fbpx

Tops

[TOP 10] de masque : les personnages de jeux vidéo masqués

Top 10 des personnages de jeux vidéo masqués afin d’avoir de l’inspiration pour confectionner un masque avec le déconfinement à venir suite au confinement du coronavirus.

[TOP 10] des films d’horreur à re(voir) pour le soir d’Halloween

Comme chaque année, il est temps de frissonner tout en s’empiffrant de bonbons. Et oui c’est Halloween et pour cela nous vous avons sélectionné 10 films d’horreur classiques à regarder sans modération

1 – Sleepy Hollow

sleepy hollow halloween top 10

Le film culte de Tim Burton prend place à Halloween et s’inspire d’une nouvelle de Washington Irving contenue dans le recueil The Sketch Book of Geoffrey Crayon, et publiée pour la première fois en 1820. Il donne à Johnny Depp l’un de ses meilleurs rôles.

Son atmosphère à la fois sombre et brumeuse dans un univers gothique, donne au film un ton angoissant et mystérieux qui vous fera frissonner le soir d’Halloween

2 – La nuit des démons

la nuit des démons halloween top 10

Attention : ce n’est pas un chef d’oeuvre. Mais si vous aimez le sous genre du film d’horreur où des adolescents se retrouvent dans un lieu isolé et sont tués les uns après les autres par d’horribles démons, alors ce film est fait pour vous ! Cette oeuvre est aujourd’hui considérée comme un film culte malgré un mauvais accueil à sa sortie.

En effet, l’histoire se déroule durant Halloween. Pour fêter cette nuit démoniaque, des ados décident de faire un rite satanique dans une maison abandonnée. Malheureusement, leur sympathique initiative va conjurer les pires démons et tourner au cauchemar sanglant.

3 –  Ginger Snaps

ginger snaps halloween top 10

Deux soeurs, Ginger et Brigitte, sont les parias de leur quartier. Elles s’habillent en noir et prennent des photos d’elles-mêmes en train de se suicider. À la pleine lune, Ginger a ses première règles mais se fait aussi mordre par un loup-garou. Elle commence alors à changer physiquement et sexuellement, attirant tous les hommes qui se moquaient d’elle. Assez rapidement, les corps commencent à s’accumuler et Brigitte doit essayer de trouver un moyen de sauver sa soeur…

Le casting féminin fort et la satire sur la vie d’adolescente a été un énorme succès parmi les fans et les critiques. Utilisant la lycanthropie comme métaphore de la puberté féminine, Ginger Snaps se démarque dans le genre du film de loup-garou et lui vaut aujourd’hui le statut de film culte.

4 – Trick’r Treat

trick r treat halloween top 10

Ce film est une petite perle sous-estimée. C’est une anthologie de quatre histoires d’horreur liées à Halloween. Sam, un mystérieux enfant qui porte des pyjamas orange et un sac de jute sur la tête, est l’élément commun qui lie les histoires. Il fait son apparition à chaque fois qu’un personnage brise les traditions d’Halloween et devient la mascotte de cette période.

Alors que la plupart des films d’horreur utilisent Halloween comme un simple décor, Trick’r Treat se révèle à travers ses codes. Le réalisateur Michael Dougherty aime la culture d’Halloween et en capte l’esprit.

Le film qu’il vous faut pour passer une bonne et effrayante soirée !

5 – May

Mayest un petit film d’horreur. Il présente les aventures d’une jeune femme solitaire (May jouée par Angela Bettis), traumatisée par une enfance difficile, et ses tentatives de plus en plus désespérées de se connecter avec les gens autour d’elle.

A  Halloween, après avoir tué ses amis et ses amants, tel Frankenstein, May Dove Canady utilise leurs corps pour en faire une version grandeur nature de sa nouvelle meilleur amie.

6 – Pet Sematary (Simetierre)

simetierre halloween top 10

Voici une bonne petite adaptation de Stephen King à la fois dérangeante et horrifique. Le film aborde la mort d’un enfant.

Dans une ville de la Nouvelle-Angleterre, une famille de Chicago emménage dans une maison à proximité d’un cimetière indien, qui est capable de ressusciter les morts. Cette famille voit sa vie tourner au cauchemar le jour où leur fils se fait écraser par un camion.

Si vous aimez les chats morts-vivants ce film est fait pour vous !

7 – Poltergeist

poltergeist halloween top 10

Située dans une banlieue de Californie, l’intrigue se concentre sur une famille dont la maison est envahie par des fantômes malveillants qui enlèvent la plus jeune fille de la famille.

Le film est réalisé par Tobe Hooper révélé par son film Massacre à la tronçonneuse. Et au scénario on retrouve Steven Spielberg.

Le film repose, comme Pet Semetary, sur une sombre histoire de cimetière indien. Beaucoup d’idées traversent le film, comme celui d’une autre dimension d’où les fantômes viennent. On pense immédiatement à Stranger Things ou bien Insidious qui reprend la même idée de monde parallèle et l’équipe d’investigateurs du surnaturel.

