Catégorie : News

Vous n’avez jamais rêvé de pouvoir modifier l’histoire du film que vous regardez et ainsi modeler votre scénario original avec votre fin ? C’est ce que propose CtrlMovie avec son film,  Late Shift.

Actuellement, lorsque vous souhaitez découvrir des scènes ou des fins alternatives, vous devez aller les chercher dans les parties bonus de vos DVD ou Blu Ray. Imaginez maintenant pouvoir choisir, pendant le visionnage du film, la suite de l’histoire. C’est le défi qu’à décider de soulever la start-up Suisse CtrlMovie avec « Late Shift ». Le film prend la forme d’un thriller « classique » où l’on suit l’histoire d’un héro qui doit prouver son innocence après avoir été forcé de participer à un hold-up d’une célèbre maison de vente aux enchères Londonienne.

late shift

Comment cela se passe t-il au juste durant la projection ? C’est très simple, les spectateurs prennent les décisions via l’application mobile « CtrlMovie » (Mobile ou Tablette) et influent en temps réel sur l’histoire sans la moindre interruption du film. Cette mise en scène dynamique offre un panel de plus de 180 choix possibles donnant lieu à 7 fins différentes, soit un total de 4 heures de film (en prenant le total des scènes ndlr).

Inédit dans le cinéma grand public, ce système est déjà bien répandu dans le jeu vidéo. De nombreuses productions l’utilisent d’ailleurs à outrance. On pense notamment à tous les jeux Telltale Games (The Walking Dead, Batman, Games of Thrones etc) ainsi que les jeux de Quantic Dream tels qu’Heavy Rain et Beyond Two Souls.

Late Shift est scénarisé par Tobias Wever et Michael R. Johnson, auteur de l’excellent « Sherlock Holmes » de Guy Ritchie, sorti en 2009. Nous y retrouvons également des acteurs prometteurs tels que Joe Sowerbutts dans le rôle principal, Haruka Abe et Lily Travers. Sans oublier Joel Basman que nous avons pu voir dans « The Monuments Men » et Richard Durden vu dans « From Paris with Love » et « Oliver Twist ».

Projeté jusqu’à présent exclusivement à Londres et dans certains cinémas suisses, nous n’avons aucune information indiquant une potentielle arrivée du film dans l’hexagone. Espérons juste que ce genre d’expérience audacieuse sera renouvelée et étendue, cette fois, dans plus de salles obscures.

 

 

Enregistrer

Woody Harrelson tente le pari fou de réaliser un film en une seule prise et en diffusion directe au cinéma, Lost in London.

Les plans-séquences sont des longues scènes intenses où la caméra suit l’action sans aucune coupure. Ils restent très complexes à réaliser, tant le moindre détail peut gâcher plusieurs dizaines d’heures de travail. Pourtant c’est que ce va entreprendre l’acteur de « Tueur Née »et « Larry Flint », Woody Harrelson, le 19 janvier prochain. Plus incroyable encore, le film sera diffusé en direct dans plus de 550 cinémas outre-Atlantique. A cela l’acteur rajoute lors de son interview à Entertainment Weekly qu’il y aura près de trente personnes au casting ainsi que quatorze lieux de tournage. Lost in London se présentera comme une comédie inspirée d’une histoire vraie vécue par l’acteur principal, Woody Harrelson, en 2002. Sans donner plus de détails, cette mésaventure lui avait coûté une nuit au poste de police après avoir notamment cassé un cendrier dans un taxi.

Ce projet fou devrait sans doute faire son entrée dans le Guiness Book des records, même s’il ne s’agit pas de la première production de ce type. Nous pouvons notamment citer le thriller Berlinois, Victoria, sorti en 2015 et qui représentait plus de 134 minutes de film sans aucune coupe. Un véritable exploit, que l’on espère voir se reproduire à travers cette comédie d’un nouveau genre, Lost in London.

Hollywood ne cache plus son engouement pour l’industrie du jeu vidéo et de plus en plus de studios franchissent le pas vers ce nouvel art.

Récemment la société, Annapurna Pictures, à qui l’on doit l’excellent film « Her » ou encore « Zero Dark Thirty », vient de publier un communiqué de presse annonçant la création d’une nouvelle filiale : « Annapurna Interactive ». Celle-ci s’occupera de l’édition de jeux vidéo « indés ».

