Auteur : HeadAche

Star Wars : le jeu Dark Maul refait surface

Le jeu Dark Maul refait parler de lui, suite à la publication de sombres artworks qui donnent envie 

Plusieurs jeux Star Wars sont en gestation sans que l’on ne sache vraiment s’ils sortiront. Un jeu autour du personnage de Dark Maul en fait partie, sans que ce projet ne soit vraiment connu d’un large public.

En effet, Dark Maul était un personnage apprécié de l’univers Star Wars, peut être l’un des seuls bons points de Star Wars Episode I : La Menace Fantôme ironiseront certains. A ce titre, les équipes de LucasArts de l’époque avaient commencé à développer un projet vidéoludique en 2010, autour du seigneur Sith appartenant à l’espèce des Zabraks. C’était le studio Red Fly qui s’en occupait, après leur travail sur Star Wars : The Force Unleashed 2 à la qualité discutable.


Entre temps, vous connaissez la suite, LucasArts ne communiquait plus trop sur le développement des jeux Star Wars tels que Battlefront 3 et 1313, avant que Disney ne rachète le studio. Résultat des courses, la licence Star Wars possède une nouvelle stratégie de contrôle de sa licence, mettant en suspend la production de jeux vidéo, tout en faisant un deal exclusif avec l’éditeur Electronic Arts développant Star Wars Battlefront 1 et 2.

Aujourd’hui, on veut cependant vous parler de Star Wars : Maul car Game Informer a réussi à obtenir des infos et artworks, montrant la direction artistique assez sombre du projet orchestré par Thomas Szakolczay. Pèle mêle, vous retrouverez l’essence des personnages Sith, tels que l’Empereur, Darth Vaghal ou encore « Nexus-Wan » :

Dark Maul

Dark Maul, le bien nommé

Dark Maul jeu - Nexus-Wan

Nexus-Wan

 

Dark Maul jeu - Darth Vaghal

Darth Vaghal

Dark Maul jeu - Empereur

L’Empereur

En marge de ces artworks, voici une vidéo de Game Informer ayant eu l’exclusivité des infos Star Wars Maul, pour avoir un aperçu de ce projet beat’em all à la Star Wars : Force Unleashed qui avait quand même la classe (vive le double sabre laser !) :

 

Il y a peut être un espoir de voir Star Wars : Maul (si cela était bien son titre) ressurgir des profondeurs car on sait que Marvel vient de lancer une nouvelle mini-série Comics consacrée à l’univers Star Wars et plus particulièrement au personnage de Dark Maul. Pour rappel, le mystérieux Sith était déjà visible dans The Clone Wars et dans l’animé Star Wars Rebels.

Dark Maul Comics
Il y a aussi le flou autour du projet 1313, annoncé à l’E3 2012 qui n’est à priori pas totalement abandonné mais pas totalement en développement pour autant…
On sait qu’Electronic Arts possède l’exclusivité de développement jeux vidéo autour de Star Wars et qu’Amy Hennig, ex directrice créative et scénariste pour Naughty Dog (Uncharted), travaille depuis 2014, sur un jeu Star Wars développé par Visceral Games (Dead Space).

Star Wars Visceral Games

Premières images du Star Wars de Visceral Games

Qui sait, peut être que les projets Star Wars Maul et 1313 sont bel et bien annulés mais que ce Star Wars de Visceral Games disséminera un peu de l’ADN de ces deux projets. On attend d’en savoir plus en 2017, en marge de la sortie d’un Star Wars Battlefront 2 très attendu des fans !

Uncharted : le film aurait-il (enfin) trouvé son script ?

Aux dernières nouvelles, l’adaptation d’Uncharted au cinéma dispose enfin de son script, orchestré par le scénariste Joe Carnahan.

On savait déjà que Shawn Levy a été choisi par Sony Pictures pour réalisé le film Uncharted, avec Joe Carnahan pour l’épauler à l’écriture. Aujourd’hui on en reparle car la production du film s’accélère via la publication d’un post Instagram du scénariste :

 

On peut voir que Carnahan, célèbre pour The Grey avec Liam Neesons, est fier d’annoncer que la réalisation d’Uncharted peut enfin débuter, le script étant envoyé aux studios à Hollywood.
On rappelle que Seth Gordon (Comment tuer son Boss, The King of Kong) était le premier réalisateur choisi pour cette adaptation, avant qu’il ne soit remplacé par Shawn Levy (Real Steel) il y a quelques années. Au final, c’est Joe Carnahan qui reprend le bébé avec Shawn Levy, ayant finalisé l’écriture du script final en environ 6 mois, le tout ayant bien été validé par Sony Pictures pour enfin passer à la sélection du casting.

Selon les dires de Carnahan, le script final d’Uncharted est une « bête » qui sera probablement « monstrueusement cool » comparé aux autres films d’action. Bon, il vend son projet, rien de plus normal, on attend de voir le résultat final, surtout que l’on est beaucoup à attendre un Indiana Jones like. Attention à la potentielle déception…

Script d’Uncharted finalisé mais que peut-on attendre ?

Si l’on s’en réfère à des déclarations antérieures, les premières ébauches de script articulait l’histoire d’Uncharted dans l’univers des jeux vidéo mais pas dans la continuité de leurs scénarios. On parlait d’une histoire de famille partant à l’aventure pour protéger des reliques faisant figures d’antiquités. Selon ces mêmes bruits de couloir, Joe Pesci et Robert de Niro étaient voulu par les producteurs, pour jouer les rôles de l’oncle et le père de Nathan Drake. Rien que ça !

On attend d’en savoir plus pour s’emballer même si pour l’instant, ces deux noms relèvent plus du fantasme qu’autre chose.

En parlant des attentes, les fans d’Uncharted militent pour que ce soit Nolan North qui incarne Nathan Drake à l’écran, l’acteur étant déjà le doubleur officiel du personnage (doublage + motion capture) dans les jeux vidéo de Naughty Dog. Cependant, ce dernier ne semble pas intéressé par le projet, on parlerait plutôt de Hugh Jackman.

Nolan North Uncharted

Comparaison entre Nathan Drake et Nolan North

On attend d’en savoir maintenant plus sur ce fameux casting mais si vous voulez notre avis de fan, on rêverait que ce soit Nathan Fillion qui incarne Nathan Drake. Et pour cause, on vous invite à regarder l’excellente série Firefly réalisée par Joss Whedon où Fillion joue un personnage proche de l’humour Uncharted, en plus de ressembler fortement à Nathan Drake d’un point de vu physique.