8 – The Exorcist

l'exorcist halloween top 10

On ne pouvait oublier ce classique du film d’horreur réalisé par William Friedkin et considéré comme l’un des meilleurs du genre.

Un prêtre tente de sauver une petite fille possédée par un démon. S’en suit un combat autant physique que moral qui aura raison d’une des deux parties.

Il met en scène un enfant démoniaque comme pour Pet Sematary. Halloween est plus une image de fond, un bonus pour aider à expliquer éventuellement toute l’activité démoniaque qui se passe dans le film.

9 – Sinister

Sinister halloween top 10

Ellison (Ethan Hawke) un écrivain passionné de récits criminels, en mal d’inspiration, emménage avec sa famille dans une maison où a eu lieu l’épouvantable assassinat d’une famille entière.

L’astuce du film repose sur la découverte de film en Super 8 qui mettent en scène des meurtres tous plus dérangeants les uns que les autres.

Le film se déroule à Halloween et reste une toile de fond. Le Boogie Man du film est la partie la plus réussi.

10 – Halloween

halloween top 10

On ne pouvait pas finir cette liste sans parler d’un film qui porte le nom de notre article et qui plus est réalisé par l’un des plus grand auteur du genre : John Carpenter.

Halloween est devenu l’un des films les plus influents dans le genre de l’horreur et du slasher. Il a fait de Jamie Lee Curtis la reine du cri.

Halloween est un film simple qui ne repose pas sur de grosses scènes gores ou des jump scares pour faire valoir son point de vue. Nous ne savons jamais quelles sont les motivations de ce monstre; il est simplement une force de la nature qui tue parce qu’il en a envie (bien que Carpenter ait laissé entendre qu’il pourrait avoir des origines surnaturelles).

L’une des raisons pour lesquelles Michael Myers est si effrayant est qu’il est réel. Les vampires et les loups-garous peuvent faire peur, mais ils ne sont rien comparés aux monstres humains qui rôdent parmi nous.

Notre top est a présent terminé. Nous vous souhaitons le plus horrible des Halloween devant l’un des 10 films de ce Top !

AHAHAH !

[TOP 10] Notre sélection « face à face » des jeux d’horreur pour Halloween

Profitons de la période d’Halloween pour vous proposer notre sélection des jeux à faire pour frissonner de peur !

Pour ce top jeux vidéo Halloween, on va essayer de déguiser notre sélection de 10 jeux avec un concept un tant soit peu original : une opposition de 2 jeux en face à face ayant les mêmes principes de jeu/gameplay (le fond) mais pas le même univers ou la même proposition artistique (la forme).

« C’est l’heure du dddd-du DUEL »

Freddy VS Jason

5 – Until Dawn / Hidden Agenda

Ces 2 titres sont des expériences vidéoludiques proposées par Sony et sa PS4, des jeux ayant pour trait commun de s’apprécier à plusieurs. Until Dawn est une très bonne inspiration des titres Quantic Dream (Nomad Soul, Heavy Rain, Detroit…) avec un gameplay minimaliste (à base de QTE) mais une ambiance cinématographique interactive qui fait mouche. En effet, le titre propose tout simplement de jouer à un Slasher Movie (Scream, Vendredi 13, Massacre à la Tronçonneuse…) où chacun des protagonistes jouables au nombre de 8, auront un objectif en commun: survivre jusqu’à l’aube.
On retrouve les codes classiques du genre à base de Jumpscare, musique angoissante, twist mais surtout des morts en pagaille. Les 8 protagonistes peuvent tous mourir, ce qui donne tout le sel à y jouer avec ses amis, pour que chacun prennent partis sur les actions à faire.

Hidden Agenda est un jeu de la gamme PlayLink ayant la particularité d’utiliser nos smartphones et tablettes. Un à six joueurs contrôleront les différents personnages de l’aventure qui s’articule autour d’une enquête policière très sombre. A l’instar d’Until Dawn, vos choix auront souvent des issues dramatiques pour les protagonistes. Tout le sel de l’expérience viendra du fait que les joueurs pourront effectuer des décisions qui trahiront certains de leurs amis, pour des parties à plusieurs qui s’annoncent savoureuses.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’est le même studio qui se cache derrière ces 2 jeux, à savoir Supermassive Games !

4 – Resident Evil 4 / The Evil Within

Les amateurs de survival-horror saupoudré d’action doivent connaître ces 2 titres savoureux. Il est assez cohérent de les voir ensemble car ils ont en commun le même père: le grand Shinji Mikami !
Le créateur et producteur japonais est comme une hydre qui a engendré de grosses têtes d’affiche dans le genre (Resident Evil 1 / 2 / 3 / 4 / Code Veronica, Dino Crisis) sans passer sous silence ses autres faits d’oeuvres (Devil May Cry, PN 03, Viewtiful Joe, Killer 7, Vanquish…)

Shinji Mikami

Resident Evil 4 et The Evil Within partagent cette même vision du survival horror japonais, faisant la part belle au gore et à la tension constante dans leurs atmosphères respectives. Resident Evil 4 figure au panthéon des jeux horrifiques pour ce qu’il a apporté au genre et à la série, notamment grâce à sa narration et sa science du rythme. On notera quand même une surcouche nanardesque sur le scénario du jeu, comme c’est le cas sur toute la série, ce qui ne peut pas être du goût de tout le monde.