A la surprise générale et loin des stéréotypes qui riment avec « Hollywood », ce nouvel éditeur déclare souhaiter développer des jeux « personnels et originaux ». Comme le précise sa porte parole, Megan Ellison, le studio encouragera les productions dans ce sens afin d’explorer le maximum de possibilité dans l’univers du jeu vidéo à travers des histoires toujours plus interactives et passionnantes.
De belles déclarations, qui prennent tout leur sens, notamment lorsque l’on remarque que le Game Designer, Jenova Chen, n’est autre que l’un des fondateurs de cette nouvelle entité. Pour ceux à qui ce nom ne dit rien, il s’agit de l’auteur du magnifique et poétique Journey & Flowers, sortis sur PS3 et considérés comme de véritables petits chefs-d’œuvre.

En résumé, nous avons de belles paroles et de belles personnes aux commandes de cette nouvelle filiale vidéo-ludique. Espérons qu’elle arrivera à trouver sa place et ne sera pas qu’une simple entité cherchant uniquement à recevoir une part du beau gâteau que représente le marché du jeu vidéo aujourd’hui.

Ce nouvel éditeur n’arrive pas les mains vides puisque Annapurna Pictures nous présente déjà un jeu intrigant, prévu pour 2017 et développé par le studio indépendant Giant Sparrow : What Remains of Edith Finch.

Après un premier teaser à l’E3 2016, Kojima a (encore) surpris son monde avec un « Teaser » diffusé à l’occasion des Game Awards 2016.

Un casting XXL

Née des cendres de P.T., la collaboration entre Hideo Kojima, Guillermo Del Toro et Norman Reedus, ne date pas d’hier. Ces 3 noms parlent aux fans de jeux vidéo et de Cinéma, faisant (quasiment) l’unanimité dans leur domaine respectif.
Après une énorme déception lors de l’annulation du projet P.T. / Silent Hills, Sony a flairé le bon coup en proposant à Kojima de développer sa prochaine œuvre, avec son studio indépendant Kojima Productions, en exclusivité sur PS4. Death Stranding est né, le papa de la saga Metal Gear aux manettes avec Norman Reedus en guise de (première) star sur ce projet d’envergure.

Déjà excitant il y a 6 mois, Death Stranding prend une nouvelle ampleur aujourd’hui en confirmant la présence de Guillermo Del Toro (réalisateur du Labyrinthe de Pan, Pacific Rim, Crimson Peak…) et Mads Mikkelsen (Casino Royal, Hannibal, Valhalla Rising…) fortement pressenti depuis quelques semaines si on suit leurs actualités sur les réseaux sociaux.

kojima mikkelsen reedus

Mads Mikkelsen, Norman Reedus, Hideo Kojima…

Death Stranding : un univers glauque aux multiples références

Que voit-on dans cette deuxième bande-annonce ? Le prolongement d’un univers glauque et malsain présenté dans le premier teaser. : sombre, terrain boueux avec des corps de créatures aquatiques, puis ce(s) fameux bébé(s).

On ne vous partagera pas toutes les théories plus ou moins crédibles qui tournent actuellement sur le net. Toutefois, on peut remarquer une atmosphère lugubre, apocalyptique dans un contexte de guerre. C’est aussi l’occasion de voir la modélisation (parfaite) de Guillermo Del Toro et Mads Mikkelsen qui semblera être l’opposant (grand méchant ?) principal au personnage (héros ?) de Norman Reedus. Toutefois, on sait que le personnage incarné par Guillermo Del Tero sera le personnage principal de l’aventure Death Stranding, le réalisateur mexicain prêtant son image pour le jeu mais la voix et les mouvements seront réalisés par un acteur.
death stranding mikkelsen guillermo del toro

Si on s’en tient à l’univers présenté, on peut donner des références plus ou moins notables:

  • Silent Hill(s) / Stranger Things et leurs univers parallèles glauques
  • Akira avec la puissance et le côté organique de Tetsuo
  • Univers «  David Cronenberg » (ExistenZ, La Mouche) mi technologique, mi organique
  • L’univers manga de Junji Ito

 

akira

Univers d’Akira par Katsuhiro Ōtomo

Death Stranding Junji Ito

Parallèle entre l’univers de Death Stranding (à gauche) et l’univers du mangaka Junji Ito (à droite)

En bref, Death Stranding intrigue par son univers atypique et différent de la moyenne des autres jeux vidéo. La hype est totale avec tous ces gros noms avec Kojima en  grand manitou, pouvant réaliser ses fantasmes sous l’égide de Sony qui tient là son nouvel ambassadeur créatif pour sa street cred.