Uncharted Nathan Drake Nathan Fillion

Difficile d’imaginer le film Uncharted en 2017 dans nos salles obscures à ce stade même si cette adaptation était annoncée pour cette année. Au vu des retards de production, Uncharted pourrait plutôt voir le jour en 2018 mais qui sait, peut être que le dernier trimestre 2017 est envisageable ?

Alien Covenant s’offre son expérience réalité virtuelle

Le retour aux sources de Ridley Scott avec Alien Covenant, conjugue nostalgie d’une des plus grandes sagas d’horreur au cinéma, avec modernité grâce à une expérience VR en supplément.

A en juger par le trailer qu’on a pu voir en décembre 2016, Alien Covenant qui sera réalisé par Ridley Scott, semble être une grande madeleine de Proust pour les fans de la première heure, au contraire du controversé Prometheus.

Alien Covenant

En parallèle de ce trailer que l’on vous remet en haut de cet article, la 20th Century Fox vient d’annoncer qu’elle développait une expérience de réalité virtuelle basée sur le film, suivant le même schéma que la précédente expérience VR proposé par Seul sur Mars de Ridley Scott.

Ce projet VR sera réalisé par David Karlak, spécialiste des effets spéciaux (The Collection, The Collector, Feast), sans oublier son long métrage The Candidate en 2010. En outre, il sera réalisé en collaboration avec la boîte de production de Ridley Scott, RSA Films, la maison de production spécialisée en réalité virtuelle, MPC VR et la Fox Innovation Lab – division maison de la Century Fox concernant les expériences immersives en VR.

alienalien

On devrait pouvoir tester cette plongée dans l’horreur courant 2017, sans détails concernant les plateformes ou la stratégie de distribution de l’expérience. Cela dit, on nous promet qu’elle sera :

« un effrayant plongeon dans les profondeurs de l’univers Alien où les spectateurs vont découvrir le sens véritable de la terreur alors qu’ils navigueront à travers des environnements aliens terrifiants et une histoire où chaque décision peut faire la différence entre la vie et la mort. »

On rappellera que les fans d’Alien les plus avertis ont déjà pu transpirer sur le jeu vidéo Alien Isolation qui peut se faire en réalité virtuelle par le biais de l’Oculus Rift. Cela dit, en tant qu’excellent survival horror faisant penser au premier Alien, le huitième passager, Alien Isolation se suffit à lui même sans réalité virtuelle. On n’ose pas imaginer la dose de stress avec un casque VR !


En bref, on attend très impatiemment Alien Covenant prévu pour le 19 mai 2017 dans nos salles obscures, en plus de cette expérience VR au cours de l’année !

Enregistrer

[Le Saviez-vous ?] Carrie Fisher a prêté sa voix dans Dishonored

La regrettée Carrie Fisher, surtout connue pour son rôle iconique de Princesse Leia dans la saga Star Wars, a fait une petite apparition dans Dishonored.

Contrairement à Mark Hamill (Doublage dans ne nombreux jeux Batman, Spyro, Darksiders ndlr), nous ne pouvons pas dire que Carrie Fisher était vraiment reconnue dans l’univers des jeux vidéo. En effet, l’actrice américaine n’a presque pas été impliquée sur les jeux Star Wars, à l’exception de Lego Star Wars : The Force Awakens, où elle prêta sa voix à son personnage de Princesse Leia.

LEGO-Star-Wars-the-force-awakens-review-1024x576

Cela dit, ce n’était pas sa première participation dans un jeu vidéo car l’on vient d’apprendre que Carrie Fisher a secrètement été impliquée dans le premier Dishonored. 

L’actrice donnait quelques répliques plutôt compliquées à trouver dans le jeu. En effet, selon un article de Glixel, il faut respecter certaines étapes pour avoir l’occasion d’entendre sa voix dans le jeu : Vous devrez tuer l’officier de propagande dans la Tour Dunwell pendant la mission « Retournez à la Tour ». Plus tard dans le jeu, vous pourrez entendre sa voix à travers les haut-parleurs de la cité, à propos de l’élimination appropriée des individus décédés. A noter que les joueurs ayant terminé Dishonored de manière non létale, n’ont donc pas pu obtenir cette « sucrerie ». Encore faut-il avoir joué au jeu en VO et reconnaître la voix de Carrie Fisher qui n’a donné que quelques répliques.

C’est grâce à Harvey Smith, directeur créatif de la série Dishonored ayant aussi travaillé sur System Shock et Deus Ex, que nous avons pu apprendre cette anecdote en guise d’hommage via Twitter :

 

Nul doute que Carrie Fisher laissera des souvenirs impérissables dans le coeur de millions de fans de Star Wars et un peu dans celui des joueurs…

RIP Carrie Fisher et Debbie Reynolds, sa maman qui s’est éteinte quelques heures après sa fille. Que la force soit avec elles !

Warner Bros annule un jeu vidéo Suicide Squad pour nous préparer un nouveau Batman ?

On vient d’apprendre qu’un jeu Suicide Squad était en développement mais a finalement été annulé par Warner Bros.

En effet, selon nos confrères de Kotaku, un jeu Suicide Squad aurait pu voir le jour sous la tutelle du studio interne de Warner Bros Montréal. Ce dernier nous avait d’ailleurs servit le décevant Batman Arkham Origins, bien loin des excellentes productions de Rocksteady Studios (Batman Arkham Asylum, Arkham City et Arkham Knight) et donc boudé par la majorité des joueurs. Au final, ce Suicide Squad aurait été annulé début décembre par la Warner.

Si l’on en croit les dires de trois sources fiables autour du studio, le jeu Suicide Squad devait proposer de la coopération mais n’a pas réussi à convaincre les décisionnaires de l’éditeur Warner Bros Montréal qui ont décidé d’annuler le jeu après environ deux ans de développement. Un lien de cause à effet avec la sortie du film ayant essuyé de vives critiques malgré un succès au box office ?

