes représailles. Pour combattre, vous disposez d’un coup simple, d’un coup puissant et d’une jauge qui, une fois remplie, vous offrira une attaque  mortelle ou l’accès à un mode furie.

Assassins Creed Origins

Ce nouveau système de combat est une véritable bouffée d’air frais et rend chaque bataille aussi unique qu’intéressante. Seul gros bémol, les mouvements semblent beaucoup plus hachés, mécaniques et donc au final beaucoup moins stylisés que dans les précédents opus. Heureusement, les « finish » spectaculaires à l’issue de chaque combat remontent le niveau.

La durée de vie profite également de l’orientation RPG qu’a pris la licence d’Ubisoft. Même s’il y a toujours une trame principale, l’excellente scénarisation des innombrables quêtes secondaires vont vous tenir en haleine de très longues heures. On peut compter plus de 50 heures de jeu sans forcer et le double pour ceux qui pousseront plus loin l’exploration. On apprécie d’ailleurs comment le jeu nous pousse naturellement à prendre notre temps pour avancer dans le récit principal.
Cela nous renvoie au système d’XP qui sera votre point d’ancrage durant toute votre progression dans l’aventure. Il vous permettra de gérer l’évolution de votre personnage, vos choix de mission et même la façon de tuer vos adversaires. Le niveau d’XP de notre héros évoluera ainsi au fur et à mesure des missions, des combats dans le jeu. Mais attention, vous ne pouvez pas faire n’importe quoi et affronter un ennemi disposant d’un niveau d’XP largement supérieur vous conduira à une mort certaine. Ces derniers sont identifiables par un indicateur rouge au-dessus de leur tête. Aussi, il est très déconseillé de se lancer dans une mission dont le niveau d’XP nécessaire est plus élevé que le vôtre, au risque de se retrouver face à une très forte difficulté. Ce système est appréciable tant il rend la progression dans le jeu plus cohérente et constructive.

assassin's-creed-origins

Pour vous aider dans votre aventure, vous serez accompagné d’un aigle, nommé Senu, dont vous pouvez prendre le contrôle. Il vous permettra de détecter les éléments importants qui vous entourent (points d’intérêt, animaux, ennemis, trésors et bien d’autres) et sera d’une très grande utilité dans les phases d’infiltration (marquage d’ennemis).

assassin's Creed origins

On me voit, on me voit plus, on me voit…

Comme dans les précédents opus de la série, les phases d’infiltration sont de la partie. Elle vous permettent une approche plus stratégique contre vos ennemis. Malheureusement, elles mettent en avant un système daté et basé sur des schémas bien particuliers. Cela nous donne des phases de jeu scriptées, même sur des zones étendues. Pourquoi ? Car si vous n’usez pas des zones et outils propres aux système d’infiltration du jeu, vos ennemis vous repaireront aussitôt. Même si ces derniers se trouvent trop loin pour entendre quoi que ce soit.

La beauté a un prix

Ne tournons pas autour du pot Assassin’s Creed Origins est très beau, pour un open world. Galoper dans un désert entouré de palmiers, de pyramides et de sable doré à perte de vue est tout simplement grisant. Visuellement impeccable, le titre bénéficie d’une distance d’affichage impressionnante et d’un soin tout particulier sur les différents monuments.

assassins creed origins

Cependant la modélisation des personnages est assez inégale, entre notre héros correctement détaillé et des personnages secondaires beaucoup moins soignés. Les animations sont également très inégales, notamment pour les PNJ (personnages non joueurs ndlr) qui se déplacent parfois de façon incohérentes et se coincent régulièrement dans des éléments du décor.

Console boostée obligatoire ?

Même si l’ensemble de notre test a été réalisé sur Xbox One S, nous avons pu tester durant quelques heures le jeu sur Xbox One X. Le constat est sans appel, ce nouvel Assassin’s Creed est clairement fait pour ces nouvelles consoles inter-générationelles-boostées que sont les PS4 Pro & Xbox One X. Le problème est que lorsque l’on revient sur One S, le jeu pique clairement les yeux. Textures baveuses, bugs d’affichages, popping, aliasing et autres petits accrocs techniques.

assassin's Creed origins

Côté fluidité, Origins assure fièrement un 30 fps (images par seconde ndlr) – quasi stable – en 4K sur One X. Sur Xbox One S, le constat est beaucoup moins bon, le jeu passant de 28-30 fps à 21-23 fps au cours de certaines cut-scenes ou dans les lieux denses (villes et autres lieux remplis de population, monuments etc). Et par moment, le jeu s’avère très désagréable à jouer tant la fluidité n’est pas au rendez-vous.
Nous sommes cependant bien loin des problèmes techniques d’un Unity, mais Ubisoft ne parvient pas totalement à chasser les fantômes du passé sur tous les supports.

Le fait est là, cet Assassin’s Creed donne fortement l’impression d’être taillé pour les consoles 4K au détriment du reste du marché. Rappelons qu’il se vend aujourd’hui à peine une PS4 Pro pour cinq PS4 et que la One X vient à peine de sortir. Cette démonstration de force technique ciblée sur les ces consoles de mi-génération semble oublier l’essentiel : La majorité des joueurs aujourd’hui n’y sont pas.

Assassins Creed Origins

Mission accomplie pour Ubisoft qui remet à flot sa célèbre licence commencée 10 ans plus tôt. Après un Syndicate qui ne parvenait pas à remonter la barre, Assassin’s Creed Origins renouvelle la quasi totalité de son système de jeu, pour notre plus grand plaisir. Ainsi nous avons droit à des combats entièrement repensés et une narration beaucoup plus travaillée. Les personnages ne sont pas en reste même si on a pu noter quelques problèmes d’IA, notamment en infiltration. Le système de progression a été, lui aussi, entièrement revu et permet désormais une évolution beaucoup moins linéaire tout au long du jeu. Le tout, au coeur d’une Egypte ancienne reconstituée de façon magistrale et surtout dotée d’un contenu extrêmement riche (quêtes, monuments et personnages historiques etc) vous assurant de longues heures de jeu.
Venons maintenant au gros défaut de cet Assassin’s Creed : la technique. Si vous possédez une Xbox One X ou une PS4 Pro, vous n’avez pas de souci à vous faire. Le jeu tourne véritablement comme une horloge,  en toute fluidité et avec de très rares bugs graphiques. Pour ceux qui sont sur la majorité des consoles de cette génération, la PS4 et One S, c’est un véritable festival. Chutes de framerate, popping et autres problèmes techniques sont au rendez-vous. L’open world n’excuse pas tout et cela entache malheureusement l’expérience finale du jeu.

En conséquence, nous n’allons pas vous donner un prix mais deux prix dans le cadre de ce Crash Test. En effet le prix conseillé du jeu dépend véritablement de la console que vous possédez.

 

Crash test

La note du Crash Test sur PS4 et Xbox One S est de 30 €

 

La note du Crash Test sur Xbox One X et PS4 Pro est

de 55 €

 

Mais qu’est ce qu’un Crash Test ? Contrairement aux nombreux tests que l’on peut trouver, la note finale est donnée à travers un prix d’achat conseillé. Partant du prix de vente neuf constaté (environ 59,99€ dans le cas d’Assassin’s Creed Origins), Crash Test tacle là où ça fait mal et vous donne la véritable valeur d’un jeu. Pourquoi payer trop cher ses jeux vidéo ?

 

Scroll to top