Comme à l’accoutumé, Kojima incite les joueurs à retrouver tous les indices disséminés dans sa communication (tweet, artworks, trailer…) pour mieux comprendre l’intrigue et l’univers de Death Stranding.

 

Pour la partie technique et artistique, on peut d’ores et déjà vous dire que le moteur du jeu est un moteur First Party de chez Sony, le moteur « Decima » de Guerrilla Games (Killzone, Horizon Zero Dawn). C’est donc une mise en collaboration des talents de Kojima Production et Guerilla Games qui sera à l’origine de Death Stranding et des autres productions de ces 2 studios qui mettent leurs ressources en commun.

Sachez qu’on retrouve Yoji Shinkawa à la direction artistique, collaborateur de longue date d’Hideo Kojima car le monsieur pèse dans le milieu, notamment son travail sur les séries de jeux vidéo Metal Gear et Zone of the Enders. Rien que ça !

metal gear solid Yoji Shinkawa

Enfin, pour la partie sonore, on retrouve également une valeur sûre avec Ludvig Forssell, compositeur de Metal Gear Solid V et Metal Gear Solid : Ground Zero.

Un projet d’ampleur en guise de revanche

Quelle ironie quand on connaît le contexte. Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que Kojima ne s’est pas quitté en bons termes avec son ex, Konami. C’est de manière très symbolique que Kojima a reçu le trophée « Industry Icon » lors de ces Games Awards 2016. En effet, Konami avait bloqué Kojima pour recevoir le trophée de meilleur jeu avec MGS 5 lors du précédent Game Awards 2015 . Pour couronner le tout, on a aussi appris que le japonais aurait été isolé du reste de son équipe lors des 6 derniers mois de production de Metal Gear Solid V.

Son ami Guillermo Del Toro n’y est pas allé non plus par quatre chemins pour soutenir Kojima et exprimer sa frustration :

Dans un autre tweet, le cinéaste continue d’étaler son sarcasme : « Konami qui annule Silent Hills après P.T. est l’une des choses les plus stupides dont j’ai pu être témoin »

En bref, la vengeance est un plat qui se mange froid, nul doute qu’Hideo Kojima a beaucoup de monde à sa table pour savourer sa vengeance.

Selon les dires, Death Stranding aura pour ambition ultime de brouiller les repères qui existent entre jeux vidéo et cinéma. Quant on connait l’appétence de Kojima dans ce registre, on ne peut être que très confiant et enthousiaste face à ce qui pourrait être son oeuvre ultime.

kojima-konami-tears

« Would you like a cup of tears ? »

Enregistrer

Enregistrer

La sortie du premier spin-off de la saga Star Wars : Rogue One : A Star Wars Story, approche à grand pas. Pour faire patienter les fans une vidéo vient d’être dévoilée sur la toile.

A environ deux semaines de l’arrivée dans notre galaxie de Rogue One : A Star Wars Story, la campagne marketing se fait plus pressante. Après les différents teasers, bandes annonces et spots TV, voici aujourd’hui un extrait du film.

On y découvre une scène de bataille dans les rues d’une ville qui ressemble fortement à Mos Eisley. En effet, Jyn Erso, qui est interprétée par l’actrice Anglaise Felicity Jones, a maille à partir avec une bande de Stormtroopers. Vous remarquerez d’ailleurs que malgré l’action omniprésente, une petite dose d’humour vient contrebalancer le ton très sérieux de la séquence.

Pour finir, on vous rappelle que Rogue One: A Star Wars Story occupera nos salles obscures dès le 14 décembre prochain.

Lors d’une communication auprès des investisseurs, Electronic Arts aborda le prochain opus d’une de ses plus grosses licences : Star Wars Battlefront 2.

Cette annonce s’accompagne de promesses sur le prochain opus de Battlefront qui sera, selon Blake Jorgensen le directeur financier d’EA, beaucoup grand et épique. A cela, il ajoute que les critiques des fans ont été entendues et seront prises en compte pour la suite. Nous pouvons nous attendre donc à un Star Wars Battlefront 2 plus imposant, avec des contenus provenant des Star Wars Episode VI et VIII.