Pour rappel, le film Suicide Squad a généré environ 750 millions de dollars de recettes, pour s’insérer dans le top 10 des films DC Comics au cinéma :

Quand on se penche un peu plus sur cette affaire, on découvre que le studio Warner Bros Montréal connaît une crise depuis quelques mois, ayant perdu certaines têtes pensantes tels que Martin Carrier (Vice Président/Chef de studio) et Raid Schneider (Producteur exécutif) en juillet 2016.

Toutefois, Warner Bros Montréal n’est pas mort pour autant puisque, depuis fin novembre, c’est Stéphane Roy qui s’installe à la tête du studio pour un nouveau projet qui pourrait être un nouveau jeu Batman. On y incarnerait Damian, le fils de Bruce Wayne et Talia al Ghul, que l’on pouvait déjà incarner dans Batman Arkham City.

Affaire à suivre donc, surtout lorsque l’on sait que Stéphane Roy était producteur exécutif chez Eidos Montréal et Square Enix Montréal, notamment sur la licence Deux Ex. En outre, il a aussi travaillé chez Behaviour Interactif (Dirt Rally, Dishonored Definitive Edition, remastered Shadow of Mordor…) et Ubisoft Montréal (jeux Assassin’s Creed, Far Cry 3, Far Cry 4….).

En bref, un jeu coopératif Suicide Squad aurait pu être une bonne surprise, surtout si on le compare à l’énorme gâchis que représente le film. Il aurait pu rendre justice aux comics du même nom dont le traitement mature de ses personnages est infiniment plus plaisant que l’une des plus grosses déceptions de l’année 2016.

On espère plus d’informations sur ce potentiel nouveau Batman que l’on espère meilleur que le très moyen Batman Arkham Origins qui ne faisait que reproduire les productions Rocksteady, qui restent à ce jour les meilleures adaptations des aventures du Chevalier Noir en jeux vidéo.

suicide squad Harley

Top 10 fan films adaptés de jeux vidéo

De jours en jours, le rapprochement entre l’univers des jeux vidéo et du cinéma est indéniable mais dans le cadre d’adaptation vidéoludique, on fait souvent grise mine (presque tout le temps en réalité). En effet, il est de notoriété publique que le grand écran a rarement donné des adaptations de qualité en ce qui concerne les jeux vidéo. Qu’à cela ne tienne, les amoureux de ces 2 médias ont décidé qu’il était temps d’agir, en mêlant passion et talents aux services des « fan films », sorte de courts-métrages si vous préférez.

 

max payne mario bros film

De l’adaptation de Super Mario Bros en 1993 à celle de Max Payne en 2008, les joueurs étant émerveillés de voir leurs licences favorites adaptées au Cinéma, ont pleuré plus d’une larme de sang depuis près de 30 ans. On notera toutefois, un regain d’intérêt pour le genre, grâce à d’agréables surprises comme Silent Hill de Christophe Gans (cocorico) ou World of Warcraft de Duncan Jones, en passant par Assassin’s Creed qu’on espère à la hauteur de nos attentes.

Seulement, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan d’adaptations bien nauséabondes qu’Hollywood & Co ont pu produire, multipliant les millions de dollars engrangés au box office américain :

  • Lara Croft Tomb Raider : 131,168,070 millions de $
  • The Angry Birds Movie : 107,509,366 millions de $
  • Prince of Persia: The Sands of Time : 90,759,676 millions de $
  • Pokemon: The First Movie : 85,744,662 millions de $
  • etc…  (source et suite du classement : Box Office Mojo)

wolverine facepalm

Exaspérés, les fans se sont révoltés et ont, depuis l’avènement de Youtube, partager leurs visions d’une bonne adaptation de jeux vidéo. Voici un top 10 non-exhaustif, partageant quelques-uns de ces meilleurs fans films qui ont clairement le mérite de faire fantasmer sur une idée de long métrage de la même qualité !

 

10) Duke Nukem – The Duke: Fate of Humanity

On attaque direct avec l’un des petits caprices de ce top : The Duke AKA le personnage badass par excellence. Duke Nukem a fait ses lettres de noblesse en démocratisant le FPS grâce à Duke Nukem 3D, puis en exploitant son imagerie badasseauf (badass/beauf) avant de se faire salir par l’arlésienne Duke Nukem Forever.

Bref, le Duke il aime les gonzesses, les cigares, la picole, il a des gros muscles et il aime pas quand les extraterrestres essayent de détruire la Terre, interrompant ses activités favorites . Ça a le don de le foutre en rogne !

9)  Splinter Cell – The Splinter Cell

Au premier coup d’oeil, on pense à une grosse production Hollywoodienne à la Jason Bourne, avec une réalisation léchée et de bonnes cascades. Pourtant, ce fan film a été réalisé par Ben & Andrew Adams, 2 frères du studio Atomic Productions qui ont pour l’occasion, invité John Redlinger pour incarner Sam Fisher. En effet, toute l’essence de la franchise Splinter Cell est ici présente, ce fan film présentant la genèse du personnage de Sam Fisher avant ses aventures en jeu vidéo?

 

8)  Silent Hill – The Confined

Silent Hill est sans aucun doute l’une des franchises les plus malsaines du jeu vidéo, surtout à ses débuts. La vision artistique de ce fan film réalisé et produit par Nathan Quattrini et Leo Kei Angelos est tout à fait en accord avec la puissance glauque de la franchise japonaise Silent Hill.

Âmes sensibles s’abstenir.

Anecdote amusante à propos de ce fan film : A l’origine, il devait être envoyé à Michael Bassett pour essayer d’obtenir le rôle d’une créature dans le film Silent Hill: Revelation 3D (à fuir comme la peste).

7)  Half Life – Escape From City 17 

Quand on s’attaque à une franchise culte telle que Half Life, de nombreux fans attendent au tournant. Monument du FPS avec Half Life 1 et ses extraterrestres dans un complexe scientifique et Half Life 2 et son monde dystopique, la franchise de Valve n’en finit plus de faire fantasmer ses fans avec Half Life 3 (ou au moins la suite des épisodes d’Half Life 2. svp..).

En bref, parmi de nombreux fan films basés sur la licence Half Life, j’ai décidé de sélectionner Escape From City 17 au lieu du déjà connu Beyond Black Mesa car il ne fait pas de fan service facile (Gordon Freeman, pied de biche…). Il reprend l’atmosphère et l’univers de Half Life 2  avec brio, suivant un groupe de rebelle dans la ville Orwellienne de City 17.

