Latest Posts

Un remake de La Mouche en préparation

Fox travaille sur un remake du film d’horreur classique La Mouche de David Cronenberg.

Ce serait donc le troisième remake. En effet, le film de Cronenbeg est lui même un remake de La Mouche noire, réalisé par Kurt Neumann en 1958. Celui-ci serait réalisé par le réalisateur de Sleight, J.D. Dilliard, qui est en négociation avec le studio pour diriger et co-écrire le remake avec son partenaire d’écriture Alex Theurer.

Dilliard a fait des vagues l’année dernière à Sundance avec son film Sleight, un thriller sur un jeune magicien de rue qui se tourne vers la vente de médicaments pour prendre soin de sa petite sœur. Blumhouse, de Jason Blum, a d’ailleurs fait l’acquisition du film qui sortira le 28 avril dans les salles de cinéma dont voici la bande annonce.

Pour revenir à La Mouche, le film mettait en scène Jeff Goldblum dans le rôle d’un scientifique ayant inventé un téléporteur. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et une mouche vient se glisser dans la cabine de téléportation de notre génie, qui bientôt verra une transformation physique à la fois exceptionnelle et horrible l’emporter dans une spirale infernale d’auto-destruction.

Fox avait renoncé à la propre suite de Cronenberg à La Mouche en 2011. Un choix qui pourrait avoir été influencé par l’argent rapporté au box-office du « remake » du chef-d’œuvre d’horreur The Thing fait la même année.

A l’ère du cinéma de Cronenberg les CGI n’étaient pas utilisé, et les effets pratiques étaient d’autant plus viscéraux et choquants. La mouche provient d’une petite histoire de George Langelaan qui a été « sérialisée » pour la télévision dans les années 1950 et 1980, avant que Cronenberg ne s’en empare.

C’était le dixième film de Cronenberg et peut-être et l’un de ses meilleurs films d’horreur, qui comprenait aussi Videodrome (1983), The Brood (1979) et Scanners (1981) dont voici une des scènes les plus marquantes :

scanners tête qui explose

Le slogan de la campagne publicitaire originale de La Mouche était: « Aie peur. Aie très peur. »

Nous sommes en effet très effrayé par ce genre d’annonce, lorsqu’il s’agit d’un tel classique…

Related posts:

Laisser un commentaire

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Scroll to top