Malheureusement, aucune de ces déclarations ne laissent explicitement espérer l’arrivée d’un véritable solo. Nous pouvons cependant nous attendre à ce qu’Electronic Arts offre un titre moins morcelé en petits DLC payants et globalement plus complet. De plus, nous aurons très certainement droit à un gameplay plus complexe ainsi qu’un équilibrage revu lors des grands combats en ligne.

Le solo serait, quant à lui, la cerise sur le gâteau. Mais restons réalistes, la licence « Battlefront » n’a jamais réellement brillé par ses « modes histoires ». Mais nous ne sommes pas à l’abris de quelques clins d’œil scénarisés aux derniers films de la saga.

Le trailer de la saison 1 de Game of Thrones a été adapté dans l’univers de Skyrim.

UpIsNotJump a décidé de recréer le trailer de la saison 1 de Game of Thrones à partir du jeu Skyrim.

Créer cette vidéo dans Skyrim a demandé environ 300 mods !

                                            Le Mur de Game of Thrones

Ce ne fut pas facile. En effet, la création de la vidéo a demandé à peu près 300 mods différents dans le jeu Skyrim, qui vont des costumes à la création des personnages. De plus, le Mur a été recréé par un utilisateur du mod Nexus.

Peut-il vraiment être comparé à l’original ?

Cela fait maintenant cinq ans que nous parcourons les terres de Westeros, les yeux parfois ensanglantés et emplis de reflets lubriques. Si votre mémoire flanche, voici de quoi la rafraîchir à l’aide du trailer originel :

Quoi qu’il en soit notre ami UpIsNotJump, malgré le travail nécessaire pour accomplir ce travail, est prêt à se lancer dans la création des bandes annonces pour les saisons suivantes. Voilà ce qu’il en dit :

« Je vais surement faire tous les trailers de Game of Thrones, au fil du temps« 

Vous l’aurez sans doute remarqué, cette bande annonce a été réalisée dans la version originale de Skyrim alors que la version remastérisée est sortie il y a peu. Peut-on espérer obtenir les prochains trailers dans une version plus sexy ? En tout cas on espère fort que UpIsNotJump passera sur la dernière édition des studios Bethesda !

En outre, ce fan trailer nous laisse mélancolique, dans l’attente d’une adaptation en jeu vidéo dans un monde ouvert pour rendre honneur à cette extraordinaire épopée qu’est Game of Thrones . On pourra citer Game of Thrones: A Telltale Games Series qui est un jeu vidéo épisodique d’aventure graphique en point and click. Le jeu est développé par Telltale Games et suit le format épisodique utilisé dans d’autres titres du studio, tels que The Walking Dead, The Wolf Among Us et Retour vers le futur.

Pour être tout à fait complet, on citera aussi le jeu développé par les français de CyanideGame of Thrones : Le Trône de Fer, qui avait de bonnes idées mais n’a malheureusement pas réussi à transformer l’essai de l’adaptation avec un résultat brouillon.

 

Enregistrer

Enregistrer

Malgré un excellent retour sur PS4, la licence Ratchet & Clank n’a pas réussi son adaptation sur grand écran.

Cette adaptation est basée sur la célèbre licence de Sony, Ratchet & Clank, apparue pour la première fois sur PS2 en 2002 et écoulée à plus de 13 millions d’exemplaires à travers le monde.

ratchet et clank
Nous retrouvons dans ce film d’animation nos deux protagonistes Ratchet et Clank qui vont ensemble s’unir pour lutter contre le maléfique Drek, qui veut détruire la galaxie. Contrairement à ce que l’on pouvait attendre de cette adaptation, l’accueil du public ainsi que les critiques furent mitigées.

Forbes l’a même placé à la 6ème place du classement des pires flops de l’année 2016, rien que ça. Le film a engrangé 11,8 millions de dollars de recette pour un budget de 20 millions soit un déficit de quasi 50%.

Voici le triste top des plus gros flops de l’année 2016, selon Forbes :

10. Masterminds (Box-Office: $22m | Budget: $25m)
9. Snowden (Box-Office: $34.3m | Budget: $40m)
8. Grimsby (Box-Office: $28.7m | Budget: $35m)
7. Whiskey Tango Foxtrot (Box-Office: $24.9m | Budget: $35m
6. Keeping Up with the Joneses (Box-Office: $26.9m | Budget: $40m)
5. Ratchet & Clank (Box-Office: $11.8m | Budget: $20m)
4. Pride and Prejudice and Zombies (Box-Office: $16.4m | Budget: $28m)
3. Popstar: Never Stop Stopping (Box-Office: $9.5m | Budget: $20m)
2. Free State of Jones (Box-Office: $23.2m | Budget: $50m)
1. Max Steel (Box-Office: $4.4m | Budget: $10m)

Le plus étonnant dans l’histoire, c’est que le très discutable Angry Birds – Le film réalisa 349 millions de dollars au box-office. Il se place d’ailleurs juste derrière une autre adaptation inspiré d’un jeu vidéo,  Warcraft : Le commencement avec 433 millions de dollars.