Valve à personnellement approuvé cette production Canadienne ! A noter que la première partie a seulement coûtée 500$ à l’époque, le succès ayant donné envie à l’équipe de réaliser une seconde partie de 15 minutes.

 

 

6)  Tomb Raider – Croft

Opportuniste, ce fan film est apparu en 2013, année de sortie de l’excellent reboot de la licence Tomb Raider. On y découvre une Lara Croft jeune, plongée dans sa première aventure, n’ayant rien à envier à Katniss Everdeen d’Hunger Games.

Cette production vous plonge dans une prise d’otage en forêt usera de tous les moyens pour venir à bout de ses opposants. Outre la très belle retranscription de l’univers de Tomb Raider (nouvelle génération), on saluera également la performance de la charmante actrice Cassandra Ebner.

5) Portal – No Escape

Si jamais vous vous réveillez dans le complexe scientifique confiné d’Aperture Science, vous allez probablement passer une mauvaise journée. Voici ce que vous propose le remarquable fan-film No Escape s’appuyant sur une autre licence acclamée de Valve, Portal. En termes de références, on a pensé à Old Boy mais on remarquera surtout le travail esthétique du film (les portails et le Portal Gun !!!), le respect de l’univers et une merveilleuse actrice.

Ah, au passage, sachez que le réalisateur n’est autre que Dan Trachtenberg ayant déjà œuvré dans la série Black Mirror mais surtout, avec son premier long métrage 10 Cloverfield Lane aux relents de huit clos. La boucle est bouclée !

4)  Legend of Zelda- Majora’s Mask – Terrible Fate

Cette production est le dernier fan film qui a fait parlé de lui il y a peu. Et pour cause, il a l’audace d’adapter l’univers de la mythique licence Zelda en se compliquant la tâche : faire référence à Majora’s Mask, la facette la plus sombre de la franchise de Nintendo.

The Legend of Zelda Majora’s Mask prend place dans le monde de Termina, marquant la distinction entre la mythique plaine d’Hyrule, décors plébiscité de la saga. L’histoire se concentre sur Skull Kid, qui a été transformé par un masque maudit et à par la suite, piégé le héros Link dans le monde désolé de Termina. Link devra sauver cette planète de la chute de la Lune à sa surface avec une contrainte de taille : il n’a que 3 jours pour accomplir son dessein, devant manipuler le temps pour arriver à ses fins.

3)  Bioshock – The Brothers Rapture

Bioshock est l’une de nos licences favorites du jeu vidéo, grâce à son ambiance et son univers unique. C’est avec grand bonheur que l’on a découvert ce fan film, captant tout l’essence de Bioshock, s’offrant même le luxe de ne pas faire apparaître tous les codes bien connus de la franchise (Big Daddy, Little Sisters…) mais en se concentrant sur certains aspects de son univers.

(Re)Découvrez la cité utopique sous-marine de Rapture avec ses frères fondateurs. Comme une pléiade d’autres personnes dont des scientifiques, ces frères avaient beaucoup de rêves en tête pour faire de Rapture, une cité d’êtres spirituelles à l’intellect développé. Cependant, les deux artistes vont petit à petit dévier de leur vision première, lorsqu’ils se verront proposer l’utilisation de Plasmides.

Pour rappel, les Plasmides sont des sérums spéciaux fabriqués à base d’Adam (la ressource/drogue du jeu) qui produisent différents changements dans l’organisme, permettant des modifications génétiques et mutations en temps réel, et offrant au joueur ce que l’on peut qualifier de « super-pouvoirs ».

Mention spéciale aux deux acteurs choisis qui sont parfaits, tout comme la réalisation et l’idée générale de ce fan film !

2)  Dead Space – Chase to Death

Dead Space, c’est tout simplement LA licence (du moins le premier opus) qui a redéfinit les codes des survival-horror. Resident Evil proposait un gameplay archaïque que Dead Space est venu bousculer, avec un HUB (interface du jeu) quasiment absent, une personnage qui peut tirer en bougeant (sic) mais surtout, un univers horrifique qui ferait pâlir Ridley Scott et son oeuvre Alien !

Plongez à bord du vaisseau USG Ishimura en l’an 2058, avec Isaac Clarke, un simple ingénieur qui sera plongé dans l’horreur avec sa fameuse combinaison et son flingue à faisceaux laser.

Ambiance garantie !

1) Fallout – Nuka Break

En tant que saga culte, Fallout s’impose comme une licence très importante dans l’univers des jeux vidéo. Fort de deux premiers épisodes cultes en 3D isométrique, notamment pour le grand cynisme qu’ils développent et la liberté offerte, Fallout est ensuite aller sur la production AAA en 3D. La licence a tout de même conserver son ambiance mature mais un peu perdu de son humour noir et de sa folie.

Qu’à cela ne tienne, on est ici pour parler du fan film numéro 1 de ce top. Cette production est à cette place car la réalisation est admirable, faisant un sans-fautes sur le respect et l’utilisation des codes de la série mais surtout, a eu le luxe de se décliner en web-série !
Vous retrouverez donc les aventures post-apocalyptiques d’une goule nommée Ben, d’un esclave nommé Scarlett et d’un habitant d’abris nommé Twig.

Voici la compilation de la première saison de Fallout: Nuka Break proposé par Wayside Creations, à ne manquer sous aucun prétexte pour tous fans de Fallout.

PS: Si vous voulez prolonger ces 47 premières minutes, la seconde saison est déjà disponible 😉

 

On espère que ce top fan films vous a plu, il a été très difficile de choisir certaines productions au détriment d’autres (Red Dead Redemption, The Last of Us, Pokemon…) qui sont aussi excellentes. Pour nous faire pardonner, on vous propose de nous donner votre top ou vos fan films préférés en commentaires ou sur les réseaux sociaux. On se fera un plaisir de vous répondre.

De plus, vous serez heureux d’apprendre que les fan films non sélectionnés pour ce top, seront visionnables sur notre Twitter et notre Facebook !

cheers gatsby

Death Stranding : Kojima où l’art du teasing du blockbuster ultime ?

Après un premier teaser à l’E3 2016, Kojima a (encore) surpris son monde avec un « Teaser » diffusé à l’occasion des Game Awards 2016.