Resident Evil 4

The Evil Within propose une ambiance encore plus malsaine, son sound design y contribuant grandement. Il propose un challenge plus corsé que son ainé, plus punitif mais pas injuste ou aussi cauchemardesque que Dark Souls (nouveau maître étalon de la difficulté vidéoludique). Il profite également d’un beau panel de références assez évident, outre Resident Evil 4, on pourrait citer The Last of Us pour l’influence infiltration et la personnalisation des armes. Cela dit, Silent Hill est une autre source d’inspiration majeure et iconique pour son bestiaire et le monde parallèle donnant la touche psychédélique et « malaisante » du titre.

3 – Alien Isolation / Resident Evil 7

On continue avec deux FPS immersif qui vont vous faire plonger dans l’angoisse, la vraie. Alien Isolation, comme son nom l’indique, vous plongera dans l’ambiance du mythique premier film de Ridley Scott avec le xénomorphe en toile de fond, faisant figure de vrai némésis sur ce titre. L’alien sera un véritable cauchemar vivant tout au long de votre périple qui ne sera pas avare en armes et munition, privilégiant votre instinct de survie par la fuite et la solidité de vos nerfs tant l’I.A. du xénomorphe s’adapte très bien à vos actions.

Alien Isolation
Pour le cas de Resident Evil 7 qui a, d’un côté réinventé la série et d’un autre, est revenu aux bases instaurées dans les années 90, il est surtout caractérisé par des fulgurances. En effet, le début de RE 7 est prodigieux dans son ambiance et son immersion, ainsi que certaines idées de mises en scène très bien rythmées. Malheureusement, ce n’est pas le cas sur la durée, la deuxième partie étant beaucoup moins savoureuse mais pas à jeter non plus. Pour ce dernier, si vous voulez l’expérience ultime, on vous conseillera de le faire en réalité virtuelle via le Playstation VR. Frissons garantis !

2 – Condemned / F.E.A.R.

Voici (encore) 2 FPS horrifique que l’on met en face à face, deux jeux ayant une bonne tension mais surtout des intelligences artificielles qui y contribuent grandement. Les deux titres proposeront des ennemis « intelligents » qui n’hésiteront pas à vous contourner (F.E.A.R.) ou à se cacher pour mieux vous surprendre (Condemned). Outre son côté nerveux avec ses gunfights en bullet time, F.E.A.R. a traumatisé plus d’un joueur à cause de son antagoniste principale: Alma
Véritable rejeton démoniaque clairement inspiré par les films d’horreurs japonais à la The Grudge et The Ring, Alma est une entité à l’apparence d’une jeune fille aux longs et raides cheveux noirs. Elle se fera un malin plaisir à vous faire sursauter comme il se doit !

F.E.A.R.

Condemed vous proposera une aventure plus « posée », articulée autour d’une enquête policière mais c’est son ambiance qu’on retiendra. Ce titre vous fera flipper par le moindre bruit environnant qui deviendra une source d’angoisse menant à une paranoia certaine…même lorsque vous vous rendrez compte que le bruit provient d’un objet que vous venez de bouger au sol.

Ce titre joue surtout sur l’une de nos peurs les plus primaires : la peur du noir et de ce qu’on ne voit pas. Couplez ça avec des combats violents et viscéraux, une atmosphère poisseuse collant à la proposition initiale, et vous obtenez un jeu unique.

Condemned a certes un peu vieillit de nos jours, tant par ses graphismes que par son aspect dirigiste mais il reste néanmoins une aventure horrifique qu’il faut faire pour tout bon amateur du genre.

Comble de l’ironie, ces deux titres ont été développés par le studio Monolith Productions à qui l’on doit maintenant les 2 jeux L’Ombre du Mordor, beaucoup moins horrifiques mais pas moins ambitieux.

1 – Dead Space / Doom 3

Pour être tout à fait honnête, on a galéré à trouver un titre qui peut s’opposer en face à face avec Dead Space, sans citer ses suites (oubliables) ou un Resident Evil (trop évident). A la place, on vous propose Doom 3, un FPS qui a marqué son époque car il était techniquement très aboutis. C’était un véritable renouveau de cette mythique série qui combinait l’aspect survival avec une ambiance stressante (la gestion de la lumière et du noir), combiné avec l’aspect bourrin qui caractérise la licence Doom, à flinguer du démon à tout va avant de passer à la salle suivante. On le rapproche de Dead Space pour l’aspect spatial et l’ambiance oppressante. A tester pour les amateurs de FPS (bourrin) horrifiques.

