Latest Posts

Death Stranding : Kojima où l’art du teasing du blockbuster ultime ?

Après un premier teaser à l’E3 2016, Kojima a (encore) surpris son monde avec un « Teaser » diffusé à l’occasion des Game Awards 2016.

Un casting XXL

Née des cendres de P.T., la collaboration entre Hideo Kojima, Guillermo Del Toro et Norman Reedus, ne date pas d’hier. Ces 3 noms parlent aux fans de jeux vidéo et de Cinéma, faisant (quasiment) l’unanimité dans leur domaine respectif.
Après une énorme déception lors de l’annulation du projet P.T. / Silent Hills, Sony a flairé le bon coup en proposant à Kojima de développer sa prochaine œuvre, avec son studio indépendant Kojima Productions, en exclusivité sur PS4. Death Stranding est né, le papa de la saga Metal Gear aux manettes avec Norman Reedus en guise de (première) star sur ce projet d’envergure.

Déjà excitant il y a 6 mois, Death Stranding prend une nouvelle ampleur aujourd’hui en confirmant la présence de Guillermo Del Toro (réalisateur du Labyrinthe de Pan, Pacific Rim, Crimson Peak…) et Mads Mikkelsen (Casino Royal, Hannibal, Valhalla Rising…) fortement pressenti depuis quelques semaines si on suit leurs actualités sur les réseaux sociaux.

kojima mikkelsen reedus

Mads Mikkelsen, Norman Reedus, Hideo Kojima…

Death Stranding : un univers glauque aux multiples références

Que voit-on dans cette deuxième bande-annonce ? Le prolongement d’un univers glauque et malsain présenté dans le premier teaser. : sombre, terrain boueux avec des corps de créatures aquatiques, puis ce(s) fameux bébé(s).

On ne vous partagera pas toutes les théories plus ou moins crédibles qui tournent actuellement sur le net. Toutefois, on peut remarquer une atmosphère lugubre, apocalyptique dans un contexte de guerre. C’est aussi l’occasion de voir la modélisation (parfaite) de Guillermo Del Toro et Mads Mikkelsen qui semblera être l’opposant (grand méchant ?) principal au personnage (héros ?) de Norman Reedus. Toutefois, on sait que le personnage incarné par Guillermo Del Tero sera le personnage principal de l’aventure Death Stranding, le réalisateur mexicain prêtant son image pour le jeu mais la voix et les mouvements seront réalisés par un acteur.
death stranding mikkelsen guillermo del toro

Si on s’en tient à l’univers présenté, on peut donner des références plus ou moins notables:

  • Silent Hill(s) / Stranger Things et leurs univers parallèles glauques
  • Akira avec la puissance et le côté organique de Tetsuo
  • Univers «  David Cronenberg » (ExistenZ, La Mouche) mi technologique, mi organique
  • L’univers manga de Junji Ito

 

akira

Univers d’Akira par Katsuhiro Ōtomo

Death Stranding Junji Ito

Parallèle entre l’univers de Death Stranding (à gauche) et l’univers du mangaka Junji Ito (à droite)

En bref, Death Stranding intrigue par son univers atypique et différent de la moyenne des autres jeux vidéo. La hype est totale avec tous ces gros noms avec Kojima en  grand manitou, pouvant réaliser ses fantasmes sous l’égide de Sony qui tient là son nouvel ambassadeur créatif pour sa street cred.

Comme à l’accoutumé, Kojima incite les joueurs à retrouver tous les indices disséminés dans sa communication (tweet, artworks, trailer…) pour mieux comprendre l’intrigue et l’univers de Death Stranding.

 

Pour la partie technique et artistique, on peut d’ores et déjà vous dire que le moteur du jeu est un moteur First Party de chez Sony, le moteur « Decima » de Guerrilla Games (Killzone, Horizon Zero Dawn). C’est donc une mise en collaboration des talents de Kojima Production et Guerilla Games qui sera à l’origine de Death Stranding et des autres productions de ces 2 studios qui mettent leurs ressources en commun.

Sachez qu’on retrouve Yoji Shinkawa à la direction artistique, collaborateur de longue date d’Hideo Kojima car le monsieur pèse dans le milieu, notamment son travail sur les séries de jeux vidéo Metal Gear et Zone of the Enders. Rien que ça !

metal gear solid Yoji Shinkawa

Enfin, pour la partie sonore, on retrouve également une valeur sûre avec Ludvig Forssell, compositeur de Metal Gear Solid V et Metal Gear Solid : Ground Zero.

Un projet d’ampleur en guise de revanche

Quelle ironie quand on connaît le contexte. Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que Kojima ne s’est pas quitté en bons termes avec son ex, Konami. C’est de manière très symbolique que Kojima a reçu le trophée « Industry Icon » lors de ces Games Awards 2016. En effet, Konami avait bloqué Kojima pour recevoir le trophée de meilleur jeu avec MGS 5 lors du précédent Game Awards 2015 . Pour couronner le tout, on a aussi appris que le japonais aurait été isolé du reste de son équipe lors des 6 derniers mois de production de Metal Gear Solid V.

Son ami Guillermo Del Toro n’y est pas allé non plus par quatre chemins pour soutenir Kojima et exprimer sa frustration :

Dans un autre tweet, le cinéaste continue d’étaler son sarcasme : « Konami qui annule Silent Hills après P.T. est l’une des choses les plus stupides dont j’ai pu être témoin »

En bref, la vengeance est un plat qui se mange froid, nul doute qu’Hideo Kojima a beaucoup de monde à sa table pour savourer sa vengeance.

Selon les dires, Death Stranding aura pour ambition ultime de brouiller les repères qui existent entre jeux vidéo et cinéma. Quant on connait l’appétence de Kojima dans ce registre, on ne peut être que très confiant et enthousiaste face à ce qui pourrait être son oeuvre ultime.

kojima-konami-tears

« Would you like a cup of tears ? »

Enregistrer

Enregistrer

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top