Un casting XXL

Née des cendres de P.T., la collaboration entre Hideo Kojima, Guillermo Del Toro et Norman Reedus, ne date pas d’hier. Ces 3 noms parlent aux fans de jeux vidéo et de Cinéma, faisant (quasiment) l’unanimité dans leur domaine respectif.
Après une énorme déception lors de l’annulation du projet P.T. / Silent Hills, Sony a flairé le bon coup en proposant à Kojima de développer sa prochaine œuvre, avec son studio indépendant Kojima Productions, en exclusivité sur PS4. Death Stranding est né, le papa de la saga Metal Gear aux manettes avec Norman Reedus en guise de (première) star sur ce projet d’envergure.

Déjà excitant il y a 6 mois, Death Stranding prend une nouvelle ampleur aujourd’hui en confirmant la présence de Guillermo Del Toro (réalisateur du Labyrinthe de Pan, Pacific Rim, Crimson Peak…) et Mads Mikkelsen (Casino Royal, Hannibal, Valhalla Rising…) fortement pressenti depuis quelques semaines si on suit leurs actualités sur les réseaux sociaux.

kojima mikkelsen reedus

Mads Mikkelsen, Norman Reedus, Hideo Kojima…

Death Stranding : un univers glauque aux multiples références

Que voit-on dans cette deuxième bande-annonce ? Le prolongement d’un univers glauque et malsain présenté dans le premier teaser. : sombre, terrain boueux avec des corps de créatures aquatiques, puis ce(s) fameux bébé(s).

On ne vous partagera pas toutes les théories plus ou moins crédibles qui tournent actuellement sur le net. Toutefois, on peut remarquer une atmosphère lugubre, apocalyptique dans un contexte de guerre. C’est aussi l’occasion de voir la modélisation (parfaite) de Guillermo Del Toro et Mads Mikkelsen qui semblera être l’opposant (grand méchant ?) principal au personnage (héros ?) de Norman Reedus. Toutefois, on sait que le personnage incarné par Guillermo Del Tero sera le personnage principal de l’aventure Death Stranding, le réalisateur mexicain prêtant son image pour le jeu mais la voix et les mouvements seront réalisés par un acteur.
death stranding mikkelsen guillermo del toro

Si on s’en tient à l’univers présenté, on peut donner des références plus ou moins notables:

  • Silent Hill(s) / Stranger Things et leurs univers parallèles glauques
  • Akira avec la puissance et le côté organique de Tetsuo
  • Univers «  David Cronenberg » (ExistenZ, La Mouche) mi technologique, mi organique
  • L’univers manga de Junji Ito

 

akira

Univers d’Akira par Katsuhiro Ōtomo

Death Stranding Junji Ito

Parallèle entre l’univers de Death Stranding (à gauche) et l’univers du mangaka Junji Ito (à droite)

En bref, Death Stranding intrigue par son univers atypique et différent de la moyenne des autres jeux vidéo. La hype est totale avec tous ces gros noms avec Kojima en  grand manitou, pouvant réaliser ses fantasmes sous l’égide de Sony qui tient là son nouvel ambassadeur créatif pour sa street cred.

Comme à l’accoutumé, Kojima incite les joueurs à retrouver tous les indices disséminés dans sa communication (tweet, artworks, trailer…) pour mieux comprendre l’intrigue et l’univers de Death Stranding.

 

Pour la partie technique et artistique, on peut d’ores et déjà vous dire que le moteur du jeu est un moteur First Party de chez Sony, le moteur « Decima » de Guerrilla Games (Killzone, Horizon Zero Dawn). C’est donc une mise en collaboration des talents de Kojima Production et Guerilla Games qui sera à l’origine de Death Stranding et des autres productions de ces 2 studios qui mettent leurs ressources en commun.

Sachez qu’on retrouve Yoji Shinkawa à la direction artistique, collaborateur de longue date d’Hideo Kojima car le monsieur pèse dans le milieu, notamment son travail sur les séries de jeux vidéo Metal Gear et Zone of the Enders. Rien que ça !

metal gear solid Yoji Shinkawa

Enfin, pour la partie sonore, on retrouve également une valeur sûre avec Ludvig Forssell, compositeur de Metal Gear Solid V et Metal Gear Solid : Ground Zero.

Un projet d’ampleur en guise de revanche

Quelle ironie quand on connaît le contexte. Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que Kojima ne s’est pas quitté en bons termes avec son ex, Konami. C’est de manière très symbolique que Kojima a reçu le trophée « Industry Icon » lors de ces Games Awards 2016. En effet, Konami avait bloqué Kojima pour recevoir le trophée de meilleur jeu avec MGS 5 lors du précédent Game Awards 2015 . Pour couronner le tout, on a aussi appris que le japonais aurait été isolé du reste de son équipe lors des 6 derniers mois de production de Metal Gear Solid V.

Son ami Guillermo Del Toro n’y est pas allé non plus par quatre chemins pour soutenir Kojima et exprimer sa frustration :

Dans un autre tweet, le cinéaste continue d’étaler son sarcasme : « Konami qui annule Silent Hills après P.T. est l’une des choses les plus stupides dont j’ai pu être témoin »

En bref, la vengeance est un plat qui se mange froid, nul doute qu’Hideo Kojima a beaucoup de monde à sa table pour savourer sa vengeance.

Selon les dires, Death Stranding aura pour ambition ultime de brouiller les repères qui existent entre jeux vidéo et cinéma. Quant on connait l’appétence de Kojima dans ce registre, on ne peut être que très confiant et enthousiaste face à ce qui pourrait être son oeuvre ultime.

kojima-konami-tears

« Would you like a cup of tears ? »

Enregistrer

Enregistrer

Watch Dogs 2 : les fonctionnalités Online enfin disponibles

Après une semaine de galères, les joueurs de Watch Dogs 2 sont heureux d’apprendre que le multijoueur est enfin complet !

A travers un communiqué de Presse, Ubisoft annonce que le multijoueur de Watch Dogs 2 est enfin remis en route. En effet, sorti la semaine dernière, Watch Dogs 2 rencontrait à priori trop de problème avec son netcode pour que ses fonctionnalités online soient complètement opérationnelles. De ce fait, Ubisoft a préféré bloquer le multijoueur dit « seamless », c’est à dire, un matchmaking transparent pour les joueurs, sans temps de chargement et de dérangement.