On préfère s’attarder sur Dead Space, un des plus grands survival horror à mon sens, n’ayant pour seul défaut que son scénario mais là n’est pas le cœur de ce chef d’œuvre. Il a révolutionné les TPS d’horreur avec un travail visuel remarquable, mention spéciale à son interface épurée, le HUD étant intégré à son univers (l’inventaire sous forme de projection la jauge de santé et d’oxygène directement sur la combinaison…). Comment ne pas mentionner le fait que Dead Space a dépoussiéré Resident Evil en proposant (enfin !) de pouvoir tirer en se déplaçant ?!? D’autant plus que la rigidité du personnage et sa lourdeur, sont justifiées par la combinaison qu’il porte. Tout fait sens. On pourrait s’éterniser sur le merveilleux sound design du jeu qui fait des merveilles, bonne chance à ceux qui s’essaieront à y jouer au casque, seul dans le noir.

Enfin, le gameplay n’est pas en reste, notamment grâce à son arme principale et ses faisceaux lasers qui serviront à démembrer vos ennemis de manière stratégique afin de mieux les achever. Dead Space est un jeu (quasi) parfait que tout bon amateur de survival horror se doit de faire sous peine de malédiction !

 

halloween

 

On passe sous silence tout un tas de belles licences et jeux horrifiques(P.T, Silent Hill, Project Zero, Doom 3, Eternal Darkness, Metro 2033,  Forbidden Siren…) mais il fallait bien choisir. On aurait pu aussi proposer une sélection de jeux puisant leurs univers du contexte Halloween, tels que MedievilDarkstalkers ou encore Luigi’s Mansion par exemple ou encore d’autres jeux très légitimes (la nouvelle adaptation de Vendredi 13 en multijoueurs que nous n’avons pas encore pu tester). Quoi qu’il en soit, nous espérons que ce top horrifique vous aura plu et qu’il aura fait parcourir quelques sueurs froides le long de votre échine, à la simple évocation de certains titres et des souvenirs douloureux associés.

S’amuser à se faire peur, quelle idée saugrenue n’est-ce pas ?

[TOP 10] Notre sélection des jeux qui ont sauvé l’E3 2017

Alors que l’E3 2017, la grande messe mondiale du jeu vidéo vient de fermer ses portes, il est temps de faire un bilan de ce qu’il faut retenir.

Après les conférences E3 2017, nous étions quelque peu déçus de ce que les grands éditeurs nous ont proposé. Peu de surprises et surtout pas vraiment d’annonce fracassante. Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas une grande année que nous n’avons pas vu passer d’excellents jeux.

Voici, en vidéo, le Top 10 des jeux qui ont sauvé l’E3 2017 :

1 : Beyond Good and Evil 2

2 : Super Mario Odyssey

3 : Way Out

4 : God of War

5 : Dragon Ball Fighter Z

6 : Anthem

7 : Star Wars Battlefront 2

8 : Spider-Man

9 Skull and Bones

10 Shadow of War

[TOP 10] des jeux vidéo qui nous ont le plus déçu à leur sortie

Attention, nous allons remuer de très mauvais souvenirs pour beaucoup de joueurs dans ce TOP 10.

Ils devaient être parfaits ! Ils devaient être révolutionnaires ! On ne compte plus le nombre de jeux vidéo qui nous ont déçu à leur sortie. On pensait que tout était dans la poche, nous étions convaincus que c’était LE jeu parfait, LE jeu qu’il nous fallait. Revenons donc sur les jeux vidéo prometteurs, ceux que les joueurs attendaient, que la presse spécialisée adulait… jusqu’à leur sortie. Parlons de ces oeuvres qui ont, contre toute attente, loupé la dernière ligne droite vers le succès.

Voici le TOP 10 des jeux vidéo qui ont le plus déçu les joueurs à leur sortie :

No Man Sky

no man sky

Nous ne pouvions pas faire de top sans parler de la plus grosse déception de l’année 2016. Une déception jugée d’ailleurs illégale par plusieurs joueurs qui ont décidé de porter plainte contre l’éditeur au Royaume Unis pour « publicité mensongère ». C’est en tout cas une bien triste histoire pour les studios Hello Games propulsés malgré eux sur le devant de la scène par Sony. Le pitch du jeu met en scène un univers entier avec des planètes uniques se créant de façon procédurale. Chacune d’entre elle est unique et libre à vous d’en coloniser autant que vous le souhaitez. Teasé à de nombreuses reprises par Sony, qui était ravi de mettre en avant un tel projet provenant d’un studio « indé », le jeu devint l’un des titres les plus attendus de l’année. Malheureusement à la sortie, la réalité rattrapa tristement les folles promesses du studio/éditeur. S’en suivit un véritable bad buzz médiatique et commercial avec des centaines… enfin… des milliers de joueurs qui demandèrent à se faire rembourser.

