Latest News

[CRASH TEST] Pokémon Épée (et Bouclier) : Enfin un vrai jeu Pokémon sur Nintendo Switch ?

Après de longues années d’attente, des rebondissements, un Pokémon Let’s Go, des rumeurs, des peurs, des fausses joie, le voici ! Le premier véritable Pokémon sur Nintendo Switch se dévoile. Alors, Pokémon Épée & Bouclier, on achète ou pas ? 

Après de nombreux mois d’attente nous avons pu mettre la main sur l’un des nouveaux Pokémon Épée & Bouclier. Nous avons donc droit à de nouvelles créatures, nouveaux personnages ainsi qu’un nouveau monde, Galar. Le tout dans une nouvelle aventure dans laquelle nous allons devoir défier 8 champions d’arène. Pour les atteindre, nous allons devoir suivre la structure classique propre aux jeux Pokémon et ainsi partir de notre village d’enfance, défier les dresseurs qui se trouvent sur notre passage et bien sûr découvrir & attraper de nouveaux Pokémon.

On démarre la partie par le choix entre trois nouveaux Pokémon de type eau, feu ou plante. Plutôt réussis et très rapidement attachants. Nous serons au départ accompagner par notre ami d’enfance ou plutôt votre « rival looser ». Toujours à nous lancer qu’il est le meilleur tout en nous donnant des « bons conseils ». Côté personnalisation de notre héros, nous aurions aimé plus de variété que les simples couleurs de peaux et de cheveux. Nous pouvons néanmoins en personnaliser l’apparence, tels que la coiffure ou le style vestimentaire.

Nous en venons à notre premier constat amère sur ce nouvel opus de Pokémon : la structure narrative n’a pas vraiment évolué depuis toutes ces années. Aussi, on déplore une intrigue toujours aussi enfantine mais sans être désagréable tout au long des 20 heures de jeu. Comme les précédents opus, la plupart des zones entres les villes sont extrêmement linéaires et mis à part les terres sauvages, s’explorent très facilement. Nous l’avons compris très vite, Pokémon Épée (et Bouclier), n’est pas là pour vous rendre la vie dure. Ceux qui cherchent du challenge peuvent aller se rhabiller. 

Un souffle de liberté au coeur des terres sauvages

pokémon Épée

La vrai bonne surprise nous vient des terres sauvages, de larges espaces où nous pouvons aller et venir en toute liberté. Il s’agit bien sûr d’un terrain idéal pour la chasse de Pokémon. On y retrouve différentes espèces de Pokémon selon les zones ainsi qu’une météo variée (Tempête de sable, brouillard et pluie). Désormais les Pokémon que vous croisez sont visibles et peuvent vous approcher ou fuir. Nous avons également apprécié le PokéCamping où nous pouvons mixer des baies pour les donner à nos Pokémon pour booster leur PV et expériences. Pour cela il faudra faire un feu et cuisiner, le tout en mettant les joy-con à contribution, on vous laisse la surprise.  Plus anecdotique, mais qui a le mérite d’être présent: la possibilité de vous occuper de vos Pokémon, discuter avec eux, le tout pour augmenter leur niveau de bonheur.

Attrapez les tous, comme au bon vieux temps

Contrairement à du Pokémon Let’s Go où la chasse était basée sur nos aptitudes « à bien capturer » le Pokémon, il faudra ici les combattre pour les affaiblir et tenter au final de les attraper. Les victoires et captures rapporteront des bonus à votre équipe. Bien sûr, nous aurons toujours la possibilité de fuir ces confrontations. 

Galar voit grand un MAX GRAND

pokémon Épée

Nous passons maintenant à une des GRANDES nouveautés de ces nouveaux opus Épée (& Bouclier) : le Dynamax. Cet effet permettra à vos Pokémon de devenir gigantesques dans certains lieux tels que les arènes. Cela ne dure que trois tours durant les combats et peut donner lieu à de belles transformations inédites de certaines de vos bêtes : Celles-ci s’appelant Gigamax. `

Pour finir sur ce point, nous pouvons affronter et tenter de capturer des Pokémon Dynamaxés dans certaines failles présentes dans certains recoins du monde (identifiable par le rayon lumineux qu’elles émettent vers le ciel). Ces combats sont plus challengeant et nécessiteront l’aide d’amis (réels ou bots) mais pour au final pouvoir capturer très facilement le Pokémon géant une fois sa barre de vie épuisée. Une belle nouveauté qui ajouter un véritable intérêt dans le jeu, hors scénario. 

Une beauté non maitrisée 

L’arrivée sur Nintendo Switch est synonyme d’évolution graphique pour Pokémon. Et cet opus Épée (et Bouclier) ne nous déçoit pas … totalement sur ce point. Le jeu profite bien de la puissance de la Switch en offrant de nombreux paysages colorés et variés. Sans oublier des Pokémon qui, mis à part une réutilisation perceptible d’anciennes animations durant les combats, bénéficient d’un soin tout particulier. Le jeu offre également des paysages beaux et détaillés, notamment dans les zones où la caméra est fixe. Lorsque nous arrivons sur les Terres Sauvages, c’est une autre histoire. 

Malgré la possibilité d’avoir une caméra libre, c’est sur les Terres Sauvages que la technique montre ses limites avec un effet vide plutôt daté avec des textures fades et grossières. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessus, nous y retrouvons également un clipping et un popping omniprésent avec l’apparition tardive (et disparition) de Pokémon et même d’adversaires potentiels. L’effet est d’autant plus flagrant lorsque nous sommes à vélo. Enfin, l’aliasing est également présent et encore plus visible en mode docké. Cette zone n’est pas la seule concernée par ces limitations graphiques mais c’est là où le constat en est le plus flagrant. 

Pokémon Epée

Enfin le multijoueur est plutôt une très bonne surprise, avec la possibilité permanente d’affronter d’autres dresseurs et d’échanger des Pokémon tout au long de l’aventure. A cela on peut rajouter la possibilité d’inviter d’autres dresseurs lors des combats dans les failles. Cette fonctionnalité est bien sûr désactivable à tout moment. 

En conclusion, Pokémon Épée (Bouclier) apporte un nouveau souffle à la licence Pokémon, avec un grand nombre de nouveautés, des Terres Sauvages et ses failles, sans oublier une nouvelle génération de Pokémon et ses évolutions gigantesques. L‘évolution graphique apportée par la Nintendo Switch est bien là même nous sentons très vite les limites techniques du titre, notamment dans les zones les plus ouvertes du jeu, avec un clipping & Popping omniprésent.  
Enfin, 
Game Freak n’a pas souhaité refondre profondément la recette qui a fait le succès des précédents opus jusqu’à aujourd’hui. Nous retrouvons ainsi une structure narrative toujours aussi agréable mais qu’on ne présente plus. Aussi, pour garantir son accessibilité, nous avons cette impression que le challenge d’antan à totalement disparu … ou est-ce nous qui avons grandi ? 

 

GRAPHISMES
Beaux mais inégaux 50%
Gameplay
Agréable et simple 70%
Scénario
Une impression de déjà vue 40%
Durée de vie
Très complet avec un multi intéressant 80%
Bande Son
Bruitages et musiques agréables 80%
Crash test
54.99
Prix conseillé, après le Crash Test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top