L’année n’est pas finie et dans quelques semaines nous saurons si le film d’Ubisoft, Assassin’s Creed, rejoindra ou non ce fameux top.

 

Après une semaine de galères, les joueurs de Watch Dogs 2 sont heureux d’apprendre que le multijoueur est enfin complet !

A travers un communiqué de Presse, Ubisoft annonce que le multijoueur de Watch Dogs 2 est enfin remis en route. En effet, sorti la semaine dernière, Watch Dogs 2 rencontrait à priori trop de problème avec son netcode pour que ses fonctionnalités online soient complètement opérationnelles. De ce fait, Ubisoft a préféré bloquer le multijoueur dit « seamless », c’est à dire, un matchmaking transparent pour les joueurs, sans temps de chargement et de dérangement.

A l’occasion du patch 1.05 de Watch Dogs 2, l’éditeur français est donc heureux de complètement rétablir l’expérience online du jeu. Nous pouvons vous confirmer que le multijoueur rajoute cette surcouche supplémentaire de multi dans votre partie solo, proposant toujours plus de diversités et de spectacle. Cela dit, il faut avouer que l’arrivée d’autres joueurs dans votre partie, à tendance à faire chuter le framerate ce qui peut devenir handicapant.

Watch Dogs 2 n’en reste pas moins un très bon jeu qui doit faire sa place au milieu des mastodontes du moment (Battlefield 1, COD Infinite Warfare, Dishonored 2) ou à venir (Final Fantasy XV).

Si vous voulez connaître notre avis complet, nous vous invitons à écouter notre dernier épisode PopCorn Game, afin de découvrir le cash test de Watch Dogs 2, ainsi que de multiples références pour briller en dîner mondain.

Podcast Watch Dogs 2
Voici le communiqué officiel d’Ubisoft concernant l’actualité du multijoueur « seamless » de Watch Dogs 2 :

« Bonjour à tous,

L’équipe de développement de Watch_Dogs 2 a déployé la 2ème vague de réactivation du mode multijoueur seamless du jeu sur PlayStation 4 et sur Xbox One.

Les joueurs peuvent désormais avoir accès à l’expérience multijoueur seamless dans son intégralité.

– Les joueurs pourront rejoindre la partie d’un autre joueur situé aux alentours pour le chasser (mode Chasseur de primes) ou le hacker (modes Intrusions) sans avoir besoin de passer par l’Appli Multijoueur du smartphone de Marcus.

– Les joueurs pourront également rencontrer d’autres membres de DedSec amicaux, qui pourront les aider à compléter les événements DedSec qui se déclenchent à travers San Francisco. Ils peuvent également choisir de les inviter afin d’explorer la ville en coop et participer à des missions dédiées. »

Enfin, pour être tout à fait complet, il y a trois jours, Ubisoft annonçait le déploiement du Online de manière graduelle sur PS4 et Xbox One, à travers le patch 1.05 de Watch Dogs 2 :

« Nous avons le plaisir de vous informer que l’équipe de développement de Watch_Dogs 2 a réactivé le mode multijoueur seamless du jeu aujourd’hui à 17h sur PlayStation 4 et le réactivera cette nuit sur Xbox One.

Cela coïncide avec la sortie de la mise à jour 1.05 du jeu, qui contient également d’importantes corrections de crashs qui améliore la stabilité. Bien que le nombre total de joueur affectés par ces crashs ne soit pas élevé, ils étaient confronté à ce problème de manière récurrente.