Aujourd’hui Hello Games tente tant bien que mal de rectifier le tir en apportant un grand nombre de mises à jour, pour le peu de joueurs qui reste.

Mafia 3

Autre grosse déception de l’année 2016, le dernier opus très prometteur de la licence Mafia. En plus d’être sagement attendu par les fans des deux premiers opus, 2K Games nous servit un teasing digne des plus gros blockbusters hollywoodiens. Présentant des cutscenes explosives devant la presse et diffusant des trailers magnifiques et rythmés des musiques de l’époque, l’éditeur nous a littéralement vendu du rêve. Et comme d’habitude, le rêve était trop beau et le retour à la réalité fut violent pour les joueurs … et les journalistes. Vous l’aurez compris le titre ne fut pas à la hauteur des attentes, avec de nombreux bug et un arrière goût de travail bâclé.

Mafia 3 reste un véritable cas d’école, tant il est clair que l’éditeur était conscient qu’il livrait une mauvaise copie du jeu. Pour palier à cela, il a réussi à faire monter la hype avec des présentations, propres et millimétrées, du jeu. Ensuite, il s’est gardé de délivrer le jeu en test aux journalistes avant la sortie pour finalement noyer le retour de flamme de ces derniers avec une campagne de communication d’envergure (Pub TV, affichages, présence dans les salons spécialisés etc). Même si la déception est bien là, 2K Games ne s’en est pas trop mal sorti grâce à ces pirouettes.

Tomb Raider l’ange des ténèbres

L’arrivée de la belle Lara sur consoles de 6ème génération s’est plutôt mal passée. Après une brillante carrière sur la première Playstation, Tomb Raider devait casser la baraque sur la nouvelle console de Sony. Malheureusement, le résultat fut extrêmement décevant et reste aujourd’hui encore l’un des pires épisodes de la saga, voire de la PS2.

Assassin’s Creed Unity

assassin's creed unity
Voilà encore une licence qui loupa le passage entre deux générations de consoles. Assassin’s Creed Unity devait être L’EPISODE clé de la saga. Avec les nouveaux graphismes next gen, une époque clef (la révolution française ndlr), le Paris de l’époque entièrement reconstitué, Ubisoft avait toutes les cartes en main pour imposer son titre comme un incontournable. Mais le résultat fut tellement catastrophique (bugs, système vieillissant ndlr)  que le PDG d’Ubisoft (Yannis Mallat, PDG d’Ubisoft Montreal et Toronto ndlr) s’excusa publiquement et s’engagea à offrir tous les DLC aux joueurs. Malheureusement le mal était fait et la licence ne parvint pas à revenir dans le coeur des joueurs. La licence est désormais en stand-by depuis le dernier opus Londonien, ayant rencontré un succès très mitigé.

Star Wars Battlefront

battlefront

Parler de grosse déception est un peu rapide pour Star Wars Battlefront. Le jeu fut un véritable succès à sa sortie (novembre 2015 ndlr) autant critique que commercial. Tous les fans de Star Wars ont pu retrouver les références cultes de la saga concentrées dans cette excellente production. Mais alors que fait-il dans ce top ?
C’est très simple, derrière la beauté technique, EA nous a servi une belle coquille dorée mais vide. Vendu à la sortie avec (trop) peu de contenu et surtout pas de solo, le jeu reste essentiellement concentré sur le multijoueur. Sauf qu’à 69€ la pilule fut difficile à avaler pour de nombreux joueurs. Un point noir que l’éditeur s’efforcera de rattraper dans le second opus.

Call of Duty Infinite Warfare

Que dire sur cet opus… trop d’Infinite … trop de Warfare ! La licence annuelle Call of Duty a fait le bonheur d’Activision sur cette dernière décennie. L’éditeur avait d’ailleurs fait basculer sa licence dans la guerre moderne avec un incroyable succès (avec Modern Warfare 1&2, Black Ops, Ghost notamment ndlr). Mais à force de pousser dans l’ultra-moderne, la licence s’éloigne encore plus de son ADN de base : la « vraie guerre vue par Michael Bay ».
En nous servant son dernier opus très futuriste, la licence Call of Duty se perd dans l’espace alors que son concurrent Battlefied1 cartonne sur le bon vieux plancher des vaches.

Enfin, clin d’oeil ou plutôt aveu d’échec, Activision offre le célèbre premier Modern Warfare pour l’achat du dernier Infinite Warfare.  Tout est bon pour écouler les stocks.

