Latest Posts

[RDV] Débat sur la représentation de la femme dans les jeux vidéo

En cette « journée de la femme » (ou plutôt droit de la femme), nous vous invitons à découvrir un débat sur la place qu’occupe la gente féminine dans le jeu vidéo.

A l’occasion de débats réunis sous le label « Les Rencontres Vidéoludiques » organisés par l’association Loisirs Numériques, un événement très intéressant va arriver le 13 mars prochain à l’Ecole 42. En effet, dans le cadre du « Mois des Joueuses » proposé par Loisirs Numériques, des événements quotidiens prendront part durant le mois de mars pour discuter autour de la représentativité des femmes dans le jeu vidéo.

On est tous en capacité de citer des noms d’héroïnes iconiques dans le jeu vidéo, tels que Lara Croft de Tomb Raider pour la plus connue. Pourtant, la question du sexisme ou du manque de maturité du média vidéoludique pour aborder la représentativité des femmes dans le jeu vidéo se pose. Dans le cas de Lara Croft, on a clairement pu observer son évolution et ses changements de perceptions artistiques depuis sa création en 1996 avec la sortie du premier Tomb Raider, jusqu’au reboot de 2013. Depuis, les joueurs et joueuses ont pu également découvrir une amélioration de la représentation des femmes dans le jeu vidéo avec des titres tels que Life is Strange (Max et Chloé), Beyond Good & Evil (Jade), The Last of Us (Ellie) ou encore Metroid/Bayonetta (combo avec Samus Aran).

heroines jeux videoEn guise d’exemple, voici l’analyse sur les jeux de baston de Fanny Lignon, maître de conférences en cinéma et audiovisuel ayant dirigé le livre collaboratif Genre et jeux vidéo :

« Les jeux de combat proposent des représentations excessives de la féminité. Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi le cas des hommes ! La différence, c’est que les filles sont sous-représentées. Ces dernières années, elles composent environ 30% des combattantes.

Ce qui est intéressant, c’est qu’avant, c’était des personnages relativement faibles, donc qu’on prenait rarement. Aujourd’hui, la légèreté et la rapidité des personnages féminins sont devenues des forces. On se retrouve donc avec certains personnages féminins plus forts que les personnages masculins ! »

Vaste sujet qui mérite un beau débat qu’on vous dit !

A cet effet, Jehanne Rousseau (CEO/directrice du studio Spiders), Lise Famelart (Journaliste spécialisée jeux vidéo chez madmoiZelle) et Thomas Planques (Game designer / Scénariste / Enseignant freelance) encadreront l’événement autour de ce sujet sulfureux mais ô combien intéressant.

femmes dans les jeux vidéo débatRendez-vous donc le 13 mars prochain à 19h30 à l’Ecole 42 (Paris), en prenant le soin de vous inscrire par ici au préalable (dépêchez-vous, les places vont partir très vites).

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top