A l’occasion du patch 1.05 de Watch Dogs 2, l’éditeur français est donc heureux de complètement rétablir l’expérience online du jeu. Nous pouvons vous confirmer que le multijoueur rajoute cette surcouche supplémentaire de multi dans votre partie solo, proposant toujours plus de diversités et de spectacle. Cela dit, il faut avouer que l’arrivée d’autres joueurs dans votre partie, à tendance à faire chuter le framerate ce qui peut devenir handicapant.

Watch Dogs 2 n’en reste pas moins un très bon jeu qui doit faire sa place au milieu des mastodontes du moment (Battlefield 1, COD Infinite Warfare, Dishonored 2) ou à venir (Final Fantasy XV).

Si vous voulez connaître notre avis complet, nous vous invitons à écouter notre dernier épisode PopCorn Game, afin de découvrir le cash test de Watch Dogs 2, ainsi que de multiples références pour briller en dîner mondain.

Podcast Watch Dogs 2
Voici le communiqué officiel d’Ubisoft concernant l’actualité du multijoueur « seamless » de Watch Dogs 2 :

« Bonjour à tous,

L’équipe de développement de Watch_Dogs 2 a déployé la 2ème vague de réactivation du mode multijoueur seamless du jeu sur PlayStation 4 et sur Xbox One.

Les joueurs peuvent désormais avoir accès à l’expérience multijoueur seamless dans son intégralité.

– Les joueurs pourront rejoindre la partie d’un autre joueur situé aux alentours pour le chasser (mode Chasseur de primes) ou le hacker (modes Intrusions) sans avoir besoin de passer par l’Appli Multijoueur du smartphone de Marcus.

– Les joueurs pourront également rencontrer d’autres membres de DedSec amicaux, qui pourront les aider à compléter les événements DedSec qui se déclenchent à travers San Francisco. Ils peuvent également choisir de les inviter afin d’explorer la ville en coop et participer à des missions dédiées. »

Enfin, pour être tout à fait complet, il y a trois jours, Ubisoft annonçait le déploiement du Online de manière graduelle sur PS4 et Xbox One, à travers le patch 1.05 de Watch Dogs 2 :

« Nous avons le plaisir de vous informer que l’équipe de développement de Watch_Dogs 2 a réactivé le mode multijoueur seamless du jeu aujourd’hui à 17h sur PlayStation 4 et le réactivera cette nuit sur Xbox One.

Cela coïncide avec la sortie de la mise à jour 1.05 du jeu, qui contient également d’importantes corrections de crashs qui améliore la stabilité. Bien que le nombre total de joueur affectés par ces crashs ne soit pas élevé, ils étaient confronté à ce problème de manière récurrente.

Avec le mode multijoueur seamless réactivé, les joueurs pourront utiliser les fonctionnalités multijoueur suivantes via l’Appli Multijoueur: 

  • Inviter des amis en mode coop ou rechercher de nouveaux partenaires pour ce mode
  • Hacker la partie d’un autre joueur
  • Trouver des cibles ou en devenir une dans le mode Chasseur de Prime

Nous allons continuer à surveiller la stabilité en ligne des fonctionnalités multijoueur seamless et tout devrait continuer à fonctionner normalement, nous activerons alors la dernière étape du multijoueur seamless, débloquant ainsi les fonctionnalités multijoueur supplémentaires: mode chasseur sans utiliser l’appli, et rencontrer d’autres joueurs dans le monde avec qui vous pourrez compléter des missions coop et des événements DedSec.

Nous vous remercions pour votre patience et votre support pendant que nous avons travaillé afin d’implémenter les fonctionnalités multijoueur seamless du jeu. Nous continuerons à vous tenir informés de l’évolution de la situation. Nous avons hâte de voir vos créations sur ces modes multijoueur, alors n’oubliez pas de partager ! »

Minecraft : Steve Carell au casting du film

L’acteur loufoque Steve Carell serait en discussion avec Warner Bros pour intégrer le casting du film Minecraft.

MinecraftSteve Carell… Tout cela pourrait ressembler à une blague mais maintenant que les licences vidéoludiques « jeunesse » rapportent au Cinéma (Ratchet & Clank, Angry Birds…) ou plus largement le film Pixels, on ne s’étonnera plus de voir débarquer Minecraft sur grand écran.

angry birds rachet clankRevenons sur la genèse de ce projet qui a vu Warner Bros acquérir les droits de la franchise Minecraft en février dernier auprès du studio Mojang. Par la suite, le projet s’est développé avec Roy Lee et sa société de production Vertigo Entertainment, ainsi que Jill Messick en renfort. On peut se rassurer en se disant que Lee a, par exemple, produit le film LEGO qui était plutôt réussi dans son genre.
L’équipe de production en place, c’est Rob McElhenney qui est chargé de la réalisation et de l’écriture de Minecraft. Rob est surtout reconnu pour son travail dans la série Philadelphia (acteur et auteur) et plus récemment, il a aidé Jason Fuchs sur l’écriture du scénario de Wonder Woman.

En bref, on sait aussi que cette adaptation de Minecraft sera en « live action » dans un monde « multiverse où les humains peuvent entrer » selon les dires de Roy Lee. De plus, le film Minecraft devrait viser la même cible que Jurassic World. Un commentaire ?

Sachez enfin que cette adaptation de Minecraft est prévue pour le 25 mai 2019 et que la Warner n’a pas tenu à commenter le casting pour le moment.

Pour les deux du fond, on rappellera que Steve Carell est un génie comique que l’on peut (surtout) apprécier dans la série The Office ou dans les films suivants que nous vous conseillons : Anchorman 1 & 2, 40 ans toujours puceau, The Big Short ou encore Foxcatcher pour son rôle dramatique.

Rien de tel qu’une compilation de la fameuse réplique « That’s what she said » issue de The Office (oui, faut absolument voir cette série) :

Ubisoft s’offre Netflix pour produire une série

Face à la montée du groupe Vivendi dans le capital d’Ubisoft, Yves Guillemot tient tête pour rester indépendant. Pas de panique, Netflix arrive à la rescousse !