Watch_dogs

watch Dogs

Premier véritable scandale de downgrade pour Ubisoft avec ce Watch Dogs. Alors que la dernière génération de consoles promettait de révolutionner le jeu vidéo, le célèbre éditeur Français décida de nous en mettre plein la vue lors de l’E3 2012. Impressionnant, beau, futuriste, bluffant… on ne compte plus le nombre de superlatifs utilisés pour décrire la première présentation de Watch Dogs.
Cependant, une fois sorti, le jeu fut bien en deçà des promesses de l’éditeur et largement en dessous de tout ce qui avait été présenté jusqu’à là. Avec les bugs, un scénario très classique, un héros peu charismatique, une véritable douche froide pour les joueurs. Watch Dogs reste encore à ce jour un des cas les plus flagrants de downgrade. (Le plus flagrant restant le fameux Killzone 2 sur PS3 à l’E3 2005 ndlr)

The Order 1886

the order 1886

Un échec de toute beauté. Attendu comme la claque de début 2015, The Order 1886 se présenta au final comme une place de cinéma à 69€. Littéralement magnifique pour l’époque, le jeu dispose malheureusement d’un gameplay daté qui ne parvient pas à convaincre les joueurs. The Order 1886 se fait une place comme une des plus grosses déceptions de cette dernière génération.

Tony Hawk’s Pro Skater 5

tony hawk

Alors que tout le monde attendait le cinquième opus du grand Tony Hawk, le drame se produit. Sortez les genouillères, ça va faire mal. Véritable usine à bugs, revenir sur ce petit désastre fait encore mal aux fans de la licence. Conscient de leur jeu médiocre, Activision ne transmettra aucune copie aux journalistes, jusqu’à la sortie. Plus effarant encore, le patch day one (mise à jour de lancement ndlr) était plus lourd que le poids du jeu original. Bâclé vous dites ? Navrant surtout.

Ryse : Son of Rome

Terminons ce top avec la première déception de la Xbox One. Disponible lors du lancement de la console de Microsoft, Ryse : Son of Rome devait tout exploser. Et il en avait les moyens, avec Crytek aux commandes, nos rétines n’en pouvaient plus tellement le jeu était beau pour l’époque. Mais voilà, passées les premières heures de jeu, Ryse se présente comme une simple vitrine technique. Nous garderons malheureusement en tête un jeu linéaire au gameplay horriblement répétitif et à l’intelligence artificielle des ennemis très limitée. Comme quoi la beauté ne suffit pas.

Voilà, nous espérons que ce top vous a plu et vous a rappelé de « bons et mémorables » souvenirs. N’hésitez pas à partager les jeux vidéo que vous attendiez comme un fou et qui vous ont finalement déçu, dans les commentaires.

mass-effect-shepard-head-spinning-360-13770416003

Top 10 des films adaptés de jeux vidéo qui ont cartonné au Box Office

Quelles sont les adaptations de jeux vidéo qui ont le plus cartonné ces dernières années au Box Office ?

On ne compte plus les célèbres licences de jeux vidéo qui tentent leur chance dans nos salles obscures. De réputation, la tâche est rarement aisée et bon nombre de ces adaptations se fracassent contre des critiques assassines, la déception des fans ou encore des résultats moyens au Box Office.

Nous allons nous intéresser aujourd’hui au classement des films adaptés de jeux vidéo ayant rencontré un véritable succès commercial. En effet, le site BoxOfficeMojo a réalisé un classement de ces derniers selon la recette qu’ils ont pu générer lors de leur sortie cinéma :

box office

Notez que ce classement prend en compte uniquement la recette totale effectuée sur le sol américain. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que la plupart de ces adaptations ont réalisé le plus gros de leur recette à l’étranger. C’est le cas de Warcraft, qui fausse complètement ce classement en se hissant à la première place place avec plus de 433 millions de dollars engrangés dont 386 dans le monde, soit 90% de ses recettes. Il est d’ailleurs suivi de près par Angry Birds avec 349 millions de dollars de recette totale soit 70% de ces recettes faites à l’étranger.

Pour ceux qui se demandent où est passé Ratchet & Clank, le film se place en 30ème position de ce classement. Cela signifie, qu’il se trouve derrière Doom, House of the dead (de ce cher Uwe Boll ndlr) et … Super Mario Bros. Enfin, malgré des résultats en deçà des prévisions, la dernière production des Studios Ubisoft, Assassin’s Creed, se hisse d’ores et déjà en 21ème position, avec 28 millions de dollars (US). Nul doute de voir, nos chers assassins, se faire une meilleure place dans ce classement au cour des prochains mois.

Retrouvez la liste complète des 40 adaptations sur BoxOfficeMojo.

Top 10 fan films adaptés de jeux vidéo

De jours en jours, le rapprochement entre l’univers des jeux vidéo et du cinéma est indéniable mais dans le cadre d’adaptation vidéoludique, on fait souvent grise mine (presque tout le temps en réalité). En effet, il est de notoriété publique que le grand écran a rarement donné des adaptations de qualité en ce qui concerne les jeux vidéo. Qu’à cela ne tienne, les amoureux de ces 2 médias ont décidé qu’il était temps d’agir, en mêlant passion et talents aux services des « fan films », sorte de courts-métrages si vous préférez.

