Latest Posts

Le film Bioshock était proche selon Gore Verbinski

Arlésienne des adaptations de jeux vidéo au Cinéma, la saga Bioshock peine à trouver son réalisateur

Chef d’œuvre du jeu vidéo contemporain, la licence Bioshock est souvent proche d’être déclinée en film sans jamais y parvenir. De Steven Spielberg à Juan Carlos Fresnadillo (28 semaines plus tard), les réalisateurs se sont succédés mais ont tous abandonné, faute d’être en accord avec la production.

Bioshock
C’est avec Gore Verbinski (saga Pirates des Caraïbes, Lone Ranger…) que le projet Bioshock au cinéma a été le plus concret ces dernières années. Cependant, il s’est lui aussi, heurté à la réticence des producteurs d’adapter Bioshock au cinéma selon ses conditions. En effet, les réalisateurs intéressés par ce projet, ont tous eux conscience du potentiel énorme de l’univers de Bioshock, et voulaient en retranscrire toute sa profondeur. Cependant, les investisseurs n’étaient pas en accord avec la volonté de faire une adaptation mature, cela entrainant une classification « R » aux USA, signifiant que le film sera interdit aux moins de 17 ans. Soucieux de ne pas trahir leurs convictions, les réalisateurs et Ken Levine, papa de Bioshock, ont décidé de jeter l’éponge, faute d’un accord sur le budget alloué à l’adaptation.

C’est par l’intermédiaire d’un post sur reddit que Gore Verbinski a décidé de s’expliquer à la communauté, de manière assez transparente :

« Difficile de répondre manière brève à cette question, mais nous étions à huit semaines du début du tournage quand tout a été arrêté. Il s’agissait d’un film classifié « R » (interdit aux moins de 17 ans aux Etats-Unis ndlr). Je voulais qu’il le reste. Je pensais que c’était le plus juste, et c’était un film au budget conséquent. Le monde créé était gigantesque et l’on ne pouvait pas simplement aller quelque part et tourner. Pour A Cure For Wellness, nous avons pu nous rendre dans différents lieux pour matérialiser l’univers. Concernant BioShock, ça ne pouvait pas être similaire. Il fallait construire un univers sous-marin entier. Je pense que les coûts et la classification n’ont pas plu à Universal. A l’époque, il y avait quelques films classifiés R, plutôt chers, qui ne marchaient pas (comme Watchmen pris en exemple dans une précédente interview ndlr) .Je pense que les choses ont changé depuis et qu’il y aura peut-être une nouvelle opportunité. Mais c’est difficile à digérer quand vous êtes à huit semaines du tournage d’un film que vous avez déjà en tête et que vous avez déjà pratiquement tout fait. D’un point de vue émotionnel, vous passez du statut d’architecte à celui de contractant et il serait difficile d’y revenir. »

Pour être plus concret, Gore Verbinski et le scénariste John Logan (Gladiator, Aviator, Penny Dreadful, Alien Covenant…) estimaient le budget nécessaire à 200 millions de dollars. La production n’en accordait que 80 millions de dollars, faisant fuir tout ce beau monde du navire. C’est d’autant plus rageant que le projet était avancé. Preuve en est, une série de concept art/story board a été diffusée en 2014 :

Ne serait-il pas judicieux d’envisager l’adaptation cinématographique de Bioshock en série plutôt qu’en film ? L’univers étant tellement complexe et abouti qu’il faudrait du temps pour retranscrire sa richesse à sa juste valeur. Qui sait, peut être que Netflix ou HBO pourrait se pencher sur l’affaire. En tout cas, tous les fans de Bioshock en rêveraient !

Restons sur une note positive, avec un magistral fan film de Bioshock, précédemment relayé via notre Top 10 des fans films adaptés de jeux vidéo.

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top