Ubisoft entend bien rester le fleuron français du jeu vidéo sans « l’aide » de personne. Ainsi, Yves Guillemot, le directeur général et président d’Ubisoft, compte bien utiliser ses licences au delà des frontières du jeu vidéo comme le sera Assassin’s Creed bientôt au Cinéma ou Prince of Persia par le passé.
Lors d’une conférence de presse, on a pu apprendre qu’Ubisoft serait en discussion avec le géant Netflix pour la production d’une série. Bien entendu, tout ceci est à mettre au crédit d’Ubisoft qui veut diversifier ses contenus pour faire du cross-média et éviter une prise de contrôle opportuniste…

Au passage, rappelez-vous que le concurrent principal de Netflix est le groupe Canal détenu par M.Bolloré… beau pied de nez non ?

Seulement, pas de détails à se mettre sous la dent concernant la licence ou les univers utilisés, le format de la série etc… On se doute quand même qu’Ubisoft capitalisera sur ses licences déjà bien ancrées dans la culture populaire moderne, notamment avec la sortie prochaine du film Assassin’s Creed en décembre. Il serait opportun de profiter d’un film qui lance la licence dans le grand bain pour ensuite rassasier ses fans par le biais d’une série. L’univers d’Assassin’s Creed s’y prêterait à merveille avec une production à la Peaky Blinders par exemple ou Daredevil/Luke Cage si l’on veut rester chez Netflix.

serie netflixBref, on espère en savoir plus bientôt, il pourrait tout aussi bien s’agir d’une autre itération des Lapins Crétins sur petit écran…

Quoi qu’il en soit, Ubisoft attend maintenant l’accueil de la presse et des joueurs concernant ses prochaines grosses sorties (Watch Dogs 2, For Honor, Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands). Il y a de belles promesses dans ces titres mais il faudra voir si les ventes suivent pour rassurer Ubisoft dans sa stratégie.

Gare au loup Vivendi qui rode, grappillant mois après mois quelques précieux pourcentages du capital d’Ubisoft qui devra prouver à ses actionnaires que le navire breton tient le cap !

Tim Miller échange Deadpool contre Sonic

Après avoir jeté l’éponge sur la réalisation de Deadpool 2, Tim Miller se console en rejoignant l’équipe qui dirigera le film Sonic en live action. En effet, pour des divergences créatives au sujet de la suite de Deadpool, Ryan Reynolds et Tim Miller ont pris des chemins différents.

Pour être plus précis, il a signé chez Sony Pictures en tant que Producteur Exécutif pour encadrer certaines sorties dont l’adaptation de Sonic. Difficile d’imaginer la « direction artistique » de ce film même si on sait que Jeff Fowler accompagnera Tim Miller, les deux étant collaborateur de longue date avec leur boîte de production commune Blur Studio.

deadpoolJusqu’ici, on sait que l’ambition est de proposer un « hybride CGI/live action, film familial ». C’est Hajime Satomi, le président de Sega Sammy Holdings Inc qui annonçait cette adaptation surprise en 2014  :  » Le groupe Sega Sammy travaille actuellement avec Sony Pictures pour créer un film hybride ‘Sonic the Hedgehog’ mêlant prises de vue réelles et animation, prévu pour une sortie en 2018. Comme cette production en images de synthèse, nous aimerions étendre notre business vers d’autres domaines du monde du divertissement, au-delà de ce dans quoi nous sommes déjà investis ».

En résumé, on espère un film d’animation à la sauce Warcraft/Le Livre de la Jungle, pour comparer à des productions récentes mais attendons de voir les premières images. Depuis quelques années avec Sonic (& his shitty friends), on est habitué au pire comme au meil…(On me rappelle l’existence de Sonic Boom et une flopée de titres Sonic calamiteuse depuis trop d’années). Rendons à César ce qui lui appartient, Sonic a bercé les années 90 en proposant un scrolling horizontal prodigieux à l’époque, pour ensuite accoucher de quelques bons jeux (Sonic Adventure, Sonic All Star Racing) mais c’est à peu prêt tout en toute objectivité…

Il faudra attendre le 19 octobre 20sonic hello kitty18 d’après Sony qui produit le projet, ironique lorsque l’on sait que le hérisson bleu appartient à SEGA. Cela dit, ça fait bien longtemps que Sonic est devenu cette vieille mascotte piétinée par ses géniteurs pendant que sa communauté l’a maintient en vie avec de beaux projets (Green Hill Paradise Act 2, Sonic 4…). Qui sait, peut être que l’adaptation de Sonic sur grand écran donnera vie à une formidable réflexion sur sa condition et son ancienne gloire à la Birdman…ou plutôt un résultat proche de Ratchet & Clank avec Squeezie pour doubler Sonic. (Malheureusement nous parions plus sur cette dernière).

Pour ne pas vous laissez sur votre faim, nous vous proposons une douceur musicale qui berçait les fans du hérisson bleu dans les années 90 :

 

Westworld: la chasse aux Easter eggs de Bioshock

En complément de notre réflexion sur la série Westworld et les rapports qu’elle entretient avec les jeux vidéo, nous vous proposons d’en découvrir plus sur ces « étranges » similitudes. En effet, il y a quelques jours, Jonathan Nolan, producteur exécutif de Westworld était à la Comic Con de New York et a confié que la série était inspirée par les jeux vidéo, notamment GTA et Bioshock. En tant que fan du jeu et admirateur du génial Ken Levine, grand manitou de Bioshock, il semblerait que Nolan et son équipe aient pu rendre quelques hommages vidéoludiques à travers Wesworld.

En effet, l’analyse de certains fans a permis de détecter des Easter eggs (clin d’œil) au sein de Westworld, cachés en arrière-plan pour les Sherlock en herbe. Pour preuve, la comparaison entre une tête de mannequin et Sander Cohen, personnage bien connu du premier Bioshock. On remarque une ressemblance certaine, même sans la moustache.

bioshock sander cohen
westword bioshock head

Une théorie qui a du sens quand on prend en compte que Nolan admire Bioshock et aime glisser des références pour les observateurs avertis. En effet, outre le fait d’avoir déclarer que Bioshock était pour lui « le divertissement le plus instruit et le plus réfléchi de ces 10 dernières années » (Alléluia !), Nolan a aussi confié à Entertainment Weekly que Westworld contiendra des Easter eggs du film original.