 

max payne mario bros film

De l’adaptation de Super Mario Bros en 1993 à celle de Max Payne en 2008, les joueurs étant émerveillés de voir leurs licences favorites adaptées au Cinéma, ont pleuré plus d’une larme de sang depuis près de 30 ans. On notera toutefois, un regain d’intérêt pour le genre, grâce à d’agréables surprises comme Silent Hill de Christophe Gans (cocorico) ou World of Warcraft de Duncan Jones, en passant par Assassin’s Creed qu’on espère à la hauteur de nos attentes.

Seulement, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan d’adaptations bien nauséabondes qu’Hollywood & Co ont pu produire, multipliant les millions de dollars engrangés au box office américain :

  • Lara Croft Tomb Raider : 131,168,070 millions de $
  • The Angry Birds Movie : 107,509,366 millions de $
  • Prince of Persia: The Sands of Time : 90,759,676 millions de $
  • Pokemon: The First Movie : 85,744,662 millions de $
  • etc…  (source et suite du classement : Box Office Mojo)

wolverine facepalm

Exaspérés, les fans se sont révoltés et ont, depuis l’avènement de Youtube, partager leurs visions d’une bonne adaptation de jeux vidéo. Voici un top 10 non-exhaustif, partageant quelques-uns de ces meilleurs fans films qui ont clairement le mérite de faire fantasmer sur une idée de long métrage de la même qualité !

 

10) Duke Nukem – The Duke: Fate of Humanity

On attaque direct avec l’un des petits caprices de ce top : The Duke AKA le personnage badass par excellence. Duke Nukem a fait ses lettres de noblesse en démocratisant le FPS grâce à Duke Nukem 3D, puis en exploitant son imagerie badasseauf (badass/beauf) avant de se faire salir par l’arlésienne Duke Nukem Forever.

Bref, le Duke il aime les gonzesses, les cigares, la picole, il a des gros muscles et il aime pas quand les extraterrestres essayent de détruire la Terre, interrompant ses activités favorites . Ça a le don de le foutre en rogne !

9)  Splinter Cell – The Splinter Cell

Au premier coup d’oeil, on pense à une grosse production Hollywoodienne à la Jason Bourne, avec une réalisation léchée et de bonnes cascades. Pourtant, ce fan film a été réalisé par Ben & Andrew Adams, 2 frères du studio Atomic Productions qui ont pour l’occasion, invité John Redlinger pour incarner Sam Fisher. En effet, toute l’essence de la franchise Splinter Cell est ici présente, ce fan film présentant la genèse du personnage de Sam Fisher avant ses aventures en jeu vidéo?

 

8)  Silent Hill – The Confined

Silent Hill est sans aucun doute l’une des franchises les plus malsaines du jeu vidéo, surtout à ses débuts. La vision artistique de ce fan film réalisé et produit par Nathan Quattrini et Leo Kei Angelos est tout à fait en accord avec la puissance glauque de la franchise japonaise Silent Hill.

Âmes sensibles s’abstenir.

Anecdote amusante à propos de ce fan film : A l’origine, il devait être envoyé à Michael Bassett pour essayer d’obtenir le rôle d’une créature dans le film Silent Hill: Revelation 3D (à fuir comme la peste).

7)  Half Life – Escape From City 17 

Quand on s’attaque à une franchise culte telle que Half Life, de nombreux fans attendent au tournant. Monument du FPS avec Half Life 1 et ses extraterrestres dans un complexe scientifique et Half Life 2 et son monde dystopique, la franchise de Valve n’en finit plus de faire fantasmer ses fans avec Half Life 3 (ou au moins la suite des épisodes d’Half Life 2. svp..).

En bref, parmi de nombreux fan films basés sur la licence Half Life, j’ai décidé de sélectionner Escape From City 17 au lieu du déjà connu Beyond Black Mesa car il ne fait pas de fan service facile (Gordon Freeman, pied de biche…). Il reprend l’atmosphère et l’univers de Half Life 2  avec brio, suivant un groupe de rebelle dans la ville Orwellienne de City 17.

Valve à personnellement approuvé cette production Canadienne ! A noter que la première partie a seulement coûtée 500$ à l’époque, le succès ayant donné envie à l’équipe de réaliser une seconde partie de 15 minutes.

 

 

6)  Tomb Raider – Croft

Opportuniste, ce fan film est apparu en 2013, année de sortie de l’excellent reboot de la licence Tomb Raider. On y découvre une Lara Croft jeune, plongée dans sa première aventure, n’ayant rien à envier à Katniss Everdeen d’Hunger Games.

Cette production vous plonge dans une prise d’otage en forêt usera de tous les moyens pour venir à bout de ses opposants. Outre la très belle retranscription de l’univers de Tomb Raider (nouvelle génération), on saluera également la performance de la charmante actrice Cassandra Ebner.

5) Portal – No Escape

Si jamais vous vous réveillez dans le complexe scientifique confiné d’Aperture Science, vous allez probablement passer une mauvaise journée. Voici ce que vous propose le remarquable fan-film No Escape s’appuyant sur une autre licence acclamée de Valve, Portal. En termes de références, on a pensé à Old Boy mais on remarquera surtout le travail esthétique du film (les portails et le Portal Gun !!!), le respect de l’univers et une merveilleuse actrice.

