Latest Posts

[PGW 2017] DETROIT Become Human – Nos impressions sur cette première démo grand public

Après des passages remarqués à l’E3 2016/2017 et un nouveau trailer musclé durant la conférence Sony de la Paris Games Week 2017, DETROIT Become Human est enfin accessible au grand public. Nous avons donc pu avoir la chance de mettre la main dessus.

Voici, en bref, nos impressions sur la démo présente sur le stand Playstation de cette
Paris Games Week 2017.

En bref

Pour ceux qui ne le connaissent pas du tout, DETROIT : Become Human place le joueur aux commandes de différents personnages qu’il faudra guider à travers un scénario complexe. Ainsi, chacune de vos actions aura une influence sur le personnages que vous contrôlez et donc sur le fil narratif de l’histoire. Le titre est développé par le studio de David Cage, Quantic Dream, connu également pour Beyond Two Souls et Heavy Rain. 

La démo présente à la Paris Games Week 2017 vous met dans la peau de Connor, un androïde négociateur envoyé sur la prise d’otage d’une petite fille par son robot domestique. Visiblement très hostile, il tient la jeune fille en joue sur le balcon et risque à tout moment de l’abattre ou sauter dans le vide avec elle. Une fois dans l’appartement, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Vous pouvez récolter le maximum d’indices sur la victime et le preneur d’otage, prendre le temps de reconstituer l’ensemble des événements qui ont conduit à cette situation terrible.
  • Ou, aller directement négocier avec l’intéressé sans en savoir plus sur le pourquoi du comment.

Vous l’aurez compris, l’histoire et le destin de chaque personnage présent autour de vous dépend de vos choix. Si vous prenez le temps d’étudier la scène de crime avant de rentrer en contact avec le preneur d’otage, vous maximisez vos chances de succès. Chaque indice ouvre d’ailleurs une option supplémentaire lors des négociations. Par exemple, en regardant une vidéo sur la tablette de la victime, vous apprendrez le nom du robot déviant. Ainsi vous pourrez plus facilement entamer un dialogue avec lui, en l’appelant par son prénom.
Cependant, le temps que vous perdez dans vos investigations risque d’être fatal aux différents policiers présents sur place et qui tentent de maitriser le forcené. Inversement, aller directement dans la gueule du loup diminue grandement vos chances de succès et rend la négociation plus difficile et quelque part, moins intéressante.

Les mécaniques de gameplay semblent très proches de celles présentes sur Heavy Rain et Beyond Two Souls. Couplée avec une direction artistique très cinématographique, elles permettent de mettre en avant la narration tout en étant extrêmement accessibles. Malheureusement, comme dans les jeux cités plus haut, nous craignons que l’aventure se résume à un simple enchaînement de QTE mêlé à un arbre décisionnel. En somme, un film interactif. Ce dernier point noir, n’est pas une nouveauté et il s’agit encore aujourd’hui d’un des principaux reproches fait aux productions de David Cage. Cependant, nous ne pouvons pas donner notre avis, sur ce point, à ce stade.

Nous avons également apprécié la fonction Mind Palace. Celle-ci rappelle énormément les phases d’enquête présentes dans les différents Batman Arkahm. Elle nous permet de reproduire la scène de crime et ainsi y découvrir des indices et d’autres subtilités optimisant vos chances de succès. Malgré une mise en scène de qualité, nous déplorons que là aussi le gameplay reste simplifié au maximum.

Aussi, nous avons pu constater la présence d’une jauge présentant, en temps réel, nos chances de succès des négociations. Celle-ci évolue positivement ou négativement en fonction des indices récoltés et des interactions avec le preneur d’otage. Très appréciable, elle fait office de fil rouge quant aux remplissages des objectifs. Même si elle n’est pas garante d’un succès final, partir négocier avec une jauge à 90% rendra cette seconde phase de jeu plus facile et surtout plus intéressante à jouer.

Enfin, terminons sur ce qui nous a le plus sauté aux yeux, les graphismes. Cette démo de DETROIT : Become Human est visuellement très propre et parfaitement fluide. Les angles de caméras couplées aux magnifiques effets de lumières offrent une dimension cinématographique très immersive. Aussi, nous avons apprécié le mapping (projection/incrustation ndlr) des instructions de jeu dans le décor. Vous pouvez voir cela dans la démo au moment où nous souhaitons avancer dans le jeu sans s’être, au préalable, présenté au responsable des forces de l’ordre. Très propres, ces instructions permettent d’aiguiller le joueur tout en accompagnant la narration. Espérons juste que cela ne soit pas augure d’un jeu extrêmement linéaire.

DETROIT Become Human débarquera sur Playstation 4 au printemps 2018.

Notre indice d'attente

 

Voici pour finir, notre petite session de DETROIT : Become Human sur le stand Sony.

 L’équipe PopCornGame et moi-même s’excusons pour la qualité de son moyenne ainsi que les commentaires très légers du jeu. Nous espérions une meilleure captation du son du jeu. Nous ferons une nouvelle vidéo gameplay de meilleure qualité très prochainement. 

Enregistrer

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top