Avec le mode multijoueur seamless réactivé, les joueurs pourront utiliser les fonctionnalités multijoueur suivantes via l’Appli Multijoueur: 

  • Inviter des amis en mode coop ou rechercher de nouveaux partenaires pour ce mode
  • Hacker la partie d’un autre joueur
  • Trouver des cibles ou en devenir une dans le mode Chasseur de Prime

Nous allons continuer à surveiller la stabilité en ligne des fonctionnalités multijoueur seamless et tout devrait continuer à fonctionner normalement, nous activerons alors la dernière étape du multijoueur seamless, débloquant ainsi les fonctionnalités multijoueur supplémentaires: mode chasseur sans utiliser l’appli, et rencontrer d’autres joueurs dans le monde avec qui vous pourrez compléter des missions coop et des événements DedSec.

Nous vous remercions pour votre patience et votre support pendant que nous avons travaillé afin d’implémenter les fonctionnalités multijoueur seamless du jeu. Nous continuerons à vous tenir informés de l’évolution de la situation. Nous avons hâte de voir vos créations sur ces modes multijoueur, alors n’oubliez pas de partager ! »

Le jeu Monster Hunter se voit adapté au cinéma par le réalisateur de Resident Evil.

C’est en 2012 que Paul W.S. Anderson avait révélé son intérêt d’amener la série de jeux vidéo Monster Hunter, de l’éditeur Capcom, sur grand écran. Malheureusement, nous n’avions plus de nouvelle sur sa possible implication dans un tel projet (bien qu’un producteur ait confirmé qu’un film soit en développement pendant le Tokyo Game Show). Mais dans une interview menée par Deadline, le réalisateur de Resident Evil et Mortal Kombat s’est exprimé sur le projet et espère qu’il sera son prochain film. La franchise étant aujourd’hui plus importante que celle des Resident Evil pour Capcom.

Pour rappel, la série des jeux de rôle Monster Hunter est extrêmement populaire au Japon, elle est développée et éditée par Capcom. Le fer de lance de cette série est Monster Hunter sorti sur PlayStation 2, où  le joueur incarne un chasseur de monstre dans un univers tourné vers la fantasy. Des quêtes lui sont proposées, dans lesquelles il doit chasser ou capturer des monstres. Il est aussi possible de collecter des minéraux, poissons et petits monstres. La série s’est prolongée sur PlayStation Portable, Wii, Xbox 360, PlayStation 3, Nintendo 3DS, Wii U et a même connu une adaptation pour PC dans un jeu en ligne massivement multijoueur. Le jeu est composé d’une série principale divisée en plusieurs générations ainsi que d’une série dérivée.

Une histoire de monstre !

Anderson nous révèle l’histoire en filigrane :

Pour tous les monstres, il y a un héros. Un homme ordinaire sans avenir, découvre qu’il est en fait le descendant d’un ancien héros. Il doit voyager dans un monde mystique pour s’entraîner et devenir un Monster Hunter (chasseur de monstre), avant qu’une créature mythique de ce monde ne détruise le notre.

De plus, il ajoute :

Il n’y a pas de vrai personnage principal, donc c’est comme lorsqu’on s’est attaqué à Resident Evil et que nous avons imposé notre personnage et l’histoire sur ce monde. Je pense que c’est parfait pour nous pour faire exactement la même chose. Le monde de Monster Hunter inclut ces immenses déserts qui font passer le désert de Gobi pour un bac à sable, et ils ont des navires qui naviguent à travers le sable. Ce sont des galions, mais plutôt que de naviguer sur les vagues de l’océan, ils naviguent sur des vagues de sable… Vous vous battez contre ces créatures gigantesques, aussi grosse que des pâtés de maisons. Ils vivent sous la terre en sortent dans une éruption de sable, c’est comme le meilleur de Dune. Vous avez aussi ces dragons volants, ces araignées géantes, en somme les plus merveilleuses des créatures.

Cette histoire se déroulera dans deux mondes.

Enfin, il nous révèle un gros changement qu’ils vont faire pour le film. En effet, le film prendra place dans le monde réel et celui de Monster Hunter.

L’acte final se déroulera dans notre monde et ce sera une bataille épique autour de LAX (Aéroport international de Los Angeles). Ensuite, vers la fin nous sommes soudainement confronté avec le fait que les créatures mythiques de notre monde sont revenus  se venger. Donc nous avons le second film où ce sera organisé.

 

Anderson a écrit le scénario du film, qu’il va aussi réaliser. De plus, il va produire le film avec son partenaire Impact Pictures et Jeremy Bolt. Son prochain film est Resident Evil: The Final Chapter, son quatrième dans la franchise qui en compte six. Il sortira le 27 janvier 2017.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Scroll to top