Ah, au passage, sachez que le réalisateur n’est autre que Dan Trachtenberg ayant déjà œuvré dans la série Black Mirror mais surtout, avec son premier long métrage 10 Cloverfield Lane aux relents de huit clos. La boucle est bouclée !

4)  Legend of Zelda- Majora’s Mask – Terrible Fate

Cette production est le dernier fan film qui a fait parlé de lui il y a peu. Et pour cause, il a l’audace d’adapter l’univers de la mythique licence Zelda en se compliquant la tâche : faire référence à Majora’s Mask, la facette la plus sombre de la franchise de Nintendo.

The Legend of Zelda Majora’s Mask prend place dans le monde de Termina, marquant la distinction entre la mythique plaine d’Hyrule, décors plébiscité de la saga. L’histoire se concentre sur Skull Kid, qui a été transformé par un masque maudit et à par la suite, piégé le héros Link dans le monde désolé de Termina. Link devra sauver cette planète de la chute de la Lune à sa surface avec une contrainte de taille : il n’a que 3 jours pour accomplir son dessein, devant manipuler le temps pour arriver à ses fins.

3)  Bioshock – The Brothers Rapture

Bioshock est l’une de nos licences favorites du jeu vidéo, grâce à son ambiance et son univers unique. C’est avec grand bonheur que l’on a découvert ce fan film, captant tout l’essence de Bioshock, s’offrant même le luxe de ne pas faire apparaître tous les codes bien connus de la franchise (Big Daddy, Little Sisters…) mais en se concentrant sur certains aspects de son univers.

(Re)Découvrez la cité utopique sous-marine de Rapture avec ses frères fondateurs. Comme une pléiade d’autres personnes dont des scientifiques, ces frères avaient beaucoup de rêves en tête pour faire de Rapture, une cité d’êtres spirituelles à l’intellect développé. Cependant, les deux artistes vont petit à petit dévier de leur vision première, lorsqu’ils se verront proposer l’utilisation de Plasmides.

Pour rappel, les Plasmides sont des sérums spéciaux fabriqués à base d’Adam (la ressource/drogue du jeu) qui produisent différents changements dans l’organisme, permettant des modifications génétiques et mutations en temps réel, et offrant au joueur ce que l’on peut qualifier de « super-pouvoirs ».

Mention spéciale aux deux acteurs choisis qui sont parfaits, tout comme la réalisation et l’idée générale de ce fan film !

2)  Dead Space – Chase to Death

Dead Space, c’est tout simplement LA licence (du moins le premier opus) qui a redéfinit les codes des survival-horror. Resident Evil proposait un gameplay archaïque que Dead Space est venu bousculer, avec un HUB (interface du jeu) quasiment absent, une personnage qui peut tirer en bougeant (sic) mais surtout, un univers horrifique qui ferait pâlir Ridley Scott et son oeuvre Alien !

Plongez à bord du vaisseau USG Ishimura en l’an 2058, avec Isaac Clarke, un simple ingénieur qui sera plongé dans l’horreur avec sa fameuse combinaison et son flingue à faisceaux laser.

Ambiance garantie !

1) Fallout – Nuka Break

En tant que saga culte, Fallout s’impose comme une licence très importante dans l’univers des jeux vidéo. Fort de deux premiers épisodes cultes en 3D isométrique, notamment pour le grand cynisme qu’ils développent et la liberté offerte, Fallout est ensuite aller sur la production AAA en 3D. La licence a tout de même conserver son ambiance mature mais un peu perdu de son humour noir et de sa folie.

Qu’à cela ne tienne, on est ici pour parler du fan film numéro 1 de ce top. Cette production est à cette place car la réalisation est admirable, faisant un sans-fautes sur le respect et l’utilisation des codes de la série mais surtout, a eu le luxe de se décliner en web-série !
Vous retrouverez donc les aventures post-apocalyptiques d’une goule nommée Ben, d’un esclave nommé Scarlett et d’un habitant d’abris nommé Twig.

Voici la compilation de la première saison de Fallout: Nuka Break proposé par Wayside Creations, à ne manquer sous aucun prétexte pour tous fans de Fallout.

PS: Si vous voulez prolonger ces 47 premières minutes, la seconde saison est déjà disponible 😉

 

On espère que ce top fan films vous a plu, il a été très difficile de choisir certaines productions au détriment d’autres (Red Dead Redemption, The Last of Us, Pokemon…) qui sont aussi excellentes. Pour nous faire pardonner, on vous propose de nous donner votre top ou vos fan films préférés en commentaires ou sur les réseaux sociaux. On se fera un plaisir de vous répondre.

De plus, vous serez heureux d’apprendre que les fan films non sélectionnés pour ce top, seront visionnables sur notre Twitter et notre Facebook !

cheers gatsby

Scroll to top