Latest Posts

Battlefield 2018 : C’est officiel Electronic Arts nous prépare un PUBG like

Le carton planétaire de PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) et Fortnite ne laisse pas les gros éditeurs indifférents. Le PDG d’Electronic Arts vient de s’exprimer sur le sujet et avoue à demi mot le contenu du prochain Battlefield.

Alors qu’il intervenait dans le cadre de la présentation des derniers résultats d’Electronic Arts, Andrew Wilson, PDG d’EA s’est exprimé sur le sujet de PUBG. Celui-ci s’est montré extrêmement élogieux sur le jeu de BlueHole allant même à annoncer que les développeur s’en inspire pour le prochain Battlefield.

Ce que l’équipe de PUBG a fait, c’est véritablement proposer un nouveau niveau d’innovation qui change la manière qu’ont les gens de jouer à un jeu de tir à la première personne. Nous sommes très respectueux et flatteurs vis-à-vis de ce qu’ils ont réussi à faire. Et nous avons vu ce phénomène se poursuivre sur Fortnite. Il s’agit clairement d’une façon de jouer qui intéresse la population globale de joueurs de FPS. Et vu que nous avons certains des meilleurs FPS du marché, vous pouvez vous attendre à ce que nous soyons également en train de réfléchir à des manières de jouer inédites et innovantes.

Il ajoute pour finir que les équipes en charge du prochain Battlefield cherchent comment proposer une expérience toujours plus « innovante », notamment au niveau du gameplay et des maps. (C’est ce qu’on appelle faire carte sur table.)

Malgré la prudence de ses propos, en indiquant ne pas souhaiter faire un clone de PUBG, Andrew Wilson ne laisse planer aucun doute sur la direction prise par la licence. Vous l’aurez compris le prochain Battlefield, prévue fin 2018, intègrera sans doute un mode « Battleroyale » ou un dérivé très proche de celui-ci.

Enfin, ces éloges ne sont peut-être pas étrangères aux rumeurs qui courent ces derniers jours sur le possible rachat d’Electronic Arts par Microsoft. Rappelons que la société de Redmond a lourdement investi dans le développement de PUBG et bénéficie encore d’une exclusivité « limitée » (certainement à hauteur de son investissement nldr). Difficile alors pour Andrew Wilson de cracher sur la poule aux oeufs d’or de leur potentiel futur patron.

Source 

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top