Pour le moment, ce ne serait que le seul Easter egg détecté par la communauté mais nul doute que d’autres références se cachent dans la série. N’hésitez pas à nous dire si vous aussi, vous avez pu remarquer les « glitchs » qui peuvent se cacher dans les prochains épisodes de Westworld.

Qui sait, peut être que Rockstar vont eux aussi glisser un easter egg dans Red Dead Remption 2 ?

Assassin’s Creed : nouveau trailer du film avec Fassbender et son ancêtre

Chose promise, chose due ! Hier, la 20 Century Fox teasait l’arrivée d’un nouveau trailer pour le film Assassin’s Creed. A deux mois de la sortie du long métrage, Ubisoft bande une nouvelle fois les muscles.

Pas de jeu vidéo Assassin’s Creed cette année (ouf !), Ubisoft préfère repenser sa licence phare en termes de gameplay mais ne va pas pour autant l’abandonner au profit d’un long métrage. Au programme, une nouvelle ère historique pour la série car c’est la période de l’Inquisition espagnole qui est choisie. De plus, c’est un nouvel héros qui fait son apparition, Callum Lynch incarné à l’écran par l’immense Michael Fassbender qui est aussi producteur du film.

Callum Lynch est un condamné à mort qui sera détenu par la société Abstergo, bien connue des joueurs d’Assassin’s Creed. Cette dernière va utiliser l’Animus pour envoyer Lynch pendant l’Inquisition espagnole au XVème siècle, découvrir les traces de son ancêtre assassin nommé Aguilar. Comme chaque époque à ses grands méchants, il faudra ici faire face à l’Ordre des Templiers à l’instar des jeux vidéo Assassin’s Creed.

Cette nouvelle bande-annonce présente un peu plus en détail l’Animus et son fonctionnement, l’implication de Callum Lynch et beaucoup de scènes d’actions augurant un film à grand spectacle.

Rappelons que c’est le réalisateur Justin Kurzel qui s’occupe du projet, après avoir réalisé Mac Beth auquel il emprunte ses deux stars : Michael Fassbender et Marion Cotillard. En espérant qu’elle n’est pas voué à mourir dans Assassin’s Creed (coucou Batman Dark Knight Rises), Marion Cotillard devrait incarner Sophia, la fille d’Alan Rikkin déjà aperçu dans les jeux. Ce dernier est un dirigeant d’Abstergo, responsable de l’image publique et de la sécurité de ses informations confidentielles. Nous éviterons tout spoil autour de ce personnage mais sachez qu’il sera incarné à l’écran par Jeremy Irons, ce qui vous donne un indice sur son importance dans la saga.

Rendez-vous le 21 décembre prochain dans les salles obscures pour savoir ce que vaut cette nouvelle adaptation de licence vidéoludique au Cinéma. On se montre confiant avec Assassin’s Creed en film !

Firewatch sera adapté au Cinéma

On profite de la récente sortie de Firewatch sur Xbox One (précédemment sur PS4/PC/Mac) pour rappeler que le jeu du studio Campo Santo sera adapté au Cinéma. En effet, ce studio composé d’anciens vétérans du jeu narratif (The Walking Dead, Tales of Monkey Island, Sam & Max….) va collaborer avec la maison de production Good Universe en vu d’une adaptation de Firewatch sur grand écran.

On rappelle tout de même le pitch du jeu qui a conquis et surpris beaucoup de joueurs : Vous incarnez Henry, un homme ayant besoin d’une catharsis pour oublier ses tracas, une libération qu’il trouvera en devenant garde forestier dans le Wyoming. La particularité de Firewatch, outre sa magnifique direction artistique, se situe dans sa narration s’articulant autour de Henry et son employeuse, Delilah qui communiquent à l’aide de talkie-walkie. Ambiance garantie !

Pour le moment, pas plus d’infos à se mettre sous la dent mais sachez que Firewatch est l’une des belles réussites sur le secteur des jeux indépendants en 2016, ayant déjà dépassé le million d’exemplaires, sans parler de la version Xbox One sortie il y a peu.

On peut cependant vous partager l’enthousiasme de Sean Vanaman, fondateur du studio Campo Santo : « Quand on a rencontré Good Universe, nous étions étonnés par la manière dont ils reconnaissent, cultivent et produisent d’incroyables histoires. On a hâte de voir ce qu’on l’on fera ensemble ! ».

Cependant, beaucoup de joueurs remettent en cause la nécessité d’un film Firewatch, tant le jeu vidéo devrait se suffire à lui même grâce à sa narration, son ambiance et bien entendu, l’implication du joueur dans ses décisions. Toutefois, d’autres joueurs soulignent aussi que Firewatch aurait dû être un film dès le début, c’est un long débat qui touche la tendance des « Walking Simulator » tels que SOMA, Ether One, Everybody’s Gone to the Rapture ou encore l’inclassable The Stanley Parable.

Firewatch peut diviser sur le sujet mais il fera peut être partie de notre prochain podcast avec notre « A voir, A jouer, A jeter » pour en débattre ?

Battlefield 1 : Premier trailer de la campagne solo

On avait hâte d’en apprendre plus sur la campagne solo de Battlefield 1, c’est chose faite avec ce premier trailer !

Comme on pouvait s’y attendre, on arpentera les terres des pays suivants : France, Italie, Allemagne ou encore l’Egypte. On retrouvera également des personnages historiques tels que Lawrence d’Arabie incarné à l’écran par Peter O’Toole en 1963. On ne veut pas tout vous dévoiler de ce trailer qui peut être pour la première fois dans l’histoire de la licence Battlefield, semble posséder un solo très intéressant et inédit compte tenu de la période abordée.

Au final, ce trailer cinématographique donne envie de mettre la main sur la campagne solo de Battlefield 1 avec une superbe mise en scène, des graphismes Frobite Engine 3 déjà jolies dans la bêta , sûrement sublimées dans le solo. N’oublions pas le multijoueur qui semble aussi revenir aux sources. avec un feeling à la Battlefield 1942 qui nous manquait.

Pour (re)découvrir nos avis complets et notre analyse sur Battlefield 1 notamment sur son (possible) scénario, retrouvez notre deuxième épisode qui aborde aussi le cas des films et jeux basés sur la Première Guerre Mondiale.

Pour rappel, Battlefield 1 est prévu pour le 21 octobre sur PS4, Xbox One et PC.

Scroll to top